Default Angel de DVS

Extrait de l'Album : The Disappearing Act

Date de Sortie : 23 Octobre 2014

Paroles : David Vincent Smith

Musique : David Vincent Smith

Nationalité : Australie

Genre : Rap

Durée : 3 : 35 minutes

Titre Original : Default Angel

Default Angel : Avis Personnel

DVS de son véritable nom David Vincent Smith est un rappeur, poète et conteur de Perth à l’ouest de l’Australie. Peu d’informations sont disponibles sur ce dernier, juste qu’il est aussi bien interprète, compositeur que parolier. Il est également scénariste et a remporté plusieurs prix pour ses écrits. Aujourd’hui a été mise en ligne sa dernière chanson : Default Angel.

Si ce clip est sur le site c’est bien évidemment pour son contenu lesbien. En effet, la jeune héroïne de la vidéo a aussi bien des relations amoureuses avec des hommes que des femmes. Une banalisation de la bisexualité très intéressante et rare dans le milieu du rap.

Paroles

so here i go again, picking up the pieces
trying to make sense of an unforgiving species
and it isn’t easy, there’s no recipe
shattered, a shadow reaching for the rest of me
at the bar with the potions
eyeing her ciggarette
fascinated with death in slow motion.
devoted to the ocean –
that sits in a shot glass
that blasts out any last spot of emotion.
guitar strokes, notes, chords from a keyboard
hopes clasped in the glass where her dreams pour
she avoids living, and would only give me the
key to her heart, just to keep the wind-up toy ticking
annoyed at these feelings
I’m having trouble functioning too
and it’s frustrating because there’s nothing I can do
there’s a pillow where your head lay
a ghost in every corner
a fragment of hope that’s been sewn into torture
alone with my thoughts, my home is a fort
it seems i haven’t grown and i dont know how to talk
i could be the best thing to save you
but you were too busy looking for the escape route

taste, touch, trust, lust, haste, hate, love
she’s building relationships, just to break it all up
taste, touch, trust, lust, haste, hate, love
she’s building relationships, just to break it all up

And when I met her, I sensed she felt the same
disconnection, a mechanism to lessen the pain
but the light in her eyes are simply lights in her eyes
sucks out my life everytime she tightens her thighs
i wasn’t try to cage the bird that laughs n sings
she’s an angel by default with skin grafted wings
…a sermon, etched in…
…lipstick sketches burning red
outlining the all the words you’ve said
you’re allowed to stick around
isolation will only impound you
if you want to let your soul grow you know you’re allowed too
and i don’t mean to clown you
you claim you lost yourself
but you were lost before i even found you

Traduction Française

Me voilà reparti, à recoller les morceaux
essayant de donner du sens à une espèce qui ne pardonne pas
et ce n’est pas facile, il n’y a pas de recette
brisé, une ombre touchant ce qui reste de moi
je suis au bar, avec les potions/remèdes/philtres ?
observant sa cigarette
Fasciné par la mort au ralenti
dévoué à l’océan
qui baigne dans un shot
Qui, dans une explosion, efface la moindre émotion
sons de guitare, notes, accords d’un clavier
espoirs emprisonnés dans un verre où ses rêves se déversent
elle évite de vivre, et elle me donnerait uniquement
la clé de son cœur, pour que le jouet mécanique continue son tic-tac
gêné par ces sentiments
j’ai aussi des difficultés à fonctionner
et c’est frustrant parce que je n’y peux rien
il y a un oreiller sur lequel ta tête repose
un fantôme à chaque coin
un fragment d’espoir qui fut ourlé dans la douleur
seul avec mes pensées, ma maison est ma forteresse
il semblerait que je n’ai pas grandi et que je ne sais pas comment m’exprimer
j’aurais pu être la meilleure chose pour te sauver
mais tu étais trop occupée à chercher un moyen de t’échapper
goût, toucher, confiance, désir, hâte, haine, amour
elle construit des relations, juste pour pouvoir les briser
goût, toucher, confiance, désir, hâte, haine, amour
elle construit des relations, juste pour pouvoir les briser
Et quand je l’ai rencontrée, j’ai senti qu’elle ressentait la même chose
déconnecter, un mécanisme pour atténuer la douleur
mais la lumière dans ses yeux n’est que de la lumière dans ses yeux
aspire la vie hors de moi à chaque fois qu’elle referme ses jambes
je n’essayais pas d’encager l’oiseau qui rit et qui chante
elle est un ange par défaut avec de la peau greffée à ses ailes
…un sermon, gravé dans …
esquisses de rouge à lèvres d’un rouge vif
soulignant tous les mots que tu as dit
tu peux rester
l’isolement ne fera que te séquestrer
si tu veux laisser ton âme grandir tu sais que tu le peux
et je ne veux pas me moquer de toi
tu affirmes que tu t’es perdue
mais tu étais perdue avant même que je ne te trouve

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre