Xena : princesse guerrière : interview de l’interprète de Xena, Lucy Lawless

Interview liée à la série Xena : Princesse Guerrière

Lucy Lawless

Interview accordée à Gilles Toucas en Avril 1998 pour le magazine TéléK7

Depuis sa diffusion en Septembre 1995, Xena : Princesse Guerrière et son interprète, la sculpturale néo-zélandaise Lucy Lawless, sont l’objet d’un culte dont les adorateurs sont les ados et les féministes. Son mariage, le 28 Mars à Santa Monica, avec le producteur de la série, Robert Tapert, va faire des jalouses.

Miss Nouvelle-Zélande 1989, Lucy Lawless avait tout pour être Xena, un Conan au féminin. Héroïne de la série du même nom, diffusée tous les samedis à 17 h 05 sur TF1, sa stature 1,83m à la toise, son corps body-buildé et son mental à toute épreuve lui ont permis d’affronter les cascades et les combats demandés par le scénario de la série.

Avez-vous toujours cru ou succès de Xena la guerrière ?

Je me fie souvent à mon instinct et j’ai tout de suite eu un bon pressentiment. Le scénario est vraiment intéressant et original. Dès la diffusion du premier épisode, la critique a été unanime. C’était très gratifiant. Mais il nous a fallu un peu de temps avant de réaliser l’ampleur di phénomène Xena.

Comment réagissent vos fans lorsqu’ils vous croisent la rue ?

Ils ont l’air très heureux de me rencontrer. La plupart du temps, ils me demandent un autographe et me complimentent sur ma performance dans le feuilleton. Au début, c’était agréable, cela flattait mon ego (rires). Maintenant, cela devient parfois problématique. Il y a quelques mois, je me promenais incognito dans un parc avec ma fille, Daisy. Des fans m’ont reconnue. J’avais envie de m’enfuir tant la pression était forte.

Vous semblez être surprise d’attirer autant l’attention ?

Oui, effectivement, je ne réalise pas très bien ce qui m’arrive. J’ai l’impression que tout ça est un peu de la fiction parce que ça ne ressemble en rien à ma vie quotidienne. Tous les matins, je me lève et j’enfile mon pantalon, une jambe après l’autre, comme le commun des mortels. Ensuite, je sors, j’arrose les plantes et je lave la vaisselle de la veille. Voilà de quoi est fait mon quotidien. Je me soucie rarement de ma cote de popularité ou de celle de la série. Et j’ai horreur des mondanités.

Beaucoup de femmes prennent Xena comme un modèle. Prenez-vous cette responsabilité au sérieux ?

Le plus possible. Je réalise très bien l’impact qu’a Xena sur les femmes. Mon personnage est invincible et en fait voir de toutes les couleurs aux hommes. C’est un justicier au féminin qui protège la veuve et l’orphelin. Je reçois beaucoup de lettres de femmes qui ont été violées ou agressées. Elles sont décidées à se battre pour surmonter cette épreuve. J’ai été très émue en apprenant que le feuilleton les avait aidées à faire face à un tel drame.

Depuis que vous incarnez une femme de tête, vous êtes vénérée par les féministes…

Je suis fière que mon personnage encourage les femmes à s’accomplir. Elles se décident enfin à prendre leur vie en main. Je suis aussi heureuse de voir que les hommes, en particulier les jeunes, ont aujourd’hui une autre vision du sexe opposé.

Vous semblez très proche de la cause féministe. Qu’en est-il dans votre pays, la Nouvelle-Zélande, où est tournée la série ?

La Nouvelle-Zélande est le premier pays au monde à avoir donné aux hommes le droit de vote. Dans notre équipe, il y a beaucoup de mères de famille. C’est bien la preuve que l’on peut concilier éducation des enfants et carrière professionnelle.

Vous êtes la maman d’une petite Daisy de 9 ans. Comment gérez-vous votre vie de mère et celle de comédienne ?

J’ai la chance que la série soit tournée chez moi en Nouvelle-Zélande. Daisy voit souvent ses grands-parents, ainsi que ses tantes, ses oncles et ses cousins. C’est important pour notre équilibre. Je fais en sorte de garder quelques après-midi de libre pour I’éducation de ma fille. Quelquefois, elle m’accompagne sur le tournage.

Lucy Lawless - Xena

Retour à la fiche de présentation Xena : Princesse Guerrière

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre