Hannah Free

Une magnifique histoire d’amour entre deux femmes traverse les années

Année de Production : 2009

Date de Sortie : 11 Décembre 2009

Réalisation : Wendy Jo Carlton

Scénario : Claudia Allen

Avec : Sharon Gless (Hannah âgée), Maureen Gallagher (Rachel âgée), Kelli Strickland (Hannah adulte), Ann Hagemann (Rachel adulte), Taylor Miller (Marge), Jacqui Jackson (Greta)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h 26 min.

Titre Original : Hannah Free

Hannah Free : Résumé

Hannah et Rachel ont grandi ensemble dans leur petit village. Elles sont tombées amoureuses très jeunes mais Rachel, par convenance et conviction religieuse, s’est mariée à un homme dont elle a eu deux enfants. Hannah, de son côté, toujours en quête de liberté et de grands espaces, s’est mise à voyager.

Mais, entre chaque voyage, Hannah rentrait dans son village et retrouvait Rachel devenue veuve. Leur amour a ainsi traversé les années. Mais, aujourd’hui âgée et souffrante, Hannah est clouée dans un lit d’hôpital. Elle désespère de pouvoir se rendre au chevet de Rachel, dans le coma, dont la fille Marge lui bloque l’accès…

Hannah et Rachel ont grandi ensemble dans leur petit village. Elles sont tombées amoureuses très jeunes mais Rachel, par convenance et conviction religieuse, s’est mariée à un homme dont elle a eu deux enfants. Hannah, de son côté, toujours en quête de liberté et de grands espaces, s’est mise à voyager. Mais, entre chaque voyage, Hannah rentrait dans son village et retrouvait Rachel devenue veuve. Leur amour a ainsi traversé les années. Mais, aujourd’hui âgée et souffrante, Hannah est clouée dans un lit d’hôpital. Elle désespère de pouvoir se rendre au chevet de Rachel, dans le coma, dont la fille…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Magnifique et inoubliable.

Note des lectrices : 3.9 ( 2 votes)
71

Hannah Free est un film tout simplement magnifique. Touchant, émouvant, surprenant et beau. Premier scénario de Claudia Allen à être filmé alors qu’elle a déjà une belle carrière d’auteure derrière elle, ce long-métrage, comme le désirait la productrice, journaliste et éditrice Tracy Baim, est un peu notre Secret de Brokeback Mountain lesbien. Elle a en effet expliqué à la grande actrice principale Sharon Gless, « Je veux produire un long-métrage, il n’y a simplement pas de bons films lesbiens de sortis et on désire ardemment notre propre Brokeback Mountain. » Un pari réussi je vous le certifie.

Dans le désordre mais parce qu’il est important d’en parler. Les actrices, parce que le casting est exclusivement féminin si l’on fait abstraction du vieux monsieur perdu qui passe son temps à chercher ses chevaux, sont toutes excellentes. Que ce soit les enfants ou les adultes. Le couple âgé interprété par les actrices connues et reconnues Sharon Gless et Maureen Gallagher est à mon sens le plus touchant et le plus beau, mais je reviendrai sur le sujet un peu plus loin. Le scénario est très bien construit et alterne avec une belle fluidité les différentes époques en fonction des souvenirs de chacune. La réalisation, douce et contemplative, appuie le script tout en laissant à la caméra la possibilité de montrer combien elle aime ces actrices. Voilà pour les beaux compliments.

Ensuite, parce que c’est ce qui nous intéresse le plus, l’histoire. L’histoire est magnifique. Elle s’étale sur plusieurs dizaines d’années et permet ainsi d’explorer l’évolution des personnages sur le long terme. Hannah et Rachel ont grandi ensemble. On les découvre donc à 10 ans s’embrasser sur la joue, cachées dans une grange. On voit déjà leurs différences de caractère et la beauté de leur amour naissant. Hannah est entreprenante et curieuse, Rachel est plus timide et réservée. Ensuite, elles découvrent le plaisir de la chair quand elles ont une vingtaine d’années. Elles ne peuvent rester l’une à côté de l’autre sans pouvoir se toucher, s’embrasser ou faire l’amour. Les scènes d’amour sont d’ailleurs vraiment très réussies, il faut le reconnaître. Et puis l’heure des choix arrive. Rachel veut entrer dans le droit chemin et se marie donc. Hannah a toujours rêvé de voyager et de découvrir le monde et part ainsi en Alaska.

