Ouvre de Suzy Solidor

Ouvre de Suzy Solidor

Extrait de l'Album : Anthologie 1933 - 1952

Date de Sortie : 1933

Paroles : Edmond Haraucourt

Musique : Edmond Haraucourt

Nationalité : Française

Genre : Chanson Française

Durée : 3 : 01 minutes

Titre Original : Ouvre

Ouvre : Avis Personnel

Suzy Solidor est née le 18 Décembre 1900 à Saint-Servan-sur-Mer et est décédée le 31 Mars 1983 à Nice. Cette chanteuse française aussi connue pour avoir été comédienne et romancière, servie de modèle à de nombreux peintres. Il n’est donc pas étrange de trouver de nombreux tableaux la représentant.

De son vrai nom Suzanne Louise Marie Marion, la jeune femme apprend à conduire en 1916 en Bretagne puis quitte cette région pour s’installer à Paris après l’armistice. Elle devient rapidement mannequin chez Lanvin et commence à chanter dans des cabarets où sa notoriété va grandissante.

C’est à cette époque qu’elle rencontre Yvonne de Brémond d’Ars qui devient sa compagne pendant plusieurs années. Après leur séparation, Suzy Solidor aura d’autres liaison, la plus connue étant celle avec l’aviateur Jean Mermoz.

A la tête de plusieurs cabarets durant sa longue carrière, elle verra son établissement parisien fréquenté par de nombreux officiers allemands durant l’Occupation. Suzy Solidor adapte la chanson « Lili Marleen » en français et se retrouve très appréciée par les soldats de la Wehrmacht. A la Libération, elle est traduite devant la commission d’épuration des milieux artistiques qui lui inflige un blâme et lui interdit d’exercer durant cinq ans.

Suzy Solidor est connue comme étant une figure emblématique des années 30. Avec son physique androgyne, ses cheveux blonds, sa voix grave, ses textes engagés et ses déclarations scandaleuses sur ses amours lesbiens, elle permit une meilleure visibilité homosexuelle et participa à l’émancipation de la femme.

Paroles

Ouvre les yeux, réveille-toi,
Ouvre l’oreille, ouvre ta porte,
C’est l’amour qui sonne et c’est moi
Qui te l’apporte.

Ouvre la fenêtre à tes seins,
Ouvre ton corsage de soie,
Ouvre ta robe sur tes reins,
Ouvre qu’on voie.

Ouvre à mon coeur ton coeur trop plein
J’irai le boire sur ta bouche !
Ouvre ta chemise de lin,
Ouvre qu’on touche.

Ouvre les plis de tes rideaux,
Ouvre ton lit que je t’y traîne,
Il va s’échauffer sous ton dos,
Ouvre l’arène.

Ouvre tes bras pour m’enlacer,
Ouvre tes seins que je m’y pose,
Ouvre aux fureurs de mon baiser
Ta lèvre rose !

Ouvre tes jambes, prends mes flancs
Dans ces rondeurs blanches et lisses,
Ouvre tes deux genoux tremblants,
Ouvre tes cuisses

Ouvre tout ce qu’on peut ouvrir,
Dans les chauds trésors de ton ventre,
J’inonderai sans me tarir
L’abîme où j’entre.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre