Annemarie Schwarzenbach

Annemarie Schwarzenbach

Biographie

Annemarie Schwarzenbach est née le 23 Mai 1908 à Zurich sous le nom de Annemarie Minna Renée Schwarzenbach et est décédée le 15 Novembre 1942 à Sils en Engadine.

Elle est le troisième enfant de Alfred et Renée Schwarzenbach, une famille zurichoise aisée. Elle suit un enseignement à domicile jusqu’en 1923 année où elle intègre pendant deux ans l’école privée du Dr. Götz-Azzolini à Zurich. En 1924 elle adhère au mouvement de jeunesse « Wandervogel » où elle publie l’année suivante plusieurs articles dont l’un dénonce le manque de personnalité des filles de son âge.

En 1925 Annemarie Schwarzenbach fréquente pendant deux ans l’Institut haut-alpin pour jeunes filles de Fetan et obtient sa « matura » à l’âge de 19 ans avant de débuter des études d’histoire à l’université de Zurich.

Après deux semestres à la Sorbonne où elle suit des cours de philosophie, d’histoire et de psychologie, elle écrit Gespräch. Toujours étudiante, elle écrit plusieurs textes littéraires pour la presse dont sa nouvelle Erik en 1929.

Annemarie Schwarzenbach rencontre Klaus Mann et Erika Mann avec lesquels elle devient amie en 1930. Sous l’influence des deux jeunes gens et de leur cercle d’amis elle devient rapidement antifasciste. C’est l’année suivante, en 1931 qu’elle obtient son doctorat en Histoire, qu’elle publie son premier roman Freunde um Bernhard et qu’elle fait ses débuts comme journaliste.

Elle écrit et voyage beaucoup mais, en Octobre 1932, découvre la morphine. Ses romans, articles et voyages seront alors entrecoupés à partir de cette période par de nombreux séjours en clinique pour essayer de stopper sa dépendance à cette drogue.

En 1933 Annemarie Schwarzenbach fait son premier voyage en tant que journaliste. Elle se rend en Espagne avec la photographe Marianne Breslauer.

L’année 1935 elle épouse le diplomate français Claude Clarac bien qu’elle se sache lesbienne afin d’obtenir son indépendance vis-à-vis de ses parents. Elle fait également sa première cure de désintoxication et sa première tentative de suicide cette année-là.

Annemarie Schwarzenbach voyage ensuite entre les Etats-Unis, la Russie et la Suisse. Entre 1939 et 1940 elle se rend en Afghanistan avec Ella Maillart. Après de nouvelles tentatives de suicide et dépression, elle suit un traitement psychiatrique avant de se lier d’amitié avec Carson McCullers.

Le 07 Septembre 1942 Annemarie Schwarzenbach fait une chute de bicyclette en Engadine et se blesse gravement à la tête. Le 15 novembre elle décède des suites de cet accident.

Histoire d'un Coming-Out

« Sa vie privée a été dominée par le conflit entre sa famille et celle des Mann, un conflit émotionnel mais aussi politique car elle était de gauche alors que sa famille était pro-nazi, précise Alexis Schwarzenbach. Mais la quête du vrai amour a aussi marqué sa vie privée, également soumise à sa dépendance à la drogue, un très grand problème pour elle. »

Annemarie Schwarzenbach a toujours été connue comme homosexuelle. Son mariage avec Claude Clarac est considéré comme un arrangement pour obtenir son indépendance.

Bibliographie

La Vallée Heureuse (1991)
Nouvelle Lyrique (1994)
La Mort en Perse (Tod in Persien) (1997)
Loin de New York, Reportages et photographies (1936-1938) (2006)
Orients Exils (2000)
Où est la Terre des Promesses ? (2005)
Le Refuge des Cimes (2004)
Rives du Congo (2005)
Hiver au Proche-Orient : Journal d’un voyage (2008)
Les Quarante Colonnes du Souvenir (2008)
Lettres à Claude Bourdet (1931-1938) (2008)
Annemarie Schwarzenbach, Ella Maillart, Nicolas Bouvier, Bleu immortel, Voyages en Afghanistan (Unsterbliches Blau, Reisen nach Afghanistan)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre