Personal Best

L'une des premières représentations positives de l'homosexualité et de la bisexualité feminine

Année de Production : 1982

Réalisation : Robert Towne

Scénario : Robert Towne

Avec : Patrice Donnelly (Tory Skinner), Mariel Hemingway (Chris Cahill), Scott Glenn (Terry Tingloff), Kenny Moore (Denny Stites), Jim Moody (Roscoe Travis)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame, Romance

Durée : 2h 14min.

Titre Original : Personal Best

Personal Best : Résumé

Dans Personal Best, Chris est une jeune athlète qui rêve de participer aux jeux olympiques. Entraînée par son père depuis son plus jeune âge, elle fait la rencontre de Tory, une jeune femme coureuse comme elle, lors d’une compétition.

Rapidement Chris et Tory deviennent amies et amantes. Chris emménage chez la jeune femme et quitte son père pour être entraînée par Tingloff, l’homme qui est derrière Tory et l’a amenée au plus au niveau du pentathlon.

D’entraînements en compétitions, Chris et Tory se découvrent et se déchirent. Séparées par Tingloff qui a découvert le fort potentiel de Chris, elles s’opposent sur la piste. Chris rencontre bientôt un garçon dont elle tombe amoureuse et Tory, de son côté, cherche à l’oublier.

Dans Personal Best, Chris est une jeune athlète qui rêve de participer aux jeux olympiques. Entraînée par son père depuis son plus jeune âge, elle fait la rencontre de Tory, une jeune femme coureuse comme elle, lors d'une compétition. Rapidement Chris et Tory deviennent amies et amantes. Chris emménage chez la jeune femme et quitte son père pour être entraînée par Tingloff, l'homme qui est derrière Tory et l'a amenée au plus au niveau du pentathlon. D'entraînements en compétitions, Chris et Tory se découvrent et se déchirent. Séparées par Tingloff qui a découvert le fort potentiel de Chris, elles s'opposent…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un film lesbien culte. Incontournable.

Note des lectrices : Soyez la première !
73

Sorti en 1982, Personal Best est l’un des premiers films à présenter l’homosexualité féminine de manière positive et « normale ». Il fit connaître la jeune Mariel Hemingway qui devint grâce à ce long métrage une icône lesbienne. Il s’agit d’une page d’histoire alors soyez indulgents et attentifs.

Chris est une toute jeune athlète qui rêve de participer aux Jeux Olympiques. Entraînée par son père, elle échoue lors d’une compétition. Tory est une pentathlète. Lors de cette même compétition, elle gagne et montre toute l’étendue son talent. Mais elle ne semble pas satisfaite pour autant. Ayant repéré Chris lors de sa course, c’est tout naturellement qu’elle l’aide lorsque celle-ci se sent mal après la compétition.

Tory ramène Chris chez elle. Les deux jeunes femmes discutent, fument, font un bras de fer pour tester leur force et Tory finit par embrasser la toute jeune et inexpérimentée Chris. Elles font l’amour. Une scène de nue comme vous n’en avait jamais vu même si elle est exempte de toute passion amoureuse. C’est plus une découverte sensuelle qu’un désir à couper le souffle. Mais nous sommes en 1982 et Chris est encore vierge.

Rapidement Chris décide de quitter son père et Tingloff, l’entraîneur de Tory, accepte de s’occuper de sa formation. Les deux jeunes femmes vivent ensemble pendant trois années. Trois années passées à souffrir et à s’entraîner. Finalement Chris se blesse lors d’un entraînement après avoir écouté Tory au lieu de suivre les instructions de Tingloff. Cette blessure marque la fin de leur relation qui devenait de plus en plus difficile.

Après une longue rééducation Chris retrouve son haut niveau et rencontre un garçon qui devient son petit ami. Tory oublie Chris avec difficultés et toutes les deux se retrouvent sur le podium quelques mois plus tard.

Contrairement à ce que vous allez penser, il s’agit bien d’une happy end. Certes, Chris choisit le garçon. Mais l’histoire est plus complexe que cela. Tout d’abord, elle n’est réellement centrée sur la relation Chris-Tory mais sur le sport de haut niveau (sans dopage mesdames et messieurs). Ensuite, lorsque Chris rencontre Tory, elle est vierge. Sa première expérience est avec la jeune femme. Elle ne sait pas vraiment ce qu’elle est ni qui elle est. Pourtant, elle ne se pose pas une quantité incroyable de questions, elle vit au jour le jour. Puis elle rencontre un garçon et là, elle a des difficultés à lui parler de sa relation avec Tory. Elle déclare que celle-ci était simplement sa colocataire mais leur attitude laisse comprendre qu’elles étaient plus ce que lui fait remarquer Denny.

De plus, Tory se définit comme lesbienne même si le mot n’est jamais mentionné. Elle est réellement très amoureuse de Chris. Sa crise de jalousie en est la preuve tout comme le fait qu’elle reste veiller Chris malade toute une nuit alors qu’elle a une compétition le lendemain. Elle a d’ailleurs beaucoup de mal à accepter leur rupture.

Jamais une relation entre deux femmes n’a été montrée sous cet angle avant 1982. Desert Hearts ne sortira d’ailleurs que 3 ans après. Douce, sensible, romantique et en même temps basé sur une certaine compétition, la relation entre Chris et Tory est complexe et intéressante. Plus originale que bien d’autres, elle a beaucoup attiré l’attention du public et des médias qui à l’époque ce sont empressés de faire de ce film un film lesbien et lui ont ainsi ôté toutes les chances d’être connu. Pourtant, si l’on y réfléchi, l’histoire entre les deux athlètes est au second plan.

En n’étant jamais voyeur et toujours habité par une sensibilité, une tendresse et une pudeur envers ses deux actrices principales, le réalisateur Robert Towne a fait de son film l’une des histoires d’amour lesbiennes les plus connues. Incontournable et culte !

Personal Best : Extraits

JOURNALISTE  : (Après la victoire de Tory) Quel est votre nom ? Quel est votre nom ?
TINGLOFF  : Tory. Tory, c’est son nom.
TORY : Tory Skinner.

TORY : Oh, allez, Roscoe. […] Je me lève depuis quatre ans pour quoi ? Gagner ! A la mienne !
ROSCOE  : Comme je le dis, gagner c’est tout. C’est tout. Je vais te dire, gagner c’est comme le sexe. Parfois tu penses que ça devrait juste être plus !
TORY : Ouais mon ami, parle pour toi !

TORY : (À Chris) Nous pouvons être les meilleures amies, mais en même temps, nous baisons ensemble.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre