Love, Against Homophobia de The King’s Will

Extrait de l'Album : Single uniquement

Date de Sortie : Avril 2011

Paroles : Musa Okwonga

Musique : Giles Hayter

Nationalité : Anglaise

Genre : Electro

Durée : 03 : 34 minutes

Titre Original : Love, Against Homophobia

Love, Against Homophobia : Avis Personnel

Love, Against Homophobia est une chanson de musique électro du groupe King’s Will sortie en avril 2011.

C’est Musa Okwonga, un jeune poète, musicien, et écrivain anglais, également membre fondateur des King’s Will, qui a eu l’idée de ce titre. Fils d’émigrés ougandais, Musa a étudié dans certaines des meilleures écoles de Grande-Bretagne, dont Eton et le St John’s College à Oxford. Il est très connu outre-Manche pour ses écrits (et notamment ses poèmes) reconnus et récompensés à plusieurs reprises (il est également publié régulièrement dans plusieurs grands journaux), mais aussi pour son engagement militant contre l’homophobie (dans le sport et le football en particulier).

Avant d’être une chanson, Love, Against Homophobia a donc été un poème rédigé en 2009, et dont le titre était My Love. Puis, il l’a modifié en hommage à deux personnes victimes d’homophobie et a alors changé son titre pour My Love (for David Kato and Eudy Simelane). David Kato était un militant pour les droits des homosexuels en Ouganda, assassiné en janvier 2011 à l’âge de 47 ans. Eudy Simelane était quant à elle une footballeuse professionnelle sud-africaine d’une trentaine d’années, ouvertement homosexuelle (chose rare dans le sport en Afrique du Sud), qui a été victime d’un « viol éducatif » (on tente de remettre les lesbiennes dans « le droit chemin » en les forçant à avoir des relations sexuelles avec des hommes), puis assassinée de plusieurs coups de couteaux, avant que son corps ne soit abandonné dans une rivière. Avec l’aide de son acolyte Giles Hayter à la musique, Love, Against Homophobia est sorti en avril 2011.

Lors de sa sortie, Musa Okwonga est longuement revenu sur la genèse de ce titre : « Love, Against Homophobia a tout d’abord été un poème que j’ai écrit en novembre 2009. Je revenais tout juste d’Amsterdam, qui a l’une des scènes les plus gayfriendly de la planète, quand j’ai appris le viol et le meurtre d’Eudy Simelane, une footballeuse sud-africaine et activiste lesbienne. J’étais écoeuré à la fois par l’histoire et par le fait que la vie puisse être tellement arbitraire – que l’on puisse être victime de telles horreurs simplement par un accident de la vie. Et donc, en écoutant un morceau de musique plein de colère et très à-propos (Beaten Metal d’Antibalas), j’ai apporté les dernières touches au poème, avec le calvaire de Simelane bien en tête. Environ un an plus tard, j’ai appris le meurtre de David Kato, l’activiste gay venant du pays d’origine de mes parents, l’Ouganda, et c’est à peu près à ce moment-là que nous avons commencé à mettre les mots sur de la musique, sachant que c’est un sujet qui mérite une plus large attention. (Le « nous », ce sont les King’s Will, un ensemble musical composé de deux personnes : j’écris les paroles et Giles Hayter – un de mes anciens camarades de classe aux multiples talents, qui est peintre, producteur, compositeur et mathématicien – s’occupe de l’électro qui accompagne mes vers). J’ai enregistré ma voix a capella, puis Giles a créé un rythme en-dessous, qui est très subtil, inspiré et choral, avant de verser dans quelque chose de plus gai et de triomphal. »

Love, Against Homophobia est une chanson forte et engagée, qui tient sa force de ses paroles percutantes, portées par l’alliance entre la voix de Musa Okwonga et la musique de Giles Hayter.

Paroles

To some people
My love is somewhat alien;
When he comes up, they start subject-changing, and
In some states he’s seen as some contagion –
In those zones, he stays subterranean;
Some love my love; they run parades for him:
Liberal citizens lead the way for him…
But the same time as these people are embracing him,
Whole faiths and nations seem ashamed of him:
They’ve tried banning him,
God-damning him,
Toe-tagging him,
Praying that he stayed in the cabinet,
But my love kicked in the panelling and ran for it –
He’s my love! Can’t be trapping him in labyrinths! –
Maverick, my love is; he thwarts challenges;
The cleverest geneticists can’t fathom him,
Priests can’t defeat him with venomous rhetoric;
They’d better quit; my love’s too competitive…
He’s still here, despite the Taliban, the Vatican,
And rap, ragga in their anger and arrogance,
Who call on my love with lit matches and paraffin –
Despite the fistfights and midnight batterings,
My love’s still here and fiercely battling,
My love’s still here and fiercely battling;

Because my love comes through anything –

My love comes through anything.

Traduction Française

Pour certains gens
Mon Amour est quelque chose de relativement étranger ;
Quand il apparaît, ils changent aussitôt de sujet, et
Dans certains États, il est perçu comme une maladie contagieuse –
Dans ces endroits, il reste souterrain ;
Certains apprécient mon Amour ; ils organisent des défilés pour lui :
Des citoyens libéraux lui ouvrent la voie…
Mais alors que ces personnes l’étreignent,
Toutes les confessions et les nations semblent avoir honte de lui :
Elles tentent de l’interdire,
De le condamner au nom de Dieu,
De mettre sa tête à prix,
En priant pour qu’il reste dans le placard,
Mais mon Amour a abattu les cloisons et il le fait savoir –
C’est mon Amour ! On ne peut pas l’enfermer dans un labyrinthe !
Anticonformiste, mon Amour l’est ; il vient à bout de tous les défis ;
Le plus intelligent de tous les généticiens ne peut pas le comprendre,
Les prêtres ne peuvent pas le vaincre avec leurs discours venimeux ;
Ils feraient mieux d’abandonner ; mon amour est trop performant…
Il est toujours là, malgré les Talibans, le Vatican,
Et le rap, ragga, qui dans leur colère et leur arrogance
Vont à la rencontre de mon Amour avec des allumettes allumées et de l’essence –
Malgré les tabassages et les raclées en pleine nuit,
Mon Amour est toujours là et combat fièrement,
Mon Amour est toujours là et combat fièrement ;

Parce que mon Amour survit à tout –

Mon Amour survit à tout.

Répondre