Deux Robes Blanches

Et si on se mariait ?

Affiche : Deux Robes Blanches

Année de Production : 2006

Réalisation : Gildas Le Goff

Scénario : Gildas Le Goff

Avec : Karine la brune (Aurèle), Carine la blonde (Célia Pilastre), Christine Sadrin (mère de Carine)

Nationalité : Française

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 10 : 38 minutes

Titre Original : Deux Robes Blanches

Deux Robes Blanches : Résumé

Karine et Carine sont ensemble depuis deux ans. Le jour de leur anniversaire, alors qu’elles fêtent l’évènement, Karine demande sa compagne en mariage. Au comble du bonheur, cette dernière accepte et repousse à plus tard l’idée du coming-out à ses parents.

Les préparatifs du mariage avancent et Karine s’énerve en constatant que Carine n’a toujours rien dit de leur relation à ses parents. Angoissée à l’idée de leur parler et de perdre leur amour, la jeune femme ne voit pas comment s’en sortir…

Karine et Carine sont ensemble depuis deux ans. Le jour de leur anniversaire, alors qu’elles fêtent l’évènement, Karine demande sa compagne en mariage. Au comble du bonheur, cette dernière accepte et repousse à plus tard l’idée du coming-out à ses parents. Les préparatifs du mariage avancent et Karine s’énerve en constatant que Carine n’a toujours rien dit de leur relation à ses parents. Angoissée à l’idée de leur parler et de perdre leur amour, la jeune femme ne voit pas comment s’en sortir…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Réussi. A découvrir.

Note des lectrices : 4.55 ( 1 votes)
70

Deux Robes Blanches est un court-métrage écrit et réalisé par le réalisateur Gildas Le Goff, bien connu par les passionnés de cinéma et de courts-métrages, pour son travail. En effet, il réalise en règle générale 6 ou 7 courts par an. Sur chacun de ses tournages, il tient un grand nombre de rôles. Il tient le cadre, réalise tout le montage et achève la totalité de la post-production.

Ici, l’histoire est celle de deux femmes amoureuses qu’un secret va détruire. La blonde refuse de faire son coming-out à ses parents et ce non-dit va petit à petit détruire sa petite amie qui pensait pourtant faire sa vie avec elle.

J’ai apprécié les longs plans séquences. Les actrices sont joliment mises en valeur par le travail d’éclairage, par l’habillement et le maquillage. Le décor bien que commun (c’est le même appartement du début à la fin) dégage le sentiment d’être réellement habité, loin de ce qu’on a l’habitude de voir sur les magazines.

Mon principal regret se situe au niveau de l’histoire. J’aurais aimé que l’on insiste plus sur les craintes de la blonde à révéler son homosexualité. Sur le pourquoi du comment elle se cache et elle continue à vouloir se cacher. J’aurais aimé que la brune n’ait pas l’air aussi égoïste à certains moments même si j’ai adoré sa fragilité et le travail de l’actrice quand elle découvre l’appartement vide. Des détails certes mais qui auraient donné encore plus de poids au propos.
J’ai par contre une réelle passion pour cette fin. Cette fin ouverte que vous pouvez interpréter comme vous le souhaitez en fonction de votre humeur. Première version, la blonde a tout quitté pour se rendre chez ses parents et leur parler. C’est pour ça que la mère dit qu’elle a une visite et qu’elle a une voix si méchante. La seconde, la blonde est partie définitivement parce qu’elle sera toujours incapable de sortir du placard. Elle a tout quitté parce qu’elle a honte et cela met un terme à ses deux ans de relation avec la brune. À vous de trouver votre propre fin.

Un court-métrage à découvrir.

Deux Robes Blanches : Extraits

KARINE : À nous. Si quelqu’un m’avait dit un jour, qu’on serait là toutes les deux, à fêter nos deux ans… Je crois que je me serais bien marrée.
CARINE : Je pense que je l’aurais pas cru moi non plus.
KARINE : On pourrait peut-être un peu plus penser à notre avenir, non ?
CARINE : Bien sûr.
KARINE : Tes parents tu comptes les mettre au courant quand ?
CARINE : Bientôt… Mais je voudrais trouver le bon moment. Je veux pas les brusquer.
KARINE : Deux ans.
CARINE : J’ai besoin de temps. Tu peux me demander absolument tout ce que tu veux mais pour ça laisse-moi un peu de temps.
KARINE : Tout ce que je veux ?
CARINE : Ben ouais. Pour nos deux ans fais-toi plaisir.

CARINE : Je t’ai dit que j’allais le faire.
KARINE : Non mais ça fait plus de deux ans maintenant.
CARINE : Tu sais bien que c’est pas facile, hein ? Ils sont en province. Pour eux c’est pas ce qu’il y a de plus réjouissant d’apprendre que leur fille unique est lesbienne. Ça les dépasse ce qu’on est. Ils comprendront pas. Ils n’auront pas envie de comprendre. Et j’ai pas envie de leur faire de mal.
KARINE : Par contre moi tu t’en fous ? On se marie dans 5 mois et pour tes parents on est toujours colocataires ! Qu’est-ce que tu crois que ça me fait à moi ?

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre