Sybille Bedford

Sybille Bedford

Biographie

Sybille Bedford, née le 16 mars 1911 et décédée le 17 février 2006, était une auteure anglaise d’origine allemande.

Ses jeunes années

Sybille von Schoenebeck est née à Berlin, d’un père aristocrate et d’une mère juive. Suite au divorce de ses parents en 1921, la petite fille est élevée pendant cinq ans par son père, et ce n’est qu’au décès de ce dernier qu’elle va retrouver sa mère, partie vivre en Italie. Malheureusement, le mouvement fasciste prend énormément d’ampleur dans ce pays à cette époque, et elles décident de rapidement s’installer en France.

Vivant entre l’Hexagone et l’Angleterre pendant la décennie suivante, la jeune femme rencontre Aldous Huxley et son épouse, Maria, sur les côtes françaises. Sa mère l’ayant plus ou moins abandonnée, elle se tourne alors vers le couple pour bénéficier de leurs conseils et repartir du bon pied dans la vie. C’est notamment l’auteur britannique qui l’encouragera à prendre la plume et devenir écrivaine.

Lorsqu’elle s’exprime dans un magazine anti-Nazi, le Die Sammlung, en 1933, Sybille von Schoenebeck voit ses comptes gelés par les autorités allemandes. Au même moment, son passeport arrive à expiration, et la situation devient dangereuse pour elle. Sur les conseils de ses amis les Huxleys, elle rencontre un anglais, Walter Terry Bedford, qui accepte de l’épouser pour lui fournir les papiers nécessaires à son salut. En tant que juive, en effet, son retour en Allemagne lui aurait probablement été fatal. Malgré la brièveté de leur union, c’est sous son nom d’épouse que l’auteure publiera ses ouvrages futurs.

À nouveau aidée par Aldous Huxley, Sybille Bedford parvient à fuir la France avant son invasion par les Allemands en 1940, et part vivre avec le couple aux États-Unis jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Sa carrière

C’est en 1953 que Sybille Bedford est publiée pour la première fois. A Visit to Don Otavio (titre original : The Sudden View) décrit de manière à la fois sérieuse et humoristique l’année qu’elle a passée à parcourir le Mexique, en 1946.

Sa première nouvelle, A Legacy, entre dans les librairies en 1956. L’éditrice, Evelyn Waugh, décrit ce livre comme étant “nouveau, cool, spirituel et élégant […] Nous ne savons rien au sujet de l’âge de son auteure, ni de sa nationalité ou religion, mais nous saluons avec gratitude une nouvelle artiste.”

Deux ans plus tard, elle touche une plus grande variété de lecteurs en écrivant The Best We Can Do: (The The Trial of Dr Adams). Ce livre raconte l’histoire de John Bodkin Adams, un médecin généraliste d’Eastbourne, accusé d’avoir euthanasié plusieurs de ses patients. Il avait été acquitté en 1957.

Sybille Bedford publie plusieurs romans et nouvelles, tous bien accueillis par la critique, avant de rédiger la biographie d’Aldous Huxley en 1973. Ce travail minutieux lui vaudra d’être ovationnée par ses pairs et les journalistes.

En 1994, elle a été élue Compagnon de Littérature, un rôle qui n’est attribué qu’à dix écrivains britanniques à la fois.

Sa dernière œuvre, Quicksands, est son mémoire. Publié en 2005, soit un an avant sa mort, c’est sa première autobiographie officielle. En effet, si chacune de ses nouvelles est basée sur son passé, elle ne l’a jamais vraiment confirmé.

Histoire d'un Coming-Out

Sybille Bedford a vécu à une époque où il n’était pas courant de faire son coming out, et très peu d’informations sont disponibles sur cette partie de son histoire.

Dans les années 40, elle a entretenu une liaison avec Evelyn Waugh, une américaine. Cette dernière a quitté son mari pour pouvoir vivre avec l’auteure, devenant même son éditrice.

Entre 1950 et 1970, Sybille Bedford a été en relation avec une autre nouvelliste, américaine également : Eda Lord.

Bibliographie

2005 : Quicksands: A Memoir
1990 : As It Was: Pleasures, Landscapes and Justice
1989 : Jigsaw: An Unsentimental Education
1973 : Aldous Huxley: A biography
1968 : A Compass Error
1963 : A Favourite of the Gods
1961 : The Faces of Justice: A Traveller’s report
1958 : The Best We Can Do: (The Trial of Dr Adams)
1956 : A Legacy
1953 : The Sudden View: a Mexican Journey

Sybille Bedford

Répondre