The Hit Girls (Pitch Perfect)

Une comédie délirante et rafraîchissante sur des chanteuses a cappella

Année de Production : 2012

Date de Sortie : 08 Mai 2013

Réalisation : Jason Moore

Scénario : Kay Cannon, Mickey Rapkin

Avec : Anna Kendrick (Beca), Skylar Astin (Jesse), Ben Platt (Benji),Brittany Snow (Chloe), Anna Camp (Aubrey), Rebel Wilson (Fat Amy), Alexis Knapp (Stacie), Ester Dean (Cynthia Rose), Hana Mae Lee (Lilly)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie

Durée : 1h 53min.

Titre Original : Pitch Perfect

The Hit Girls (Pitch Perfect) : Résumé

Une nouvelle année universitaire débute à Barden. Beca, une jeune femme solitaire passionnée de musique a du mal à s’intégrer. Alors que son père lui demande de faire des efforts et de se faire des amis, elle ne vit que pour son rêve de devenir productrice à Los Angeles.

Alors qu’elle chante sous la douche, son talent est soudain découvert par l’une des chanteuses du groupe a cappella The Bellas. Elle se retrouve alors intégrée à une joyeuse bande d’originales. Les répétitions commencent et les éliminations pour devenir le groupe de l’année s’enchaînent…

Une nouvelle année universitaire débute à Barden. Beca, une jeune femme solitaire passionnée de musique a du mal à s'intégrer. Alors que son père lui demande de faire des efforts et de se faire des amis, elle ne vit que pour son rêve de devenir productrice à Los Angeles. Alors qu'elle chante sous la douche, son talent est soudain découvert par l'une des chanteuses du groupe a cappella The Bellas. Elle se retrouve alors intégrée à une joyeuse bande d'originales. Les répétitions commencent et les éliminations pour devenir le groupe de l'année s'enchaînent...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une comédie réussie avec une lesbienne non caricaturale.

Note des lectrices : 3.99 ( 5 votes)
61

The Hit Girls c’est un film calibré pour adolescents comme savent le faire les américains. Il est réalisé pour plaire à tous. Une brune, une blonde et une rousse se partagent l’affiche même si l’héroïne est clairement la brunette. On a également une afro-américaine, une asiatique et une personne en surpoids. Comme cela l’identification peut fonctionner. Personne n’a été oublié, même pas la lesbienne.

La bande son est définitivement efficace et rythmée. J’ai adoré retrouver « S&M » de Rihanna chanté a cappella. Oui, cette chanson ne parle que de sexe et dans ce type de comédie, c’est ce que l’on veut nous faire comprendre. Le sexe est là, même s’il n’est évidemment jamais montré. Il faut plaire aux parents et aux grands-parents. Enfin plaire au plus grand nombre surtout. Donc ce long-métrage reprend tous les codes du genre et en même temps, rajoute par-ci par-là un côté trash que j’ai trouvé très rafraîchissant.

Les acteurs sont tous excellents et j’ai été bluffée par les performances vocales. J’ai aussi trouvé intéressant et rare la manière dont l’héroïne, Beca, ne va pas changer pour se faire des amis. Elle reste elle-même avec ses percings, son côté rentre dedans et ses rêves. Oui, elle va gagner des amis mais sans renier celle qu’elle est. Un propos loin des bleuettes habituelles où la fille doit devenir plus féminine, plus belle, plus drôle etc… pour séduire l’homme qu’elle aime et devenir populaire.

Mais s’il est question ici de ce long-métrage, c’est avant tout pour son personnage lesbien. Parce que oui, il y en a forcément un. Cynthia Rose, interprétée par Ester Dean est dès le départ jugée comme lesbienne par Fat Amy qui explique que, comme elles sont dix dans le groupe, statistiquement il y en a une d’homosexuelle. Et Cynthia Rose est collante, reluque un peu trop les seins de ses partenaires et en profite pour les peloter à l’occasion. Bref, elle a tout de la lesbienne agressive stéréotypée. Sauf que le cliché semble montré pour être aussitôt déconstruit. En effet, Fat Amy qui sort de sa campagne pour intégrer l’université est montrée d’emblée comme étant raciste et antisémite parce qu’elle n’a jamais vu ni noir ni juif. Ce n’est pas qu’elle l’est vraiment comme on va le découvrir, c’est juste qu’elle n’en a jamais vu et que les a priori ont la vie dure. Sa sortie sur la lesbienne de service est donc une réflexion stupide de plus.

Mais pour moi le plus réussi réside dans le passage où chacune doit livrer quelque chose que les autres membres du groupe ignorent. Cynthia Rose va parler mais Fat Amy la devance et lui explique qu’elle est déjà au courant de ce qu’elle va dire, sous entendu, « on sait que tu es lesbienne ». Sauf que Cynthia Rose ne va pas faire son coming out. Elle va juste déclarer qu’elle est accro au jeu depuis qu’elle a rompu avec son ancienne petite amie. Confirmant ainsi deux choses, elle n’a pas de coming out à faire parce qu’elle est ‘out’ et que si les filles lui avaient parlé elles le sauraient. Elle n’a jamais cherché à cacher son orientation sexuelle. Mais surtout, à travers ces quelques mots, elle est plus que juste « la lesbienne de service ». Son personnage prend ainsi de l’épaisseur même s’il n’est que secondaire.

Une représentation que j’ai donc trouvé très intéressante et surtout bien loin des clichés auxquels nous sommes habitués. Maintenant être homosexuel ne représente pas un secret à confier ou à avouer dans les teen movies et je trouve qu’il s’agit là d’une belle avancée. Il n’y a rien de plus banal qu’une lesbienne qui n’est pas qu’une lesbienne en somme. Un peu comme nous.

Au final j’ai passé un excellent moment à visionner ce long-métrage qui laisse présager d’une réelle banalisation de l’homosexualité dans les comédies américaines. À découvrir pour celles qui aiment les ados, les chansons et la danse !

The Hit Girls / Pitch Perfect  ( DVD )

De Anna Kendrick, Skylar Astin, Ben Platt, Brittany Snow, Anna Camp

Avec Anna Kendrick, Skylar Astin, Ben Platt, Brittany Snow, Anna Camp

Prix : EUR 11,99
9 neufs & occasions à partir de EUR 2,98

4.5 étoiles sur 5 (50 commentaires client)

The Hit Girls (Pitch Perfect) : Critiques Presse et Récompenses

« Hit Girls (…) rachète son scénario téléphoné par un humour grinçant, tapant sur toutes les minorités (…) et un joli coup de casting : l’excellente Anna Kendrick. » (Le Parisien)

« À partir d’un scénario aux coutures très apparentes (…), Jason Moore livre un film à l’énergie et à l’humour inespérés, parcouru de moments musicaux qui se paient même le luxe de filer des frissons. » Mathieu Carratier (Première)

 « La télévision contemporaine modelée par The Voice et Glee a accouché d’une production adolescente pêchue et divertissante, marquée par la force de ses numéros musicaux et la présence impertinente de Rebel Wilson qui domine le casting. »  Frédéric Mignard (aVoir-aLire.com)

 « Un film joyeusement burlesque qui n’a pas peur de la comédie qui tache. » Renan Cros (CinemaTeaser)

 « Sans surprise mais gentillet, ce film pop devrait ravir le jeune public grâce à son sympathique couple d’acteurs. » Marine Quinchon (Les Fiches du Cinéma)

 « S’il oublie un peu son histoire et croque beaucoup de personnages de manière convenue, le film, soutenu par des actrices en forme olympique, amuse beaucoup lorsqu’il assume son mauvais goût, aussi bien dans les gags (…) ou lorsqu’il s’essaye à la méchanceté et à la bouffonnerie. » Romain Le Vern (TF1 News)

 « Le caractère subversif de The Hit Girls se dilue dans une volonté de pur entertainment qui se traduit par de nombreux tours de chant, à la longue harassants. Reste la prestation de Rebel Wilson (…), la révélation de cette comédie (…). » Sandrine Marques (Le Monde)

 « Cela ressemble aux films de danse hip-hop en moins sexy, et aux télé-crochets genre Nouvelle Star en plus faisandé. En plus de la bêtise et de l’évidence, on y adjoint une pincée de trash pour faire rebelle. » Vincent Ostria (L’Humanité)

 « Le motif pour lequel celle-ci [la comédie The Hit Girls] sort chez nous tient en une phrase : la mode des concours de chant et des films sur les bandes de filles. Inepte et vulgaire, ce navet vous dégoûtera définitivement des deux. » Nicolas Schaller (TéléCinéObs)

 « Scénario improbable. Son intérêt (relatif) réside dans les chansons, reprises a cappella, et les chorégraphies. » Jacques Morice (Télérama)

The Hit Girls (Pitch Perfect) : Extraits

FAT AMY : Je suis la meilleure chanteuse en Tasmanie. Qui a des dents.
AUBREY : J’adore.
CHLOE : Ton nom ?
FAT AMY : Amy la Grosse.
AUBREY : Tu t’appelles Amy la Grosse ?
FAT AMY : Ouais, pour que les putes maigres ne le disent pas derrière mon dos.
AUBREY : Je te donne rendez-vous aux auditions, Amy la Grosse.
FAT AMY : Je sais chanter, mais je connais aussi la danse moderne, la danse ancienne et la danse des sirènes, qui est un peu différente. On commence à terre, habituellement. On travaille beaucoup à terre.

CHLOE : Et elle ?
AUBREY : Je ne sais pas. Elle a l’air un peu trop alternative pour nous.
CHLOE : Salut ! Aimerais-tu rejoindre notre groupe a capella ? Les Bellas de Barden. C’est populaire en ce moment. On reprend des chansons existantes sans aucun instrument. On se sert uniquement de notre bouche.

AUBREY : Rends-moi ton foulard et va-t’en. Prends ta chaise.
BECA : Était-ce nécessaire ?
AUBREY : On fait la guerre, Beca, et je suis chargée de préparer mes soldats à toute éventualité, avec trois chansons sensass, parfaitement chantées et chorégraphiées. Il reste quatre mois avant la régionale. Si tu n’aimes pas ma gestion des Bellas, tu n’as qu’à…
CHLOE : Arrête de stresser, Aubrey. Calme-toi. Ne répétons pas les événements de l’an dernier.

CYNTHIA ROSE : J’ai un truc. C’est dur à admettre.
FAT AMY : Je crois qu’on sait toutes ce que tu veux dire. Soyons honnêtes.
CYNTHIA ROSE : Depuis deux ans, je souffre d’une sérieuse dépendance au jeu.
FAT AMY : Quoi ?
BECA : Quoi ?
CYNTHIA ROSE : Ça a commencé quand j’ai rompu avec ma copine.
FAT AMY : Et voilà !

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef.Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. Très très bon divertissement! J’ai franchement trouvé le film très bon et je dois dire que j’attend le deuxième avec impatience. Mention spéciale pour Chloe (britanny snow), je suis tombé sous le charme de son personnage.

Répondre