Eros/Psyché de Maria Llovet

Eros/Psyché de Maria Llovet

Titre Français : Eros/Psyché

Titre Original : Eros/Psyché

Auteur : Maria Llovet

Date de Sortie : 2011

Nationalité : Espagnole

Genre : Bandes Dessinées & Comics

Nombre de Pages : 144 pages

Éditeur : Emmanuel Proust

ISBN : 978-2-84810-313-6

Eros/Psyché : Quatrième de Couverture

Le pensionnat de la Rose est un endroit étrange, entre jardin d’Eden et internat aux multiples règles à ne pas enfreindre sous peine de sanctions que personne n’évoque clairement. Peuplé de jeunes adolescentes qu’aucun adulte n’encadre, il est le mystérieux théâtre de la rencontre passionnelle entre Sara et Silje…

Eros/Psyché : Avis Personnel

Le terme qui qualifie le mieux l’univers d’Eros/Psyché est celui de mystère. Tout au sein de cet ouvrage est entouré d’étrangeté : le lieu, surprenant pensionnat où liberté totale et règles draconiennes se côtoient ; la temporalité, difficilement identifiable ; les personnages enfin, aux facettes multiples…

Il en résulte une ambiance très particulière, assez impalpable, entre onirisme et anxiété. En réalité, l’ensemble de l’œuvre joue sur ces ambiances et sur les ressentis du lecteur qui construit lui-même, au milieu de toutes les lacunes de narration volontairement laissées par l’auteur, sa propre compréhension de l’action et du contexte.

Une réelle poésie se dégage à la fois du texte et du dessin, en noir et blanc, inspiré tant du manga que des graphiques gothiques. Mais – et c’est la force de l’œuvre – cette poésie et cette douceur apparentes sont sans cesse contrebalancées par une sensation de menace sous-jacente et omniprésente, aussi indéfinissable que les règles du pensionnat…

Sur cette toile de fond se développe l’histoire d’amour des deux protagonistes, pleine d’esthétisme et de délicatesse, à laquelle le parallèle établi avec le mythe d’Eros et psyché, qui donne son nom à la bande dessinée, confère une dimension tragique.

Le lecteur se perd aisément dans les turpitudes du récit, mais c’est aussi ce qui en fait le charme : l’impression de ne jamais saisir pleinement le propos, de passer à côté de certains aspects mais d’en découvrir de nouveau à chaque page et à chaque relecture.

Une bande dessinée tout en évocation et en subtilité, une histoire d’amour émouvante et un graphisme troublant… À découvrir.

Eros/Psyché : Extraits

Eros/Psyché - Maria Llovet

A propos de Julia Clieuterpe

Avatar
Chroniqueuse occasionnelle

Répondre