Daughter Of Hope

Une nonne, une maison vide, une amante

Affiche : Daughter Of Hope

Année de Production : 2010

Réalisation : Ryan Brown

Scénario : Ryan Brown

Avec : Emilie Jacobs (Mia/Beatrice), Lyle Friedman (Emmy), Brandon DeSpain (Père Mendassian), Matthew R. Staley (Store Clerk), Diana Gatani (Maid)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 18 : 32 minutes

Titre Original : Daughter of Hope

Daughter Of Hope : Résumé

Mia est une jeune nonne qui quitte un jour son couvent et entre par effraction dans une maison déserte. Il semble qu’en fait elle ne soit pas nonne mais actrice et qu’elle ne joue qu’un rôle. En effet, ses retrouvailles avec Emmy, sa manière de lire un script et cette maison qu’elle connaît par cœur semblent appartenir à une autre réalité.

À moins que ce soit plus compliqué…

Mia est une jeune nonne qui quitte un jour son couvent et entre par effraction dans une maison déserte. Il semble qu'en fait elle ne soit pas nonne mais actrice et qu'elle ne joue qu'un rôle. En effet, ses retrouvailles avec Emmy, sa manière de lire un script et cette maison qu'elle connaît par cœur semblent appartenir à une autre réalité. À moins que ce soit plus compliqué...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Moyen. Bof.

Note des lectrices : Soyez la première !
35

J’ai eu du mal à comprendre ce court-métrage et il m’a fallu réfléchir un moment pour essayer de voir où l’histoire voulait m’emmener. Je dois avouer que je me pose toujours de nombreuses questions alors que je rédige cet avis personnel. J’ai un peu de mal avec les films, séries et autres courts-métrages qui commencent en nous montrant des personnages qui planquent des pilules dans les plantes vertes au lieu de les avaler. Je ne sais jamais si ce sont des sortes d’anarchistes qui se sont fait happer par le système bien pensant et qui cherchent à s’évader ou si ce sont vraiment des psychotiques qui ont besoin de traitement pour leur sécurité et la sécurité de ceux qui les entourent. Et ce court-métrage commence ainsi.

Donc Mia nous apparait comme une actrice qui joue le rôle d’une nonne. Sauf que c’était étrange de la voir se préparer dans sa chambre et faire croire qu’elle prenait des cachets. Cela avait l’air assez réaliste. Bref, ensuite elle se rend dans son ancien chez elle, retrouve son amie qui s’avère bientôt être son amante et passe un bon moment avec elle.

Jusqu’à ce qu’elle se réveille et se prenne la réalité en pleine face. Oui mais bon, à quoi cela nous sert-il ? Elle aurait aimé avoir cette vie ? Elle rêve de cette vie idéale de lesbienne vivant dans un chalet à côté d’un lac gelé ? Elle est réellement amoureuse d’Emmy mais ne se sent pas capable de lui dire ? Oui et alors ?

Je n’ai pas trop accroché du coup. L’actrice ne m’a pas convaincue tout comme Emmy. Peut-être qu’à trop vouloir nous faire croire que ces deux réalités sont vraies, aucune ne m’a touchée. En tout cas je n’ai pas trouvé ce court-métrage transcendant ni particulièrement marquant. Je vous laisse juger, il est disponible gratuitement sur Vimeo.

Daughter Of Hope : Extraits

VENDEUR : Je vous connais. J’ai vu tous vos films. Vous êtes une très bonne actrice.
MIA : Merci.

EMMY :
MIA : Emmy…
EMMY : Qu’est-ce qui t’a pris aussi longtemps ?
MIA : Comment diable es-tu arrivée ici ?
EMMY : J’avais prévu de surgir au moment parfait pour te terrifier. Mais je pense que je me suis endormie. Est-ce que j’ai dormi pendant de belles et longues heures ?

MIA : Regarde, on peut voir mon pouls.
EMMY : Où est le mien ? Je n’ai pas de pouls.
MIA : Tu dois être morte.
EMMY : Je dois être morte.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre