Melissa Ferrick

Melissa Ferrick

Biographie

Melissa Ferrick est une chanteuse auteure-compositrice américaine, née le 21 septembre 1970 dans le Massachusetts. Elle grandit dans cet État, dans la petite ville d’Ipswich, au sein d’une famille pour laquelle la musique occupe une place importante. Son père en est en effet passionné et, en parallèle de son travail de professeur dans une école publique, il coache plusieurs groupes de musique jazz. En outre, il se rend régulièrement à Boston, afin d’assister à des concerts dans des clubs ; il y emmène d’ailleurs souvent Melissa.

C’est donc très tôt que la jeune Melissa est initiée à la musique. Aussi, dès l’âge de 5 ans, elle commence à étudier le solfège et à jouer du violon, suivi rapidement par le piano. Au lycée, elle décide d’apprendre également la basse et la trompette. Ses différents professeurs saluent son talent et sa maîtrise des nombreux instruments qu’elle manie. À sa sortie du lycée, ils l’encouragent donc à s’inscrire au très réputé Berklee College of Music (situé à Boston, il est spécialisé dans la musique contemporaine, et en particulier dans le jazz et la pop) alors qu’elle n’a que 17 ans. Là, elle se passionne pour un nouvel instrument, la guitare acoustique.

Mais à la fin de l’année 1989, la jeune femme décide de quitter l’établissement, deux ans seulement après son inscription. Elle souhaite tenter sa chance et débuter une carrière solo. Elle se rend alors à New York, où elle commence à se produire dans des bars de l’East Village.

1991 est un tournant pour Melissa Ferrick, puisqu’elle est repérée par le chanteur Morrissey, qui la choisit cette année-là, afin d’effectuer la première partie de sa tournée. C’est un événement pour la jeune chanteuse inconnue qu’elle est à l’époque, quand on sait que Morrissey est l’un des anciens membres du groupe The Smiths et rencontre alors un franc succès.

L’année suivante, le label Atlantic Records décide de lui donner sa chance et lui propose d’enregistrer un album. Massive Blur sort en 1993, suivi de Willing to Wait deux ans plus tard. Ce dernier étant un bide retentissant et Melissa refusant de se laisser modeler par sa maison de disque, afin de produire des chansons plus commerciales, Atlantic Records la met à la porte en 1995.

Melissa Ferrick sombre alors dans l’alcool et la drogue et pendant plusieurs mois, elle n’arrive pas à se sortir de la dépression. Mais en 1996, elle décide de se faire violence et recommence à écrire, tout en contactant diverses maisons de productions, afin de proposer ses chansons. C’est un tout jeune label indépendant, W.A.R.? – What Are Records?, qui, séduit par un son et des textes originaux, lui donne sa chance. Elle enregistre cette année-là son troisième album studio, Made of Honor.

À la fin des années 1990, grâce au bouche à oreille et aux nombreuses critiques positive de journaux indépendants, Melissa Ferrick est parvenue à se créer une base de fans fidèles et chaque sortie d’un nouvel album devient un petit événement. Elle décide alors de voler de ses propres ailes et fonde en 2000 sa propre maison de disque, Right On Records. Elle sort alors un nouvel album au titre évocateur, Freedom (« Liberté » en français). Depuis 2006, elle propose aux internautes de participer activement au financement de ses albums.

Aujourd’hui, Melissa Ferrick vit à Los Angeles et continue encore et toujours de composer de nouvelles mélodies et d’écrire de nouveaux textes. Elle continue aussi de donner beaucoup de concerts (plus de 150 par an en moyenne !) et de participer à de nombreux festivals à travers tous les États-Unis.

Histoire d'un Coming-Out

Melissa Ferrick a pris conscience de son homosexualité lorsqu’elle avait 17 ans, même si elle se posait déjà des questions depuis quelques années. L’année de ses 17 ans, elle est tombée amoureuse d’une de ses camarades au Berklee College of Music de Boston. Cette année-là, elle révèle à son entourage qu’elle est lesbienne, à son père tout d’abord, puis à sa mère et à sa grande sœur qui l’acceptent aussitôt.

Melissa n’a jamais caché son orientation sexuelle depuis son coming out à sa famille et l’évoque régulièrement dans ses chansons. D’ailleurs en 1999, son album Everything I Need était nommé au titre de meilleur album de l’année, par la Gay and Lesbian American Music Association.

La chanteuse évoque aussi régulièrement et sans détours le fait qu’elle est lesbienne dans ses interviews et parle souvent des femmes qui partagent (ou ont partagé) sa vie.

Dans un entretien accordé au magazine Spinner en 2008, Melissa Ferrick a longuement évoqué le sujet du coming out, quand on lui a demandé s’il était plus aisé de sortir du placard de nos jours : « C’est plus facile dans la société d’aujourd’hui, peut-être. Mais je ne pense pas que ce soit forcément plus facile du point de vue émotionnel pour une personne. Certaines personnes ont beaucoup de difficultés à accepter cette part d’eux-mêmes et d’autres non. Avant toute chose, c’est à nous-mêmes que nous faisons notre coming out. C’est une condition sine qua non à ce qui va se passer ensuite. »

Elle a aussi alors évoqué l’importance selon elle d’être ouvertement out lorsque l’on est célèbre : « Les célébrités qui sortent du placard, et qui ont une série à la télé, ou qui sont sur le grand écran ou qui font de la musique – plus il y a de personnes célèbres qui font leur coming out […], plus cela aide tout le monde selon moi – et pas seulement les homosexuels. »

Discographie

Enough about Me (2010)
Goodbye Youth (2008)
Live at Union Hall (2007) (live)
In the Eyes of Strangers (2006)
The Other Side (2004)
70 People at 7000 Feet (2003) (live)
Listen Hard (2002)
Valentine Heartache (2001)
Skinnier, Fatser, Live at the BPC (2001) (live)
Freedom (2000)
Everything I Need (1998)
Melissa Ferrick +1 (1997) (live)
Made of Honor (1996)
Willing to Wait (1995)
Massive Blur (1993)

Melissa Ferrick

Répondre