Almost Normal

Et si la normalité était d'être gay

Année de Production : 2005

Réalisation : Marc Moody

Scénario : Marc Moody

Avec : Steve Balsarini (Halbert Baker), Walt Brady (Rev. Wilbur Dent), John Brennan (Mr. Thompson), Stan Brown (Mr. Fock), Brad Buffum (Bob Jenkins), Kelly Campbell (Rental Assistant), Kendell Campbell (Kim), Jeffrey S. Chase (Restaurant Waiter), Deanna Cogswell (Mrs. Hoff), Laura Cornelison (Sarah Dempson), Mary Douglass (Louise Baker), Aaron Dupree (Boyfriend), Paige Edwards (Little Girl), Joel Egger (Dwayne Twillis), Scott R. Glen (Coach), Will Gray (Jackson), Nils Haaland (Terry), Nate Haden (Basketball Hunk), Tim Hammer (Roland Davis), Robie Hayek (Coffee Shop Waiter), Erinn Holmes (Susan), Timothy Horner (Charlie), Lacey Houchen (Lacy), Adam Jefferis (Steven Davis), J. Andrew Keitch (Brad Jenkins), Venita Kelly (Bartender), Kehry Anson Lane (Bill), Joan Lauckner (Julie), Katherine Nora Leroy (Yolanda), Katie Ludemann (Wendy), Marc Moody (Timothy Lane), Kira Schlitt (Katlyn), Peg Sheldrick (Nancy), Eric Smith (Keith Stevens), Virginia Smith (Doris Jenkins)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie

Durée : 1h 30min.

Titre Original : Almost Normal

Almost Normal : Résumé

Dans Almost Normal, Brad Jenkins, la petite quarantaine, est un professeur qui travaille dans un lycée du Nebraska. Gay et toujours célibataire, il rêve par-dessus tout d’être normal. Lors du 45ème anniversaire de mariage de ses parents, Brad retourne dans sa ville natale où toute sa famille est réunie. Là, il se remémore avec nostalgie le lycée en compagnie de sa belle-sœur, Julie, sa meilleure amie depuis cette époque. Il lui parle du beau Roland, un joueur de football dont il était amoureux mais qu’il n’a jamais osé aborder.

Après avoir trop bu, Brad décide d’oublier sa peine en allant draguer dans un bar gay. Malheureusement, il percute un arbre sur la route et perd connaissance. Lorsqu’il se réveille, il réalise qu’il a été projeté dans le passé durant sa dernière année de lycée. Mais il s’agit d’un monde parallèle où tout le monde est homosexuel. La normalité est d’être gay et les hétéros, en minorité, sont rejetés et exclus.

Brad retrouve Roland et Julie et son rêve se réalise enfin, Roland l’a repéré. Mais bien vite, Brad réalise qu’il n’est peut-être plus aussi normal.

Dans Almost Normal, Brad Jenkins, la petite quarantaine, est un professeur qui travaille dans un lycée du Nebraska. Gay et toujours célibataire, il rêve par-dessus tout d'être normal. Lors du 45ème anniversaire de mariage de ses parents, Brad retourne dans sa ville natale où toute sa famille est réunie. Là, il se remémore avec nostalgie le lycée en compagnie de sa belle-sœur, Julie, sa meilleure amie depuis cette époque. Il lui parle du beau Roland, un joueur de football dont il était amoureux mais qu'il n'a jamais osé aborder. Après avoir trop bu, Brad décide d'oublier sa peine en allant…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Quand l'homosexualité est la "norme"...

Note des lectrices : 4.45 ( 1 votes)
74

Un film génial et amusant. L’idée de départ est connue mais il y a cet humour léger et décalé qui rappelle It’s In The Water. Et personnellement j’adore cet humour. La relation de départ entre Brad et Julie est très rapidement dépeinte et l’on comprend l’amitié qui les unit depuis leurs difficiles années lycée.

Durant les quinze premières minutes du long-métrage, Brad, contrairement aux héros habituels, s’avère égoïste, impatient, égocentrique et énervant. Il ne demande pas de nouvelles de sa belle-sœur, se remet à boire alors qu’il lui a juré d’arrêter et déteste par-dessus tout être présent aux 45 ans de mariage de ses parents. Un homme ordinaire quoi.

Le souhait le plus cher de Brad est d’être un homme normal sur lequel personne ne se retourne. Et son rêve se réalise après un accident de la route. Pas tellement heureux d’être redevenu lycéen, Brad est néanmoins ravi de découvrir que tout le monde est gay dans cet univers parallèle. D’abord surpris et choqué d’apprendre que ses parents sont tous les deux homosexuels, Brad finit par s’y habituer.

J’ai adoré le passage où Roland, le garçon dont il a toujours été amoureux en secret lui propose de sortir et qu’il est estomaqué. Le rêve se réalise enfin. Ils sont heureux, amoureux, peuvent se montrer en public sans crainte et sont par-dessus tout libres. Le match de basket est l’apogée de ce bonheur. Malheureusement pour Brad, il est écrit qu’il ne peut être « normal ». Après avoir retrouvé Julie, il réalise qu’il ne peut vivre sans elle et en tombe amoureux. À ce propos, la scène d’amour dans la douche est plutôt réussie. Et cela fait de ce film gay un film différent puisque la scène d’amour est hétéro. Il n’est pas si convenu finalement, hein ?

Il y a deux lesbiennes dans l’histoire. Il s’agit de la mère de Brad et de l’amie de celle-ci lorsque le jeune homme arrive dans l’univers parallèle où tout le monde est gay. Elles s’embrassent sous les yeux du jeune homme qui est dégoûté et « Mother Louise » se rend au travail. Rien de plus mais ce ne sont pas les héroïnes après tout.

Almost Normal est un film gay à découvrir absolument. Amusant, frais et osé, il est bourré de références à Michael J. Fox et au futur dans un passé pas si lointain. Ne boudez pas votre plaisir ! À consommer sans modération.

Almost Normal : Critiques Presse et Récompenses

Meilleur Réalisateur au Festival du Film Rainbow d’Honolulu (Hawaï).

Almost Normal : Extraits

BILL : (en parlant de Julie) Vous faisiez tout ensemble à l’école et elle a fini par épouser ton frère. Comment c’est arrivé ? Moi et toi avons cessé de parler.
BRAD : Tu as arrêté de me parler.
BILL : Hé bien, qu’est-ce qui s’est passé ?
BRAD : Hé bien, je t’ai dit que j’étais PD.
BILL : Oh ouais.

BRAD : Je déteste sonner comme Michael J. Fox, mais je viens du futur. Ce n’est pas moi, Terry. C’est moi.
TERRY : Qui est Michael J. Fox ?

TERRY : Dans ton monde, les hommes aiment être avec les femmes ?
BRAD : C’est ce qu’ils disent après avoir bu un pack de six.

DORIS  : Si Dieu avait voulu que les hommes et les femmes soient ensembles, il aurait fait les femmes à l’image du football !

BRAD : Julie, veux-tu venir au bal avec moi ?
JULIE  : Je ne peux pas. Tu es un garçon.
BRAD : Tu peux faire tout ce que tu veux.
JULIE  : Non, je ne veux pas être comme ça. Je me sens si différente. Il y a quelque chose de mauvais en moi.
BRAD : Julie… À la minute où tu acceptes que tu es différente c’est le moment où tu deviens normale.

JULIE  : Redis-moi encore une fois comme le sexe dans la douche avec moi était génial.
BRAD : C’était comme être avec les N’Sync, Les Backstreet Boys et Ricky Martin réunis en une seule personne.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre