Episode 195 – Un retour difficile

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Jenny n’en revient pas de ce que la directrice vient de leur dire. Héléna leur rappelle que le lycée n’est pas accessible pour un handicapé. Bodo, Jenny et Emma se proposent de le porter mais Héléna refuse car c’est trop dangereux. Effectivement si l’un d’entre eux venait à tomber, la compagnie d’assurance tiendrait l’école pour responsable. De plus la lettre du père de Timo ne sera d’aucune aide selon Héléna pour le problème d’assurance. La directrice tend alors à Timo un papier avec toutes les écoles de Cologne accessibles pour lui. Jenny fait alors une remarque sur l’anti-discrimination mais Héléna lui explique que c’est juste là une question de responsabilités. Héléna va faire appel au gardien pour descendre Timo car pour les employés les assurances sont différentes. Béa arrive toute souriante et souhaite la bienvenue à Timo. Mais voyant la mauvaise tête de ses élèves, elle comprend que quelque chose ne va pas. Bodo lui explique alors que la directrice a expulsé Timo.

Au Raumzeit Records Sonja demande à Franck pourquoi il ne lui a pas dit qu’il était en contact avec Tom Sanio qui est avant tout son contact. Mais Franck lui explique que ce n’est pas vraiment concret pour l’instant. Après le départ de Franck, Sonja rumine, en se servant un café, sur le fait que Franck ne veuille pas reconnaître qu’il utilise son contact pour avoir de nouveaux groupes. Ronnie qui a assisté de loin à la conversation rejoint alors Sonja. Il lui fait croire que Franck utilise régulièrement les contacts des autres et après les laisse tomber. Elle ne le croit pas mais il lui dit qu’il peut le prouver. Pour Sonja si c’est vrai, elle quittera Franck. Ronnie passe alors un coup de téléphone pour signaler à son interlocuteur que Dora Swann aura bientôt besoin d’un nouveau label.

Bodo, Timo, Jenny et Emma se retrouvent devant l’entrée du lycée. Bodo ne supporte plus ce mot : accessibilité. Pour Emma la vie comportera toujours des barrières. Jenny réplique qu’il y en a surtout dans la tête de Mme Schmidt Heisig. Bodo espère que Mlle Vogel pourra faire quelque chose.

Dans son bureau, Héléna est au téléphone et explique que le garçon en question est en chaise roulante. Ingrid l’interrompt car Béa souhaite lui parler. Béa arrive dans la pièce assez remontée, elle ne comprend pas qu’Héléna vire Timo après tout ce qu’il a du endurer. Héléna lui explique que Timo a toute sa sympathie mais Pestalozzi n’est pas conçue pour les personnes handicapées.

Emma raconte à ses camarades qu’il existe des genres de sièges d’escaliers. Bodo pense à une rampe. Jenny veut savoir ce que Timo en pense. Celui-ci est désabusé et ne veut pas qu’ils fassent autant d’effort pour lui et qu’on en soit presque à reconstruire l’école.

Héléna continue d’expliquer à Béa que comme ça ne concerne qu’un élève, le conseil n’acceptera jamais de donner de l’argent. De plus il n’existe pas moins de deux autres écoles proches d’ici qui pourraient l’accueillir. Béa lui reproche alors de ne faire aucun effort parce que Timo ne compte pas pour elle. Héléna réfute cette accusation mais Béa lui promet de ne pas laisser tomber Timo. Héléna lui dit alors avec ironie qu’elle a toujours le dernier mot mais que ça ne va pas plus loin.

Jenny doit les quitter car elle a entrainement. Elle donne rendez-vous le soir à Emma. Elles s’embrassent avant de se quitter. Timo doit repartir aussi avec une voiture spéciale. Emma et Bodo souhaitent qu’il vienne au STAG, mais Timo ne sait pas encore s’il sera là.

Luzi est en studio pour chanter sa chanson « Band new life ». Franck l’écoute avec admiration alors que Sonja semble plus contrariée. Elle trouve que Luzi est bien mais voudrait savoir pourquoi la personne qui était avant elle à ce poste est partie. Franck lui explique qu’elle a eu une proposition des États-Unis Mais Sonja pense qu’elle est partie après qu’elle ait donné à Franck ses contacts les plus importants. Franck est surpris de l’acharnement de Sonja.

Chez les Bergmann, Emma vient rendre visite à Jenny.

JENNY : Eh qu’est-ce que tu fais là ?
EMMA : Te faire une surprise.
JENNY : Ça sonne bien.
EMMA : C’est parfait.
JENNY : Allez, alors dis-moi !
EMMA (montrant une photo d’une cabane en bois dans la forêt) : Qu’est-ce que tu vois ?
JENNY : Un taudis dans la brousse, une cabane abandonnée dans les bois.
EMMA : Oui c’est mieux, et quand tu vois ça tu penses à quoi ?
JENNY : Fourmis, moustiques, toilettes extérieurs.
EMMA : Et que dirais-tu de « ne pas être dérangées », feu de camp, ciel étoilé et moi.
JENNY (avec un sourire forcé) : Ah oui, ça à l’air génial.
EMMA : C’est le chef du camp avec qui nous avons fait la randonnée, John, qui a dit qu’on pouvait rester là-bas de demain jusqu’à après-demain. On sera complètement seules et personne ne nous dérangera…
JENNY (un peu crispée) : Ah je vois, c’est la cabane.
EMMA : Oui ! C’est super romantique tu ne trouves pas ?
JENNY : Hum…
EMMA : Ça te fait plaisir ?
JENNY : Oui.

Elles se prennent dans les bras l’une de l’autre, chacune le sourire aux lèvres.

Culcha Candela chante « Berlin city girl » sur la scène du Chulos. Timo essaie de passer avec son fauteuil dans le public. Ben vient l’aider à se retrouver près de la scène. Ils boivent une bière ensemble, heureux d’avoir retrouvé leur amitié.

Sonja n’est pas satisfaite de la chanson, elle trouve ça trop moderne. Elle veut une ambiance plus acoustique. Franck ne veut pas d’un arrangement des années 60, la chanson de Luzi a besoin de quelque chose de moderne. Il lui demande de lui faire confiance, cette chanson sera un hit. Sonja lui reproche alors de ne pas accepter les avis différents du sien. Luzi rentre dans le bureau pour savoir si son interprétation a plu mais elle sent bien qu’il y a une tension. Franck la rassure et lui dit que Miriam prépare son contrat qu’elle pourra signer le lendemain. Luzi satisfaite quitte la maison de disques.

Au Chulos, Ben raconte à Timo qu’il est au courant de ce que veut faire la directrice mais qu’elle ne s’en sortira pas si facilement. Mais Timo ne veut plus parler de ça et préfère discuter du groupe Culcha Candela. Ben lui rappelle que le STAG répète le lendemain et que ça serait bien qu’il y soit. Timo ne veut plus aller au STAG car il ne peut plus danser. Ben lui parle alors de joueurs de basketball handicapés qui font des merveilles avec leurs fauteuils. Mais il pense que Timo n’est pas encore à ce niveau. Pour le contredire Timo se met à bouger avec son fauteuil, ce qui les fait rire tous les deux.

Au Saal 1, Ronnie et Sophie attendent Sonja mais celle-ci n’arrive toujours pas. Sophie en a assez et veut s’en aller. Elle doute que Sonja croit à ce que lui a dit Ronnie. Mais Sonja est persuadée que Franck a téléphoné à Sanio. Et même si Franck lui révèle que ce n’est pas vrai, Sonja est, selon Ronnie, tellement remontée qu’elle ne le croira pas.

Sonja arrive enfin et Ronnie lui passe une feuille où est inscrit le numéro de son contact pour preuve. Elle pense quitter Franck mais veut finir avant le travail commencé avec Luzi. Ronnie lui conseille de rompre son contrat et de prendre Luzi avec elle dans une autre maison de disques.

Chez les Beschenko, Luzi qui vient de se réveiller rejoint sa mère qui met du linge dans la machine à laver. Luzi pense que Franck n’était pas si satisfait que ça de sa prestation mais que Dora a aimé. Karin se rend compte que la machine à laver ne fonctionne plus. Elle promet à sa fille de trouver une solution mais avant, elles doivent prendre le petit déjeuner.

Timo arrive accompagné de Ben pour la répétition du STAG. Ils sont heureux de le voir. Ben promet de ne pas chanter mais d’être là pour que Timo leur montre son pas de danse avec son fauteuil. Ce dernier veut d’abord savoir où est Luzi. Emma lui dit qu’elle a un rendez-vous au Raumzeit Records. Béa arrive et se montre plus surprise par la présence de Ben que par celle de Timo. Béa pense que la compagnie d’assurance les soutiendra pour le cas Timo. Ce dernier leur propose de répéter « Survivor ».

Timo est en difficulté pour chanter, en effet, il a toussé pendant la chanson par manque de souffle. Il ne veut pas réessayer comme le lui a demandé Béa.

Sonja arrive au Raumzeit Records et annonce à Franck qu’elle s’en va car elle en a assez d’être utilisée par lui. High sounds lui a fait une proposition et elle compte emmener avec elle la chanson de Luzi également. Franck lui rappelle que pour la chanson ils ont un contrat. Elle lui dit alors qu’il verra avec son avocat et que de toute façon la chanson lui appartient. Sonja s’en va énervée et rentre même dans Luzi qui vient d’arriver. Elle demande à Franck une avance mais celui-ci en colère refuse. Il lui explique qu’il n’y a plus de chanson et qu’elle doit savoir redescendre sur terre et ne pas demander toujours un traitement de faveur.

Timo explique qu’il n’arrive plus à avoir du souffle. Béa essaie de le rassurer en lui disant que c’est normal que sa voix ait changé après une telle opération. Elle lui conseille un spécialiste pour la voix, un peu d’entrainement et il aura une voix comme auparavant. Timo n’est pas ravi de devoir encore apprendre quelque chose. Blasé il se rend compte qu’il n’appartient plus à cette école et que la directrice a sans doute raison.

Luzi attache son vélo quand Sonja qui vient de sortir d’un taxi lui fait remarquer qu’elle sait qu’elle a eu une dispute avec Franck. Sonja lui explique qu’elle a laissé Franck car même s’il peut se montrer très gentil, dès que les difficultés arrivent il te laisse tomber. La preuve, Luzi n’a pas encore signé son contrat. Sonja lui propose alors de la suivre chez High sounds où elle pourra garder la chanson et gagner beaucoup d’argent.

Cette maison de disques est d’accord pour son arrivée et Sonja lui explique qu’elle n’a plus qu’à dire oui.

Luzi va-t-elle quitter Franck pour partir chez son concurrent ?


Hand Aufs Herz - Episode 195Hand Aufs Herz - Episode 195Hand Aufs Herz - Episode 195

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre