The Womanhood

Une ligue de supers héros composée de femmes ?

Année de Production : 2011

Réalisation : Yvonne LaBarge

Scénario : Yvonne LaBarge

Avec : Jessica Webb (Marian), Emily Scarpa (Jocelyn)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Court-Métrage

Durée : 11 : 00 minutes

Titre Original : The Womanhood

The Womanhood : Résumé

Jocelyn a dix ans et vient d’avoir ses règles pour la première fois. Après être rentrée de l’école, sa mère, Marian, lui explique à travers un discours sérieux et grave qu’elle appartient désormais à une Force baptisée “The Womanhood”. Une fois par mois, chaque femme membre de cette congrégation obtient des supers pouvoirs. Mais ces supers pouvoirs qui impliquent de grandes responsabilités doivent être canalisés avant d’être utilisés…

Jocelyn a dix ans et vient d'avoir ses règles pour la première fois. Après être rentrée de l'école, sa mère, Marian, lui explique à travers un discours sérieux et grave qu'elle appartient désormais à une Force baptisée "The Womanhood". Une fois par mois, chaque femme membre de cette congrégation obtient des supers pouvoirs. Mais ces supers pouvoirs qui impliquent de grandes responsabilités doivent être canalisés avant d'être utilisés...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Les femmes ces super-héroïnes...

Note des lectrices : Soyez la première !
38

Aussi bien Gaëlle que moi sommes tombées sous le charme de ce court-métrage lors de sa diffusion au festival du film Cineffable. Il part d’une situation simple et courante que chaque femme a un jour vécue : l’apparition des premières règles. Avec ce bouleversement physique est toujours jointe une discussion sérieuse mère-fille ou autre. Alors que pour certaines personnes cela signifie devenir une véritable femme, pour d’autres c’est plutôt le début des ennuis. Mais jusqu’à présent aucune femme n’avait osé imaginer que c’était tout simplement l’obtention de supers pouvoirs !

Parce que c’est ce que fait Marian quand sa fille Jocelyn a ses premières règles. Comme de nombreuses mères, elle s’embourbe d’abord dans des explications scientifiques ou pseudo-scientifiques qui perturbent sa fille tout en tentant d’édulcorer la situation. Mais, devant le visage en décomposition de Jocelyn elle se ravise rapidement et se lance dans une improvisation des plus étonnantes. En effet, elle imagine alors que le SPM (le Syndrome Pré-Menstruel) est en fait un super pouvoir qui permet aux femmes de disposer d’une hyper sensibilité pour aider les autres femmes à lutter contre les ‘vilains’ (les hommes bien évidemment) !

Si au départ Jocelyn a du mal à croire à cette histoire, sa mère est tellement convaincante qu’elle finit par se prendre au jeu en se sentant investie d’une mission. Quelle n’est pas sa fierté quand elle dépanne une femme qui a ses règles au restaurant en lui tendant une serviette périodique. Et ensuite, quand elle peut à son tour revêtir sa tenue de super héroïne pour venir en aide à une femme incomprise part son petit ami.

Bref, on passe un très bon moment et on réalise alors que ce qui nous arrive chaque mois est un sacré don, car nous le savons toutes, même si nous avons prêté serment de ne jamais en parler, la ligue des Femmes existe bel et bien…

Isabelle B. Price & Gaëlle Carrion

The Womanhood : Critiques Presse et Récompenses

Sélection Officielle au Festival du Film de Cineffable 2012.

The Womanhood : Extraits

MARIAN : Je suis désolée. Je suis un peu nerveuse. Je n’ai encore jamais fait de discours d’initiation.
JOCELYN : Un discours d’initiation ? Pour quoi ?
MARIAN : The womanhood.
JOCELYN : The womanhood ?
MARIAN : Une semaine tous les mois, nous devenons des membres actives de la force et nous avons des supers pouvoirs. Des supers pouvoirs que tu dois apprendre à maîtriser.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre