Cried Suicide

Une comédie grinçante à faire mourir… de rire

Année de Production : 2010

Date de Sortie : 2010

Réalisation : Lauren Palmigiano

Scénario : Lauren Palmigiano

Avec : Sarah Burns (Jen), Erin Foley (Ally), Jill Tara Kushner (Heather), Nicole Paone (Jay), Marisa Pinson (Carrie), June Diane Raphael (Jessica), Amy Rhodes (L’infirmière Reezy), Mike Rose (Michael), Bryan Safi (Chris), Melissa Szilagyi (Les), Pete Zias (Paul)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Court-Métrage

Durée : 14 : 00 minutes

Titre Original : Cried Suicide

Cried Suicide : Résumé

Voulant attirer l’attention de sa petite amie par intermittence, Jay a l’idée de feindre son suicide. Une initiative hasardeuse qui ne manquera pas de provoquer des réactions en chaîne et des situations désopilantes.

Voulant attirer l’attention de sa petite amie par intermittence, Jay a l’idée de feindre son suicide. Une initiative hasardeuse qui ne manquera pas de provoquer des réactions en chaîne et des situations désopilantes.

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
70

En amour c’est bien connu, tous les coups sont permis. Du moins c’est apparemment ce que pense Jay, elle qui n’hésite pas à feindre son propre suicide pour faire accourir la fille qui vient de la laisser tomber. Au fond du trou et pensant avoir trouvé l’idée du siècle pour être à nouveau le centre d’attention, elle va réussir son pari au-delà de ses espérances. Mais avait-elle prévu toutes les conséquences de son geste ? Rien n’est moins sûr ! Que faire en effet lorsque sa troupe d’amis débarque éplorée pour la soutenir ? Réponse : mentir, encore et toujours, éhontément en en rajoutant une bonne couche au besoin. Et ça tombe plutôt bien, puisqu’à ce jeu-là, sa meilleure amie Jen est carrément douée…

Peut-on rire de tout, y compris du suicide ? Qui plus est, du «suicide simulé » ? C’est le pari réussi qu’a fait ce court-métrage américain. Quatorze minutes de pur bonheur pendant lesquelles on prend un plaisir fou à regarder Jay s’empêtrer dans ses mensonges. Car une fois embarquée dans ce qu’elle croyait être un bon plan, impossible pour elle de se sortir de cette galère. Et si le personnage de Jay est attachant, sa meilleure amie Jen est loin d’être en reste. Mise dans la confidence, elle se prend au jeu et devient une diabolique partenaire de crime et ces deux manipulatrices de génie ne tarissent pas d’idées quand il s’agit de rouler tout le monde dans la farine. Saccage de l’appartement, mises en scène outrées (maquillage digne d’Halloween pour donner à Jay la tête d’une désespérée), gags en pagaille et quiproquos : rien ne sera épargné à leurs ami(e)s pourtant adorables et se sentant tous coupables de ne pas avoir su déceler à temps le « désespoir » de notre suicidaire.
Le ton est léger, les répliques font mouche et les personnages secondaires, bien que volontairement caricaturaux, sont crédibles. Entre l’ami amoureux de son iPhone, le couple hétéro qui s’engueule et le copain gay un peu fofolle, toute cette joyeuse ménagerie nous embarque dans ses délires et on se retrouve conquis sans opposer la moindre résistance. La réalisation est soignée et le rythme ne faiblit jamais. De même, le fait que l’action se déroule presqu’entièrement dans le salon de l’appartement donne à l’ensemble un petit côté Vaudeville : la porte n’a jamais le temps de se refermer que la sonnette retentit déjà à nouveau.

La ruse de Jay portera-t-elle ses fruits ? Sara reviendra-t-elle vers elle en rampant ? Je ne  vais certainement pas vendre la mèche !

Sachez seulement que dans cette comédie décapante où mauvaise foi et bons sentiments se côtoient joyeusement, on ne regrette qu’une chose : que Cried Suicide n’ait pas été un long-métrage tant il en a le potentiel.

Cried Suicide : Critiques Presse et Récompenses

Projeté au Festival du Film de Tribeca (2010).
Prix du Public au Festival du Film de Santa Cruz (2010).

Cried Suicide : Extraits

JEN : Tu vois, quand ce genre de choses arrive, tu te mets à réfléchir aux gens et à ce qu’ils représentent pour toi…
JAY : Je n’ai pas essayé de me suicider !
JEN : Est-ce que c’est du déni ? Tu devrais peut-être aller faire une cure de repos…
JAY :J’ai prétendu avoir avalé une boîte de médicaments et ensuite j’ai appelé les putains de secours. Je viens de subir un lavage de mon estomac vide.

JAY (faisant une mise en scène) : J’ouvre ma cheminée ; comme si j’avais essayé de mettre ma tête dedans.

UNE AMIE DE JAY : Donne-moi tes lacets. Je récupère tous tes lacets de chaussures, c’est comme ça qu’ils se suicident en prison !

UN AMI DE JAY : Cet endroit est un vrai bordel… Ta femme de ménage aussi a essayé de se suicider ?

UNE AMIE DE JAY (alors qu’elles regardent un porno lesbien) : Arrête de te cacher les yeux. Les orgasmes sauvent de la dépression !

Répondre