Episode 230 – Un déclic en chanson

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Ronnie vient d’assommer Ben et demande aux bikers comment ils ont pu le laisser s’échapper. Un des bikers vérifie que Ben respire encore car pour un fils mort Bergman ne paiera pas. Les bikers rappellent à Ronnie qu’ils font tout ça parce qu’il leur doit une dette. Ils trainent Ben jusqu’à sa cellule.

Béa relit le message de Ben encore une fois. Héléna arrive et lui demande si elle a des nouvelles de Ben. Béa conseille d’en parler plutôt avec le père de celui-ci et pas avec sa prof. Héléna sourit devant l’optimisme de Béa à trouver une explication plausible à la non venue de Ben. Béa estime qu’il faut attendre le retour de Ben pour avoir une explication et qu’ensuite il pourra refaire son examen. Héléna lui rappelle alors que c’est elle qui décidera s’il pourra le repasser ou pas. Elle espère que Béa se remettra de la perte de son élève préféré pour préparer la fête de l’école avec les autres élèves.

Luzi et Timo discutent dans un couloir du lycée. Elle lui redit que le chorégraphe Johnny est vraiment super. Timo sent alors la jalousie revenir à la surface. Elle aimerait beaucoup que celui-ci vienne voir le tournage du clip. Timo lui promet d’essayer de venir. Dès que Luzi est partie, Timo rencontre Bodo. Ce dernier voit bien que son ami est triste. Timo lui avoue qu’il souffre toujours d’être en fauteuil roulant vis-à-vis de Luzi. Bodo lui fait remarquer que Luzi l’aime malgré tout et qu’en plus il y a de l’espoir pour ses jambes. Timo se demande alors si Luzi n’a pas parlé d’opération à Bodo. Rassuré de voir que Bodo n’est pas au courant, il l’invite à aller à la répétition du STAG avec lui.

À l’auditorium, Caro tapote sur son téléphone. Emma appuie au hasard sur les touches du piano ce qui énerve Caro car c’est tout sauf harmonique. Emma lui rétorque qu’elle n’a pas l’air concentrée sur le STAG non plus. Caro explique qu’elle a une conversation importante. Timo et Bodo arrivent puis Béa. Elle veut leur parler de leur prestation pour la fête de l’été. Béa leur demande une chanson, personne n’a vraiment d’idée. Jenny propose alors « Celebration ». Béa trouve l’idée très bonne mais peut comprendre si Jenny ne peut pas participer. Mais celle-ci veut quand même chanter avec le STAG. Emma ajoute que le choix de chanson de Jenny est vraiment super car « Celebration » est la chanson parfaite pour l’été. Béa pense aussi que la musique est le meilleur moyen de retrouver un peu de courage. Timo trouve également que la chanson est bien.

Ben est de nouveau attaché dans la même pièce. Ronnie et les autres ravisseurs se disputent à l’extérieur du bâtiment. Un ravisseur prévient Ronnie que le père de Ben a intérêt à payer. Sinon Ronnie leur devra non plus 2000 euros mais 40000 euros.

Ben se réveille et découvre qu’il a un scotch sur la bouche et qu’il est attaché.

Ronnie doit retourner en cours avant que quelqu’un ne soupçonne quelque chose. Il demande à ses amis de bien surveiller Ben. En contrepartie les ravisseurs veulent qu’il s’assure que le père de Ben payera.

Le STAG répète « Celebration » et même Timo vient chanter avec eux. Béa apprécie leur prestation.

Plus tard Bodo invite Timo à aller à la cafeteria et il lui promet de ne rien lui demander sur cette opération. Timo lui explique alors que grâce à cette opération en fait il pourrait remarcher. Mais c’est aussi assez risqué. Mais Timo ne pense pas que le mauvais pourcentage tombera sur lui. Les médecins, selon lui, savent ce qu’ils font. L’opération est pour le lendemain et Luzi ne le sait pas. Timo ne lui a rien dit car celle-ci avait peur des risques. Il demande à Bodo de ne pas lui en parler. Bodo le lui promet. Timo reconnaît qu’il a peur mais il veut saisir cette chance de pouvoir un jour danser à nouveau avec Luzi.

Jenny et Emma descendent les escaliers menant dans le hall du lycée. Emma reçoit un message sur son portable.

EMMA : Luzi ! Elle écrit qu’elle a parlé avec le mec qui s’occupe des costumes pour la vidéo et elle veut en essayer avec nous ce soir.
JENNY : Alors on y va ce soir et on commandera une pizza ou quelque chose comme ça.
EMMA : Ok je lui écris ça.
JENNY : Tu veux quelque chose dans le distributeur ?
EMMA : Tu peux me prendre une barre de…
EMMA ET JENNY : Chocolat !

Elles se donnent de petits baisers avant que Jenny ne parte chercher la barre de chocolat. Au passage Jenny rentre dans Caro ce qui fait bien rire Emma.

CARO : Dis-moi, vous ne pourriez pas prendre une chambre d’hôtel ?
EMMA : Merci pour le tuyau, peut-être plus tard. (voyant Caro ne pas répondre) Quoi ?
CARO : Vous n’êtes vraiment pas normales !
EMMA : Pardon ?!
CARO : Les parents de Jenny viennent juste de mourir et vous agissez comme deux personnes amoureuses ?
EMMA : Jenny a sa propre façon de gérer cette perte, OK ?
CARO : Avec des tubes d’été et des nuits chaudes dans un hôtel ?
EMMA : Dis la flic moralisatrice Caro ! Qui a trompé son copain avec le père de celui-ci, qui voulait voir Mlle Vogel aller en prison ?
CARO : Calme-toi !

Jenny arrive et met son bras autour de l’épaule d’Emma.

JENNY : Tout va bien ?
EMMA : Caro disait juste qu’elle adorait ta suggestion de chanter « Celebration ».
CARO : Oui c’est ça.
JENNY : Merci. Écoute, eh bien on peut remonter ? J’ai oublié de mettre quelque chose dans la boîte de M. Heisig.
EMMA : Bien sûr.

Elles montent l’escalier laissant Caro sans voix.

Béa entend Ronnie discuter avec un élève proche de Ben. Ronnie n’arrive pas à croire que Ben soit parti comme ça. Béa se rapproche et lui demande s’il sait où est Ben. Mais il sait juste par Holger que Ben s’est barré de chez lui. Béa recommande à Ronnie de ne pas oublier de faire ses exercices pour le prochain cours.

Ingrid demande à Héléna si deux autres profs ne peuvent pas l’aider à la décoration. Comme la directrice lui explique que ces deux-là ne pourront pas l’aider, Ingrid suggère l’aide d’élèves qui pourraient par exemple sauter le cours de sport. Mais Héléna refuse et lui dit qu’elle devra s’occuper seule de la décoration. À ce moment-là, Jenny et Emma arrivent et Ingrid leur explique avoir prévu des guirlandes pour l’auditorium car c’est là-bas que seront présentés les œuvres des cours d’art plastique. Ingrid semble complètement submergée par le travail qu’elle doit accomplir pour la décoration de l’école. Jenny l’a bien vu et lui propose son aide. Emma regarde alors Jenny un peu surprise et l’air de ne pas être trop d’accord non plus. Ingrid est un peu gênée car elle pense que Jenny a peut-être en ce moment d’autres choses à s’occuper. Mais Jenny insiste et Emma se montre également ravie de l’aider.

Dans la cour du lycée, Luzi présente Johnny à Timo. Celui-ci regarde la complicité entre Luzi et Johnny d’un mauvais œil. Luzi trouve Johnny super cool. Celui-ci doit s’en aller car on l’appelle au téléphone. Luzi souhaiterait que Timo soit là demain pour le tournage. Mais celui-ci prétend devoir aller en rééducation. Luzi comprend et est rassurée que Timo se soit décidé pour la rééducation et pas pour cette opération. Elle repart ensuite avec Johnny.

Piet est heureux de voir que Miriam les enchante une nouvelle fois de sa présence. Elle lui explique qu’elle cuisine pour que Lara puisse manger au moins un repas équilibré. Ils se rapprochent pour s’embrasser mais c’est le moment que choisit Béa pour rentrer dans la pièce. Piet a l’impression d’avoir été pris en flagrant délit et prétend qu’ils ont juste cuisiné. Après il rectifie avec un peu d’humour en disant que M. Lafer (célèbre cuisinier autrichien) a cuisiné en fait. Béa les laisse seuls pour manger car elle se sent fatiguée. Piet et Miriam remarquent bien que Béa ne va pas bien. Piet pense qu’une seule chose peut encore aider sa sœur : le réconfort de sa meilleure amie. En partant voir Béa, Miriam donne une claque sur les fesses de Piet.

Jenny et Emma arrivent à l’auditorium chargées d’objets pour la décoration.

JENNY : Où est-ce qu’on pourrait accrocher les images ?
EMMA : Les meilleures sur la scène et on pourrait avoir une sorte de stand en bois et le reste on pourrait les mettre entre les portes, hein ?
JENNY : Super idée.
EMMA : C’est parce que c’est la mienne.
JENNY : Bien sûr ! C’est si bon de te voir sourire à nouveau.
EMMA : Ça fait du bien aussi.

Elles s’embrassent quand Ingrid arrive précipitamment dans la pièce.

INGRID : Ah le cours d’art plastique m’a donné une bannière aussi.
JENNY : Ah !
INGRID : Bodo va bientôt avoir les premières images et je vais m’occuper des tables avec le concierge.
JENNY : Donc on accrochera la bannière au-dessus de la scène et on pourra mettre les images en dessous, OK ?
INGRID : Oui.
JENNY : Je vais le faire.
INGRID (voyant que Jenny veut monter à l’échelle) : Ce n’est pas trop dangereux ? Je devrais peut-être demander au concierge.
JENNY : C’est bon, je n’ai aucun problème avec la hauteur.
EMMA : Et je vais bien tenir l’échelle, promis !
INGRID : Puisque vous le dites, je vais chercher les chevalets pour les peintures.

Jenny commence à monter pendant qu’à la radio qu’Emma vient d’allumer, une chanson de The Source « You’ve got the love » est en train de passer.

Béa et Miriam sont allongées sur le lit pour discuter. Miriam dit à Béa qu’elle aurait pu lui parler avant. Mais Béa avait promis à Ben de ne parler à personne de leur relation. Miriam pense que si Ben est parti c’est qu’il ne supportait certainement plus toute cette pression.

Il devait faire son bac pour qu’ils soient ensemble après. Elle ne comprend pas qu’il ait pu changer d’avis si brusquement. Elle sait que Ben est impulsif mais ce qu’il y avait entre eux était vraiment important pour lui.

Pendant ce temps, Ben est toujours attaché. Il ferme les yeux et repense aux moments qu’il a passés avec Béa.

Béa ne croit pas que Ben soit parti comme ça. Miriam se demande si en fait elle le pense ou bien si elle le souhaite. Pour cette dernière tout semble indiquer que Ben soit parti en Australie.

Ben parvient à détacher le scotch de sa bouche et appelle à l’aide en criant. Il se calme puis prononce doucement le nom de Béa.

Emma fait la conversation à Jenny qui est en haut de l’échelle.

EMMA : Est-ce que tu savais qu’en fait je voulais faire le cours d’art.
JENNY : C’est logique.
EMMA : Qu’est-ce que tu veux dire ?
JENNY : Eh bien je peux m’imaginer qu’une image pour toi c’est ce que le pays merveilleux est pour Alice : une grande aventure. Et pourquoi tu ne l’as pas fait ?
EMMA : Parce que je ne voulais pas détruire mon pays merveilleux avec quelques changements, des coups de pinceau et une palette de couleurs, tu vois ?
JENNY tend la banderole : Oh ce n’est pas assez serré.
À LA RADIO : Et maintenant vient un classique pour tous ceux qui savent ce qu’est l’amour.
On entend encore une fois The source « You’ve got the love ». Jenny repense alors à ses parents. Elle commence à moins bien se tenir.
EMMA : Jenny ? Tout va bien ?

Jenny se balance de plus en plus et Emma a du mal à garder l’échelle stable.

EMMA : Jenny qu’est-ce qui se passe ?
JENNY : Cette chanson…
EMMA : Jenny, tiens bon s’il te plaît !

La banderole tombe et Jenny perd de plus en plus l’équilibre.

EMMA : Jenny !

Jenny revoit encore ses parents et n’arrive plus à se tenir à l’échelle.

Jenny va-t-elle tomber de cette échelle  ?


Hand Aufs Herz - Episode 230Hand Aufs Herz - Episode 230Hand Aufs Herz - Episode 230

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre