Desperate Remedies

Un triangle amoureux intéressant

Année de Production : 1993

Date de Sortie : 25 Novembre 1993

Réalisation : Stewart Main, Peter Wells

Scénario : Stewart Main, Peter Wells d’après une nouvelle de Thomas Hardy.

Avec : Jennifer Ward-Lealand (Dorothea Brook), Kevin Smith (Lawrence Hayes), Lisa Chappell (Anne Cooper), Cliff Curtis (Fraser), Michael Hurst (Willam Poyser), Kiri Mills (Rose), Bridget Armstrong (Mary Anne), Timothy Raby (Mr. Weedle), Helen Steemson (Gnits)

Nationalité : Néo Zélandaise

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h 30min.

Titre Original : Desperate Remedies

Desperate Remedies : Résumé

Nouvelle-Zélande, XIXème siècle.

Dorothea Brook, une riche couturière, surveille l’arrivée des immigrés dans le port de Hope. Elle recherche un homme pouvant épouser sa soeur, Rose. En effet, cette dernière s’est éloignée du droit chemin en tombant amoureuse d’un gigolo drogué dont elle est enceinte. Accro à l’opium, elle a décidé de partir avec cet homme, Fraser, ce que refuse Dorothea.

Lorsqu’elle croise le regard de Lawrence Hayes, Dorothea est convaincue que cet homme sera parfait pour Rose. Elle a en tête un mariage arrangé afin de sauver sa soeur et sa réputation. Malheureusement, Hayes tombe sous son charme et non celui de Rose.

Nouvelle-Zélande, XIXème siècle. Dorothea Brook, une riche couturière, surveille l'arrivée des immigrés dans le port de Hope. Elle recherche un homme pouvant épouser sa soeur, Rose. En effet, cette dernière s'est éloignée du droit chemin en tombant amoureuse d'un gigolo drogué dont elle est enceinte. Accro à l'opium, elle a décidé de partir avec cet homme, Fraser, ce que refuse Dorothea. Lorsqu'elle croise le regard de Lawrence Hayes, Dorothea est convaincue que cet homme sera parfait pour Rose. Elle a en tête un mariage arrangé afin de sauver sa soeur et sa réputation. Malheureusement, Hayes tombe sous son charme et…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Méconnu mais réussi. A découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
64

Desperate Remedies est un film néo-zélandais datant de 1993. Il met en scène Jennifer Ward-Lealand extrêmement convaincante dans le rôle de Dorothea Brook et Kevin Smith, connu des fans de Xena : Princesse Guerrière pour son interprétation d’Arès, le Dieu de la Guerre. À ce titre, il faut noter la présence méconnaissable de Michael Hurst dans le rôle de William, l’acteur qui incarnait Iolaus dans la série Hercule. Amusant.

Ce long-métrage est réellement surprenant. Baigné d’une ambiance oppressante et d’un jeu de lumière franchement réussi, il s’avère profondément fort et dramatique. Il règne un sentiment d’irréalité et de mélodrame passionné qui ne laisse pas indifférent. Les corps sont agréablement mis en valeur et pour une fois ce sont les hommes qui sont plus déshabillés que les femmes. Kevin Smith et Cliff Curtis passent le temps à moitié nus alors que Jennifer Ward-Lealand et Lisa Chappell sont toujours habillées jusqu’au cou.

Au cœur de la luxure, de l’argent, de l’amour et de la passion, il y a une représentation relativement importante du sexe. Tout d’abord avec Rose, amoureuse passionnée de Fraser, ensuite avec Hayes, qui dégage une force brut et une énergie retenue et enfin à travers la vie des immigrés dont ce couple d’hommes que l’on surprend en train de baiser.

L’homosexualité est représentée à ce titre de manière relativement importante. Les hommes ont une sexualité montrée, passionnée et violente alors que les femmes sont amoureuses et torturées.

Dorothea est amoureuse de sa domestique, Anne. Même si elles ne s’embrassent que très tard dans le film, les gestes d’intimité, leur attitude et leur proximité prouvent qu’elles sont plus que des amies. En même temps, en restant célibataires, Dorothea ne peut espérer aucune reconnaissance. Anne lui demande donc d’accepter la demande en mariage de William. Seulement en parallèle, Dorothea est de plus en plus troublée par Hayes et découvre qu’elle ressent des sentiments pour ce dernier.

Le mariage arrangé avec William est un désastre et Dorothea décide de s’enfuir avec la personne qu’elle aime. Je ne peux m’empêcher de révéler la fin parce que pour un film datant de plus de dix ans, l’idée reste assez révolutionnaire. Dorothea choisit Anne. Lorsque Hayes les voit ensemble, il lui demande si ce choix va la rendre heureuse et elle rétorque qu’elle est libre de le découvrir. Un personnage bisexuel qui s’enfuit avec la femme, c’est suffisamment rare pour être souligné. D’habitude c’est toujours l’homme qui gagne.

Un film étrange et surprenant à l’atmosphère envoûtante. À découvrir.

Desperate Remedies : Critiques Presse et Récompenses

Nommé au Festival International du Film Fantasy de Fantasporto en 1994.
Vainqueur d’un New Zealand Film and TV Award en 1994 dans la Catégorie Meilleur Film.
Vainqueur d’un New Zealand Film and TV Award en 1994 dans la Catégorie Meilleur Designer.
Vainqueur d’un New Zealand Film and TV Award en 1994 dans la Catégorie Meilleur Second Rôle Masculin.
Vainqueur au Festival International du Film de Sitges – Catalonian en 1993 dans la Catégorie Meilleure Actrice pour Jennifer Ward-Lealand.

Desperate Remedies : Extraits

WILLIAM  : Tu n’auras rien ! Tu ne seras personne !
DOROTHEA  : Mais je serai moi !

LAWRENCE  : Tu as choisis, Dorothea.
DOROTHEA  : Mon cœur a choisi pour moi, Lawrence.
LAWRENCE  : Tu seras heureuse ?
DOROTHEA  : C’est ce que je suis libre de découvrir.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre