Sirènes

Trois créatures sublimes dans un film sur le corps des femmes

Année de Production : 1994

Date de Sortie : 04 Janvier 1995

Réalisation : John Duigan

Scénario : John Duigan

Avec : Hugh Grant (Anthony Campion), Tara Fitzgerald (Estella Campion), Sam Neill (Norman Lindsay), Elle MacPherson (Sheela), Portia de Rossi (Giddy), Kate Fischer (Pru), Pamela Rabe (Rose Lindsay), Ben Mendelsohn (Lewis), John Polson (Tom), Mark Gerber (Devlin)

Nationalité : Australienne, Allemande, Britannique

Genre : Drame

Durée : 1h 36min.

Titre Original : Sirens

Sirènes : Résumé

Sirènes se déroule en Australie dans les années 30. Le prêtre anglican Anthony Campion est chargé, lors d’une visite à la galerie d’art de New South Wales de mener à bien une étrange mission. Il doit rencontrer le peintre Norman Lindsay et le convaincre de ne pas exposer ses dernières créations. L’une de celles-ci, « la Vénus Crucifiée » représentant une femme nue sur une croix a beaucoup choqué.

Anthony se rend chez Norman accompagné de sa femme Estella. Là, il découvre l’univers étrange de celle-ci. Le peintre vit en compagnie de sa femme, de ses deux enfants et de ses trois modèles, trois créatures superbes et libérées, Sheela, Pru et Giddy.

Refusant de se plier aux exigences des censeurs, Lindsay refuse de retirer ses tableaux. Alors qu’Anthony essaie de le persuader un peu plus chaque jour, sa femme, Estella, se laisse charmer par les trois modèles du peintre. Elle s’immerge totalement dans l’univers libéré, sensuel et attirant des jeunes femmes.

Sirènes se déroule en Australie dans les années 30. Le prêtre anglican Anthony Campion est chargé, lors d'une visite à la galerie d'art de New South Wales de mener à bien une étrange mission. Il doit rencontrer le peintre Norman Lindsay et le convaincre de ne pas exposer ses dernières créations. L'une de celles-ci, « la Vénus Crucifiée » représentant une femme nue sur une croix a beaucoup choqué. Anthony se rend chez Norman accompagné de sa femme Estella. Là, il découvre l'univers étrange de celle-ci. Le peintre vit en compagnie de sa femme, de ses deux enfants et de ses trois…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Pas de contenu lesbien.

Note des lectrices : Soyez la première !
23

Un film où le corps des femmes est mis en avant à travers la peinture, la sculpture, les nus des interprètes et la manière de filmer. Les actrices sont sublimes et sexy, Elle MacPherson « The Body » en tête. Tara Fitzgerald, Kate Fisher et Portia de Rossi sont également très belles et excellentes.

L’histoire est principalement celle d’une femme qui découvre la sensualité, la sexualité et le désir. Estella Campion mariée depuis plusieurs années, partage ses idées et sa vie avec son mari mais semble s’être éloigné de ce dernier sur le plan physique. L’a-t-elle jamais aimé autrement qu’intellectuellement ?

Mais au contact de Shella et Pru, de leur désinhibition, de leur liberté et leur joie de vivre, elle va peu à peu se révéler à elle-même. Elle découvre la sensualité, le désir et le plaisir. C’est l’histoire d’une initiation tout comme Giddy s’initie au plaisir physique en compagnie des trois jeunes femmes et de l’homme qu’elle aime.

Du point de vue de l’homosexualité, Sheela passe sont temps à observer et à surprendre Estella. Elle semble intéressée par la jeune femme mais ne tente rien, préférant la compagnie des hommes du village. Il y a un très beau passage, très sensuel et osé où Pru, Sheela et Estella caressent le corps de Giddy pour lui faire découvrir des sensations jusque là inconnues. Et il y a ce même moment où Estella rêve que les trois « sirènes » la caressent, dans l’eau. De très belles scènes.

Pourtant, le film se fait bavard et long voir parfois même un peu ennuyeux. En plus, je dois avouer que je n’ai absolument pas accroché sur le montage qui utilise un serpent rampant dans l’herbe comme transition. Je sais que le film est tourné en Australie, qu’il y a des animaux mais est-ce que le film était censé donner autant d’importance à cette bestiole ? Je ne pense pas.

Un long métrage qui se veut intellectuel et osé mais qui utilise des chemins déjà explorés et avec plus de goût. A découvrir uniquement pour son casting prestigieux.

Sirènes : Critiques Presse et Récompenses

Nominé aux AFI Award Australiens en 1994 dans la Catégorie Meilleur Son pour Dean Humphries, David Lee et Susan Midgley.

Nominé aux AFI Award Australiens en 1994 dans la Catégorie Meilleure Actrice pour Tara Fitzgerald.

Nominé aux AFI Award Australiens en 1994 dans la Catégorie Meilleure Musique Originale pour Rachel Portman.

Sirènes : Extraits

GIDDY : . Est-ce que vous savez qu’il peut être dangereux de réveiller quelqu’un quand il dort ? Et bien, parce que vous laissez une partie de votre cerveau derrière. Et, si cela se produit trop souvent, vous faiblissez de la tête.
SHEELA : Ouais. Tu en es la preuve.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre