Deux Mères Pour Un Enfant

Un combat en justice perdu pour une mère lesbienne

Affiche : Deux Mères Pour Un Enfant

Année de Production : 1996

Réalisation : Peter Werner

Scénario : Linda Voorhees

Avec : Valérie Bertinelli (Jody Ann Shaffell), Vanessa Redgrave (Nancy Shaffell), Brian McGuire (Eddie), Colleen Flynn (Maggie Fergus), Brett Brock (Keith Kinchloe), Kenneth Wayne Bradley (Wes), Kim Dickens (Nancy), James Gammon (Chalmer)

Nationalité : Américaine

Genre : Drame

Durée : 1h 36min.

Titre Original : Two Mothers for Zachary

Deux Mères Pour Un Enfant : Résumé

Dans Deux Mères Pour Un Enfant, Jody Ann vient d’accoucher d’un superbe petit garçon, Zachary. Séparée du père de l’enfant, elle emménage chez sa mère, Nancy. Cette situation, d’abord provisoire, se prolonge. Nancy traite Zachary comme son propre enfant et accuse Jody Ann de ne pas être à la hauteur.

Un jour, Jody Ann rencontre Maggie et tombe amoureuse de cette dernière. Les deux jeunes femmes emménagent ensemble et élèvent Zachary toutes les deux. Mais Nancy, privée de son petit-fils, n’accepte pas de voir ce dernier grandir entre Jody Ann et Maggie. Tout comme elle n’accepte pas l’homosexualité de sa fille.

Nancy traîne donc sa fille devant les tribunaux pour obtenir la garde de Zachary. Elle déclare que la liaison entre Maggie et Jody Ann est néfaste à l’épanouissement de Zachary. Une terrible bataille commence alors devant la justice.

Dans Deux Mères Pour Un Enfant, Jody Ann vient d'accoucher d'un superbe petit garçon, Zachary. Séparée du père de l'enfant, elle emménage chez sa mère, Nancy. Cette situation, d'abord provisoire, se prolonge. Nancy traite Zachary comme son propre enfant et accuse Jody Ann de ne pas être à la hauteur. Un jour, Jody Ann rencontre Maggie et tombe amoureuse de cette dernière. Les deux jeunes femmes emménagent ensemble et élèvent Zachary toutes les deux. Mais Nancy, privée de son petit-fils, n'accepte pas de voir ce dernier grandir entre Jody Ann et Maggie. Tout comme elle n'accepte pas l'homosexualité de sa…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Le combat d'une mère lesbienne pour son enfant.

Note des lectrices : Soyez la première !
59

Ce téléfilm est inspiré d’une histoire vraie. À Richmond, aux États-Unis, une femme s’est réellement opposée à sa fille et a réclamé la garde de son petit-fils, qu’elle a obtenu. Tout ça parce qu’elle trouvait le mode de vie de sa fille immoral et qu’elle refusait son homosexualité.
Deux mères pour un enfant est l’un des premiers téléfilms à envisager l’homoparentalité et à oser aborder ce sujet délicat. En 1996, la représentation des lesbiennes à la télévision et au cinéma est encore profondément marquée par les stéréotypes de l’époque. Il n’empêche que Jody Ann et Maggie sont ici représentées de manière très positive et crédible. Bien sûr, les baisers et les gestes d’intimité sont volontairement peu présents mais les deux jeunes femmes forment un couple. Ce qui est déjà un grand pas en avant.

De plus, ce téléfilm ne présente pas la lutte pour la garde de Zachary comme une bataille entre le bien et le mal. Les personnages sont loin d’être manichéens. Jody Ann est montrée comme une mère aimante mais qui peut être violente et injuste. Nancy est une grand-mère possessive et étouffante persuadée d’agir pour le bien de son petit-fils. Et tout cela fait que ce téléfilm ne donne pas de leçon de morale et ne prend pas le téléspectateur pour un imbécile. Un fait relativement peu répandu dès qu’il est question d’homosexualité et d’homoparentalité.

Un seul regret, la fin. Parce qu’ici, Jody Ann et Maggie perdent. Elles n’obtiennent pas la garde de Zachary.

Avant Les liens du coeur, avant Queer As Folk et avant Urgences, des femmes s’étaient déjà battues pour leur enfant. À voir.

Deux Mères Pour Un Enfant : Critiques Presse et Récompenses

Meilleur téléfilm au GLAAD Media Awards en1997.

Deux Mères Pour Un Enfant : Extraits

JODY ANN  : Tu tombes bien Robert Lee, on a besoin de l’aide d’un homme.
ROBERT LEE  : Tu lui enlèves la seule chose qui ait jamais compté pour elle.
JODY ANN  : Elle t’a dit que je lui ai parlé, hier ?
ROBERT LEE  : Non, ça n’a aucune importance.
JODY ANN  : Pourquoi tu vas pas lui parler à elle ?
ROBERT LEE  : Tu n’as aucune pudeur.
JODY ANN  : C’est assez sordide, c’est pas la peine d’en rajouter.
ROBERT LEE  : Alors tu t’en fous de nous faire du tort ?
JODY ANN  : Du tort, à toi ? Écoute, Robert Lee, tout ce que je veux, c’est une chance d’élever mon fils. Je lui ai dit, elle peut lui rendre visite quand elle veut. Mais je te jure que par moments, il ne sait plus qui est sa mère entre elle et moi.
ROBERT LEE  : Il serait peut-être mieux avec elle. C’est pas un foyer normal, une famille équilibrée, surtout pour un garçon.
JODY ANN  : Oui, on vient d’une famille normale et équilibrée, peut-être. J’ai un scoop pour toi, dans notre famille, rien n’a jamais été normal.
ROBERT LEE  : Quoi ? Il ne te reste aucune pudeur, Jodie. Aucune pudeur.

FRANCK  : Il est certain que la situation est grave. Maintenant si voulez vraiment le reprendre, affirmez votre hétérosexualité, faites profil bas. Changez d’image, dites que tout ça n’est qu’une erreur de parcours.
JODY ANN  : Vous voulez dire que je dois me séparer de Maggie ?
MAGGIE  : Non, chérie. Ça veut dire que tout ce qui compte c’est de sauver les apparences. C’est ça ?
FRANCK  : De toute façon, une fois que la garde aura été réattribuée, vous pourrez vivre comme bon vous semble.
JODY ANN  : Oui, mais si jamais quelqu’un le découvre, on risque de me reprocher d’avoir menti.
FRANCK  : Écoutez, vous pouvez choisir d’être honnête et tout risquer. Ou alors, vous choisissez l’autre voie et gagnez.
JODY ANN  : Tout le monde est au courant pour moi et Maggie. Depuis le début, je n’ai pas honte de me montrer.
FRANCK  : Dites-leur que ce n’était qu’une phase, que vous vous êtes égarée et que c’est fini. Bon, qu’est-ce qui est le plus important, lui ou elle ?

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre