Pourquoi Pas Moi ?

L'un des premiers films français sur le coming-out

Année de Production : 1998

Date de Sortie : 6 Janvier 1999

Réalisation : Stéphane Giusti

Scénario : Marie Masmonteil

Avec : Amira Casar (Camille), Julie Gayet (Eva), Bruno Putzulu (Nico), Johnny Hallyday (José), Alexandra London (Ariane), Carmen Chaplin (Lili), Brigitte Rouan (Josepha), Marie-France Pisier (Irène), Elli Medeiros (Malou), Assumpta Serna (Diane)

Nationalité : Française

Genre : Comédie

Durée : 1h 35min.

Titre Original : Pourquoi pas Moi ?

Pourquoi Pas Moi ? : Résumé

Pourquoi Pas Moi ? est un film de Stéphane Giusti sorti en 1999.

Camille, Eva, Nico et Ariane sont homosexuels. Camille vit avec Ariane et travaille avec Nico et Eva. Lorsqu’elle découvre que ces derniers n’ont toujours pas confié leur homosexualité à leurs parents, elle décide de les aider à faire leur coming-out. Elle essaye également de convaincre Ariane qu’il est temps que ses parents, des bourgeois conservateurs, apprennent qu’elles ne sont pas que de simples colocataires.

Avec l’aide de sa mère, une bourgeoise tolérante et déjantée, Camille organise une réunion générale dans le château familial où tout le monde est invité.

Le temps d’un week-end explosif, ces jeunes adultes, de grands enfants, vont enfin être honnêtes avec leur parents. Seulement tout ne se déroulera pas comme ils l’avaient espéré.

Pourquoi Pas Moi ? est un film de Stéphane Giusti sorti en 1999. Camille, Eva, Nico et Ariane sont homosexuels. Camille vit avec Ariane et travaille avec Nico et Eva. Lorsqu'elle découvre que ces derniers n'ont toujours pas confié leur homosexualité à leurs parents, elle décide de les aider à faire leur coming-out. Elle essaye également de convaincre Ariane qu'il est temps que ses parents, des bourgeois conservateurs, apprennent qu'elles ne sont pas que de simples colocataires. Avec l'aide de sa mère, une bourgeoise tolérante et déjantée, Camille organise une réunion générale dans le château familial où tout le monde…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un incontournable lesbien.

Note des lectrices : 3.64 ( 4 votes)
74

Il fallait oser. En 1998, le sujet de l’homosexualité est encore relativement tabou et l’annonce aux parents reste un sujet délicat et épineux. Stéphane Giusti, pour son premier long métrage, a pris le risque de traiter le coming-out de manière légère et humoristique tout en plaidant la tolérance et le respect des différences.

Ce jeune réalisateur a su s’entourer, pour ce film, d’une distribution prestigieuse : Johnny Hallyday en torero imperturbable et Brigitte Rouan en bourgeoise excentrique entourent la jeune génération de Comédiens français Amira Casar, Julie Gayet et Bruno Putzulu.

Malgré tout, ce long métrage met en scène des personnages pour le moins caricaturaux. Il ressort également un côté kitsch qui pour certains fait le charme de l’oeuvre mais pour d’autres, pèse lourdement sur le film. Cela d’autant plus que la dernière scène est pour le moins confuse, maladroite et inutile. Mais dans l’ensemble, ce film reste l’un des meilleurs premiers films français à traiter du coming-out. Ne boudez pas votre plaisir !

Pourquoi Pas Moi ? : Critiques Presse et Récompenses

« Léger, léger comme une bulle de savon, cette charmante petite Comédie parvient à en dire beaucoup, sans en avoir l’air. » Isabelle Heurtaux (Ciné Live)

« Pourquoi Pas Moi ? transpire l’amour, le désir, la joie de vivre ; et ça fait du bien parce que c’est une démarche devenue rare. » Yann Gonzalez (Chronic’art.com)

« Servi par des dialogues directs et pleins d’humour, par une troupe de Comédiens très jeunes et bourrés de talents, et soutenu par les anciens dont Johnny Hallyday en papa bienveillant, ce premier film de Stéphane Giusti est fort réjouissant » A.G. (Le Parisien)

« Les dialogues, souvent juteux à souhait, sont servis par des acteurs étonnants. » Sophie Benamon (Studio Magazine)

« C’est toute la contradiction de ce genre de projet : vouloir montrer des gens qui soient différents, certes, mais alors à la condition que ce soit comme tout le monde ! » Didier Péron (Libération)

« Stéphane Giusti (…) reste plus ou moins maître du jeu jusqu’au outing, noeud du film. Après, le rire patine et la distribution pléthorique et tonique (…) peine à combler les manques du scénario. » Gilles Médioni (L’Express)

« Que les dialogues soient saturés de bons mots, que le cinéaste lorgne vers l’univers d’Almodovar (par de multiples détails kitsch), n’y changent rien : son film ressemble surtout à un vaudeville des plus classiques. » Jérôme Larcher (Cahiers du Cinéma)

Pourquoi Pas Moi ? : Extraits

JOSEPHA  : Ca c’est vrai, Ariane ! En tant que belle-mère, je te demande de faire preuve d’un peu plus de solidarité communautaire. Un peu de respect pour les morts de Strangewall !
NICO  : Stonewall ! Stonewall !
EVA  : Y avait pas de mort !
JOSEPHA  : Oui, bon ! Là ou ailleurs, il a bien fallu qu’il y en ait quelque part.

CAMILLE  : Tu parles d’une communauté, la seule qui me soutient ici, c’est la moins concernée. Attendez, vous avez conscience de l’image déplorable que l’on donne devant cette hétérosexuelle stéréotypée au possible ? (Lili vexée, se sauve). J’ai dit quelque chose qui fallait pas ?
ARIANE  : Tu dis toujours ce qu’il faut pas, je crois que c’est ce qui me plait chez toi.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. Avatar

    Film à voir!! Et un francais en plus, ca a de quoi faire réfléchir, et notamment sur les changements qu’il y a eu depuis. On a fait tout un foin pour la vie d’adèle, et celui la, franchement, si je ne l’avais pas découvert sur le site, je n’en aurait jamais entendu parler alors que je l’ai juste adoré. Son petit coté déjanté m’a beaucoup plut 🙂

Répondre