Mais là où une histoire banale se serait arrêtée, celle entre Rachel et Hannah, qui défie les convenances et qui redouble d’intensité, va survivre à l’éloignement et aux années pour devenir de plus en plus forte. Les retours d’Hannah vont alors être l’occasion de rallumer cette passion qui brûle entre elles. Même si ces moments sont magnifiques, ce qui m’a le plus marquée c’est bien la fin de leur vie.

Hannah et Rachel sont aujourd’hui des personnes âgées en maison de retraite. Hannah a du diabète et doit se déplacer en fauteuil roulant et Rachel est dans le coma. Elle est dans le coma depuis des semaines et sa fille, Marge, la veille tous les jours, consciencieusement, tout en refusant qu’Hannah vienne la voir. Et pourtant, la relation entre Rachel et Hannah, même si elle n’a jamais été criée sur les toits, était évidente et connue de tous.

Et c’est là toute la force de ce film. Loin de se contenter d’une belle romance qui prouve que le premier amour peut être le seul d’une vie, il est également militant. Parce qu’Hannah n’a aucun droit car elle n’est pas de la famille de Rachel. Elle doit donc subir les décisions de sa fille même si elle aime Rachel de tout son cœur et si elles ont vécu ensemble les dernières années de leur vie.

En montrant la réalité actuelle des couples homosexuels et leur absence de droits, en offrant pour la première fois deux femmes de plus de 65 ans qui s’embrassent et qui ont une vie sexuelle, et en s’appuyant sur une belle histoire d’amour indestructible, ce long-métrage ouvre la voie à un cinéma indépendant de qualité qui ravira tous les amateurs du genre. À découvrir de toute urgence.

Hannah Free : Critiques Presse et Récompenses

Prix du Public dans la Catégorie Meilleur Film au Festival du Film de Philadelphia.
Prix du Public dans la Catégorie Meilleur Film au Festival du Film Gay et Lesbien d’Austin.
Prix du Public dans la Catégorie Meilleur Film au Festival du Film LGBT de Montréal.
Award de la Meilleure Actrice pour Sharon Gless au Festival International du Film Gay et Lesbien de Madrid.
Prix du Public dans la Catégorie Meilleur Film au Festival du Film de Saint Louis.
Prix du Public dans la Catégorie Meilleur Film au Festival du Film Gay et Lesbien de Miami.

Hannah Free : Extraits

HANNAH : J’ai adoré ça là-bas. Mais j’ai dû rentrer. J’ai toujours dû rentrer… Pour Rachel. Elle n’a jamais quitté le Michigan. Elle a eu les enfants. Aller aux pêches et faire des tartes. Elle ressemblait au Mont McKinley.
RACHEL : (fantôme) J’aime ça, être comparée à une montagne.
HANNAH : C’était un compliment.
RACHEL : (fantôme) Tu étais partie si longtemps cette fois-ci que j’ai pensé que tu ne reviendrais pas.
HANNAH : Tu t’es mariée !
RACHEL : (fantôme) Pour échapper aux colères de mon père, pas à toi. Je devais partir.
HANNAH : Et les filles sont censées se marier.
RACHEL : Eh bien au moins j’ai épousé l’homme le plus médiocre que j’ai pu trouver.
HANNAH : Oui eh bien, au moins il a bien subvenu à vos besoins mais tu as été piégée pour le reste de ta vie.
RACHEL : Si Mr. Johnson n’avait pas eu la malchance de mourir lors d’une excursion en mer.

RACHEL : Bordel, tu me prends pour qui ? La bibliothèque municipale ? Va demander à tes parents à quoi ça ressemblait de grandir dans les années 60.
GRETA : Mes parents sont morts.
RACHEL : Eh ben les miens aussi.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre