Episode 196 – Béa trop parfaite ?

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Dora explique à Luzi qu’elle serait ravie qu’elle vienne avec elle chez High sounds. C’est une maison de disques plus importante que Raumzeit Records. Malgré tout, Luzi doute qu’ils la signent immédiatement. Dora la rassure sans lui imposer de se décider de suite. Elle lui propose d’aller au Saal 1 pour en discuter.

Béa essaie de convaincre Timo qu’il appartient à cette école et au STAG. De plus, tous ses amis sont là. Ben lui conseille de ne pas se laisser saper le moral par cette Schmidt Heisig, qui fait tout pour faire de la vie des autres un enfer. Pourtant Timo sait qu’ils ne peuvent pas l’aider tous les jours à monter les escaliers et que tout ça n’a aucun sens. Emma pense que ce n’est pas si mal si Timo apprend déjà au sein du lycée à affronter les obstacles étant donné qu’il y en a déjà plein dehors. Même si on lui assure que les élèves et les profs seront là pour lui, Timo commence à croire que la directrice a raison. Il sort énervé sous le regard triste de ses amis.

Karin est chez elle en train d’essayer de réparer sa machine à laver, quand on sonne à la porte. C’est Franck qui voudrait savoir où est Luzi mais Karin n’en sait rien. Elle lui demande s’il ne saurait pas, par hasard, réparer une machine à laver. Malheureusement Franck n’est pas bricoleur. Il lui confie qu’il s’est un peu disputé avec Luzi et qu’il voudrait s’excuser. Il lui apprend aussi que Luzi lui avait demandé de l’argent mais que ce n’est pas la raison de leur altercation. Il pense maintenant que c’était certainement pour acheter une nouvelle machine à laver.

Au Saal 1, Dora avoue à Luzi que si elle venait, ça aurait de bonnes conséquences pour elle. Elle pourrait continuer à produire sa chanson avec elle. Dora pense que Franck ne s’intéresse qu’à sa voix et qu’il lui a promis de la laisser chanter avec le STAG seulement pour qu’elle reste avec lui. En fait il n’en a rien à faire d’elle. Dora lui assure que High sounds lui fera aussi une clause pour le STAG. Cependant, Luzi veut encore y réfléchir.

Dora est d’accord mais lui dit de ne pas réfléchir trop longtemps si possible. Avant de partir elle lui laisse une carte de High sounds.

Béa raconte à Gabriele qu’elle ne laissera pas la directrice virer Timo du lycée. Malheureusement Héléna, qui n’était pas loin, a entendu la conversation. Pour elle, même si Béa donne l’impression de diriger ce lycée, c’est malgré tout toujours elle qui est la directrice. Elle préférerait aussi que Timo reste mais ce n’est pas possible. Elle apprécie l’idéalisme de Béa et Gabriele mais elle doit se frotter à la réalité et ne pas donner à Timo de faux espoirs. Elle se demande même si Béa est vraiment concernée par Timo, ou si elle ne l’est pas plutôt par le fait de toujours passer pour la bonne personne, ce qui, dans un sens, est très égoïste.

Bodo accourt pour annoncer une bonne nouvelle à Timo. Sa tante Ingrid a trouvé un vieil ascenseur qui ne fonctionne plus, mais qu’ils peuvent remettre en route. Timo préfère cependant que Bodo lui parle de son rencart avec Lara plutôt que d’un hypothétique ascenseur. Bodo n’est plus sûr d’aller à ce rendez-vous. Timo ne comprend pas que son ami ait peur d’un rendez-vous alors que celui-ci n’arrêtait pas de lui dire de ne pas être dépressif à cause de ses jambes. En fait, Timo ne veut pas partir à cause de l’école ou de ses amis, mais cet endroit lui rappelle trop comment il était avant.

Béa s’assoit pensive dans sa salle de classe quand Ben l’aperçoit et lui demande si tout va bien. Il suppose qu’elle pense à Timo et elle ne le contredit pas. Malgré tout, Ben voit bien que Béa n’est pas bien. Elle lui avoue qu’elle est un peu tourmentée. Il s’assoit alors en face d’elle et lui dit qu’il va rester jusqu’à ce qu’elle lui dise ce qui la tracasse.

Luzi revient chez elle et voit avec surprise qu’une nouvelle machine à laver a été livrée. Franck est chez elle en train de signer le bon de commande du livreur. Il explique à Luzi qu’il a fait en sorte que sa mère ne soit plus embêtée avec sa machine. Il s’excuse aussi pour son comportement. Luzi lui révèle que Sonja lui a fait une proposition très intéressante pour aller chez High sounds. Franck sait qu’ils n’ont pas de contrat et qu’elle peut partir mais il préférerait que ça soit avec une maison de disques plus sérieuse que High sounds. En effet, selon Franck, ils ne gardent leurs artistes que lorsqu’ils marchent sinon ils les jettent. De plus il est très difficile de quitter leurs contrats pour aller dans une autre maison de disques. Il a eu un contrat en tant que musicien avec eux il y a quelques années et ça lui a couté sa carrière. Avant de partir, il lui demande de lui dire ce soir pour qui elle se sera décidée.

Béa est tracassée par le fait qu’Héléna lui ait dit qu’elle voulait toujours se faire passer pour une personne sympathique. Ben lui explique que même si elle essaie souvent d’être parfaite ce n’est pas toujours possible. Il n’existe aucune garantie pour qu’elle fasse tout bien. Parfois il se passe des choses imprévues. Ben ne veut pas dire qu’elle est étroite d’esprit mais explique que, parfois, elle devrait se laisser aller. Mais Béa est vexée et regrette de s’être confiée. Elle doit s’en aller à cause de son « satané emploi du temps ».

Luzi ne sait plus quoi faire. Dora lui a dit du mal de Raumzeit comme lui a dit du mal de High sounds. Pourtant Karin estime que Franck est quelqu’un de correct. Luzi pense que c’est à cause de la machine mais sa mère a le sentiment qu’on peut lui faire confiance. Luzi lui explique que High sounds veut lui donner tellement d’argent qu’elle pourrait vivre seule. De ce fait Karin ne serait plus obligée de beaucoup travailler. Mais celle-ci lui précise qu’il ne faut pas regarder que l’argent. La question cependant pour Luzi n’est pas de faire confiance à telle ou telle personne, le concret c’est l’argent qu’elle va avoir.

Au Raumzeit, Caro veut montrer ses nouvelles idées de vêtements pour Luzi. Mais Franck ne veut pas en entendre parler pour le moment et veut qu’elle s’occupe de lancer les invitations pour la soirée de lancement. Ils sont observés de loin par Ronnie. Miriam lui dit ensuite que le contrat pour Luzi est prêt mais elle comprend qu’il n’en a plus besoin. Franck lui dit qu’il en saura plus ce soir.

Ronnie téléphone à Sophie pour lui dire que tout marche comme prévu.

Luzi est dans sa chambre et regarde la carte de visite de High sounds (sur une chanson d’Alanis Morissette – « Not as we »). Elle veut téléphoner mais se ravise et s’allonge pensivement sur son lit.

Timo est assis sur son fauteuil et se rappelle de leur audition à Hambourg quand il a dansé et chanté.

Béa quant à elle est en salle des profs et a du mal à se concentrer pour corriger des copies. Énervée, elle jette les copies hors du bureau. Elle se rappelle ce que Ben et Héléna lui ont dit sur son comportement. Mais Ingrid arrive et sort Béa de ses pensées. Elle lui dit que la réunion avec la classe des 9B ne commence que dans une heure et lui rappelle qu’elle avait offert d’en être co-présidente. Mais Béa lui fait comprendre qu’elle ne peut pas le faire. En fait elle se rappelle que Ben lui disait de faire une chose interdite. Ingrid doit se résoudre à trouver un autre prof.

Luzi arrive au Raumzeit Records. Caro est étonnée que la diva ait changé d’avis. Miriam confirme à Luzi que Franck est bien à son bureau. Elle remercie ce denier pour la machine à laver. Mais elle lui explique aussi qu’après l’affaire du STAG, de la machine à laver, elle a eu cette impression qu’il voulait ce contrat à tout prix. Franck pense que Luzi veut signer chez High sounds mais en fait elle s’est décidée pour Raumzeit. Franck est soulagé mais lui dit qu’ils ne pourront pas utiliser la chanson de Dora. Il téléphone à Miriam pour qu’elle prépare le contrat de Luzi. Celle-ci doit alors s’en aller pour faire quelque chose d’important.

Ben aperçoit Béa prête à partir dans sa voiture. Il la rejoint pour s’excuser, il voulait juste la taquiner un peu. Mais il lui propose de lui prouver aujourd’hui qu’elle n’est pas si étroite d’esprit. Il lui a préparé une surprise et elle n’a qu’à lui faire confiance. Ils montent tous les deux dans la voiture de Béa.

Au sein de l’école, Timo regarde les escaliers et hoche la tête. Mais soudain ses amis se trouvent derrière lui. Malgré ce qu’il a dit avant, ils ne veulent pas le laisser tomber. Ils se sont toujours serrés les coudes quand ça n’allait pas et ils s’en sont toujours sortis. Pour Emma et Bodo ça doit rester ainsi. Emma lui raconte que lorsqu’elle n’allait pas bien, le STAG l’a aidée et il le fera pour lui aussi. Ses amis seront là pour lui et s’il veut partir, il devra les emmener tous les quatre avec lui selon Jenny. Timo sourit devant la détermination de ses amis et les trouve complètement fous.

Ben et Béa arrivent devant la piscine municipale. Ben ouvre la portière à Béa en lui disant « voilà Madame » (en français). Béa s’inquiète de savoir ce que Ben a en tête. La piscine est en rénovation de l’autre côté du grillage mais pour Ben ça ne posera pas de problème puisqu’ils vont entrer par effraction. Béa n’est pas décidée. Pour Ben c’est déjà assez nul qu’elle ne l’ait même pas fait quand elle était adolescente, elle pourrait faire ici sa première fois et en l’occurrence avec lui. Béa veut partir et Ben constate que, finalement, elle est bel et bien étroite d’esprit.

Béa va-t-elle changer d’avis et prouver à Ben qu’elle n’est pas étroite d’esprit ?


Hand Aufs Herz - Episode 196Hand Aufs Herz - Episode 196Hand Aufs Herz - Episode 196

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre