Avec Ou Sans Hommes (Boys On The Side)

Un hymne à la liberté et à l'indépendance

Année de Production : 1995

Date de Sortie : 31 Mai 1995

Réalisation : Herbert Ross

Scénario : Don Ross

Avec : Whoopi Goldberg (Jane Deluca), Mary-Louise Parker (Robin), Drew Barrymore (Holly Pulchik-Lincoln), Matthew McConaughey (Abe Lincoln), James Remar (Alex), Billy Wirth (Nick), Anita Gillette (Elaine, Mère de Robin), Dennis Boutsikaris (Massarelli), Amy Aquino (Anna)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Drame

Durée : 1h 55min.

Titre Original : Boys On The Side

Avec Ou Sans Hommes (Boys On The Side) : Résumé

Avec ou Sans Hommes (Boys on the Side) est un film américain de Herbert Ross sorti 1995 redonnant le pouvoir aux femmes.

Jane DeLuca (Whoopi Goldberg) est une chanteuse noire et lesbienne. À cause de son franc-parler et de son excentricité, elle se fait renvoyer du bar où elle travaille à New York. Ayant peu de moyens, mais bien décidée à percer dans le milieu musical, elle décide de se rendre à Los Angeles. Pour ce faire, elle répond à l’annonce de Robin (Mary-Louise Parker), une blanche BCBG agent immobilier sophistiquée et maladive, qui désire partager son voyage jusqu’à San Diego.

En route, Jane décide de faire une pause à Pittsburgh pour rendre visite à son amie Holly Pulchik (Drew Barrymore). Là, Robin et Jane découvrent la jeune femme en compagnie d’un homme violent, Nick. Sous leurs yeux ébahis, Holly assomme celui-ci avec une batte de base-ball. Puis, elle le ligote sur une chaise avant de partir avec ses deux amies.

Le lendemain matin, les trois jeunes femmes apprennent dans les journaux que Nick est mort. Elles décident alors de taire la vérité, d’autant plus que Holly est enceinte de deux mois. Va naître entre elles une complicité à laquelle personne n’aurait pu croire au vu de leurs personnalités respectives.

Avec ou Sans Hommes (Boys on the Side) est un film américain de Herbert Ross sorti 1995 redonnant le pouvoir aux femmes. Jane DeLuca (Whoopi Goldberg) est une chanteuse noire et lesbienne. À cause de son franc-parler et de son excentricité, elle se fait renvoyer du bar où elle travaille à New York. Ayant peu de moyens, mais bien décidée à percer dans le milieu musical, elle décide de se rendre à Los Angeles. Pour ce faire, elle répond à l'annonce de Robin (Mary-Louise Parker), une blanche BCBG agent immobilier sophistiquée et maladive, qui désire partager son voyage jusqu'à San…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un hymne à la liberté.

Note des lectrices : 4.75 ( 2 votes)
64

Un film sublime porté par trois actrices exceptionnelles rivalisant de charme et de beauté. Elles sont tout simplement lumineuses. Les trois personnages qu’elles incarnent sont profonds, intéressants et intelligents. Loin des clichés habituels. Pourtant, tout commençait plutôt mal.

On a droit à la lesbienne noire grande gueule, à la jeune femme BCBG atteinte du sida et à la jeune paumée volontaire et enceinte. Mais, ces différences qui auraient dû les séparer à la base et nous rebuter ne font en réalité que les rassembler et nous séduire.

Le début est un peu lent, la mise en place difficile, mais une fois le film lancé, le téléspectateur est accroché et souhaite en apprendre plus sur les protagonistes. Chacune a son histoire mais leur préoccupation principale reste l’amour. Jane, lesbienne, tombe amoureuse de Robin. Elle est séduite par sa sensibilité, sa douceur et son sourire. Pourtant, elle sait que Robin est hétéro et Holly l’a mise en garde contre le fait de tomber amoureuse d’une hétéro. Holly est en quête d’un homme qui pourrait l’aimer pour ce qu’elle est – c’est-à-dire une criminelle enceinte – et rencontre un policier. Robin, quant à elle, rêve de l’homme idéal, de deux enfants, d’un chien et d’une belle maison. Oui, mais elle est atteinte du Sida et n’a pas encore fait le deuil de son petit frère. Elle refuse même les avances d’Alex, un barman, pourtant au courant de son état.

Un long-métrage réussi qui rappelle Thelma & Louise avec une femme en plus. Incontournable. À voir.

Avec Ou Sans Hommes (Boys On The Side) : Critiques Presse et Récompenses

Vainqueur aux GLAAD Media Awards en 1996 dans la Catégorie Meilleur Film.
Nommé aux Image Awards en 1996 dans la Catégorie Meilleure Actrice pour Whoopi Goldberg.
Nommé au Festival International du Film de Moscou en 1995.

Avec Ou Sans Hommes (Boys On The Side) : Extraits

ROBIN  : On arrête. Que personne ne bouge. Jane, donne-moi la batte, s’il te plaît. Merci. Et, Holly, ne l’agace pas. Nick, tu as de graves problèmes de communication. Qui a du ruban ou de la corde ?

JANE  : Comment vas-tu ?
ROBIN  : Ça peut aller. Je m’excuse.
JANE  : De quoi ? Tu ne savais pas que ça se passerait comme ça.
ROBIN  : Non. Je croyais que le fait de… le fait de partir, d’aller ailleurs ça m’aiderait à ne pas me laisser vaincre par la maladie. Désolée de t’avoir menti.
JANE  : Moi je dirais que tu as plutôt péché par omission. […] Alors, nous sommes quittes. Hé bien Holly m’a dit que tu ne savais pas que j’étais gay. Mais tu ne dois pas t’inquiéter pour ça. J’te ferai pas d’avances.
ROBIN  : Je suis pas inquiète.
JANE  : Bien.
ROBIN  : Pourquoi ?
JANE  : Un coup de malchance.
ROBIN  : Non, ce que je veux dire c’est pourquoi tu ne me feras pas d’avances ?
JANE  : T’es pas le type que j’aime.
ROBIN  : Ho. Est-ce que c’est parce que je ne suis pas noire ?
JANE  : Non, c’est plutôt… c’est plutôt à cause des Carpenters je crois.
AVOCAT : Êtes-vous lesbienne mademoiselle Nickerson ?
ROBIN  : Non monsieur. Mais je comprends qu’on puisse avoir le désir d’être avec une femme.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Un commentaire

  1. Avatar

    Parmi mes films préférés. Comédie dramatique qui flirte autant avec des scènes d’allégresse qu’avec des moments graves et touchants. Et 3 actrices extraordinaires aux sommets de ce petit chef-d’œuvre !

Répondre