Sacred Heart

Une jeune femme catholique tombe amoureuse de sa colocataire

Affiche : Sacred Heart

Année de Production : 2006

Réalisation : Simon Claassen

Scénario : Simon Claassen

Avec : Lieke Hoefs (Esmee), Daffnef Dekker (Eva), Dries Smulders (Garçon)

Nationalité : Hollandaise

Genre : Court-Métrage, Romance

Durée : 7 : 50 minutes

Titre Original : Sacred Heart

Sacred Heart : Résumé

Esmee est une jeune catholique qui vit en foyer avec d’autres croyants comme elle. Lorsqu’une nouvelle du nom d’Eva arrive pour partager la colocation, Esmee prend instinctivement du recul. Petit à petit l’attirance d’Esmee pour Eva va prendre de l’ampleur et elle va s’imaginer comment ce serait de la toucher et de l’embrasser…

Esmee est une jeune catholique qui vit en foyer avec d'autres croyants comme elle. Lorsqu'une nouvelle du nom d'Eva arrive pour partager la colocation, Esmee prend instinctivement du recul. Petit à petit l'attirance d'Esmee pour Eva va prendre de l'ampleur et elle va s'imaginer comment ce serait de la toucher et de l'embrasser...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Moyen. Bof.

Note des lectrices : Soyez la première !
46

Pas évident de donner mon avis sur ce court-métrage. J’ai apprécié la réalisation, les gros plans et les plans fixes ainsi que l’utilisation du noir et blanc et de la couleur (même si cela est un peu facile). Les actrices ne sont pas mauvaises sans être non plus excellentes. L’absence de dialogue invite à s’intéresser aux sons et à la musique. Sauf qu’ils ne sortent pas particulièrement de l’original. Les sons quand on met le couvert c’est commun et la musique ne m’a pas transcendée.

Le scénario est de son côté assez convenu. J’ai eu un sentiment permanent de déjà vu. D’accord, il s’agit d’un court-métrage mais nous donner comme personnage principal une jeune femme dont on ignore tout et qui doit nous intéresser n’est pas forcément évident. Quand en plus on veut nous faire comprendre qu’elle est extrêmement croyante et qu’elle ne peut pas tomber amoureuse d’une femme, il faut nous en dire un peu plus. Impossible de ressentir le tiraillement d’Esmee dont on ignore tout de la vie jusqu’à présent.

Sans oublier le fait que c’est quand même un peu gros la manière dont on nous fait comprendre qu’Esmee craque pour Eva. Le regard vide et scrutateur dans l’escalier, le serrage de main, les rêves éveillés. Il m’a manqué soit le second degré comme dans Fish Fillet soit le sérieux et la gravité du déchirement comme dans Triple Minority.

Un sujet déjà traité et de manière plus intéressante.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre