Éclosion Tardive

Et si vous découvriez l'amour à quarante ans ?

Année de Production : 1996

Réalisation : Julia Dyer

Scénario : Gretchen Dyer

Avec : Connie Nelson (Dinah Groshardt), Dee Hennigan (Carly Lumpkin), Gary Carter (Ron Lumpkin), Jonah Marsh (Val Lumpkin), Esteban Powell (Jamie Hooper), Joe Nemmers (Rick Musso), Graham Skipper (Avery Lumpkin), T.A. Taylor (Bill Broadway)

Nationalité : Américaine

Genre : Comédie, Drame, Romance

Durée : 1h 40min.

Titre Original : Late Bloomers

Éclosion Tardive : Résumé

Dans Éclosion Tardive, Dinah Groshardt est professeur d’algèbre et entraîneuse de l’équipe féminine de basket du lycée. Elle est amie avec Ron Lumpkin, également professeur de mathématiques. La femme de ce dernier, Carly, secrétaire au lycée, est persuadée que tous les deux entretiennent une liaison. Dinah la détrompe rapidement. Elle n’a jamais été amoureuse.

Une amitié naît alors rapidement entre les deux femmes d’autant plus que Dinah enseigne à Carly comment jouer au basket. Et elles doivent bientôt reconnaître qu’elles sont amoureuses l’une de l’autre.

Carly avoue la vérité à son mari et à ses enfants et emménage chez Dinah. Mais la liaison entre les deux femmes est rapidement découverte par les parents d’élèves et les autres professeurs qui s’opposent à celle-ci.

Dinah et Carly sont renvoyées sous la pression générale. Leur amour survivra-t-il ?

Dans Éclosion Tardive, Dinah Groshardt est professeur d'algèbre et entraîneuse de l'équipe féminine de basket du lycée. Elle est amie avec Ron Lumpkin, également professeur de mathématiques. La femme de ce dernier, Carly, secrétaire au lycée, est persuadée que tous les deux entretiennent une liaison. Dinah la détrompe rapidement. Elle n'a jamais été amoureuse. Une amitié naît alors rapidement entre les deux femmes d'autant plus que Dinah enseigne à Carly comment jouer au basket. Et elles doivent bientôt reconnaître qu'elles sont amoureuses l'une de l'autre. Carly avoue la vérité à son mari et à ses enfants et emménage chez Dinah.…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Deux femmes de plus de 40 ans tombent amoureuses...

Note des lectrices : Soyez la première !
66

Un film amusant, peu courant et engagé sur l’homosexualité féminine. Les deux personnages principaux, Carly et Dinah, sont intéressants, complexes et ont de nombreuses facettes. Ici, les lesbiennes ne sont pas jeunes, belles et parfaites comme dans la série télévisée The L-Word, ici, les lesbiennes sont mère de famille et prof de maths, ont un surpoids ou un physique ordinaire et sont tout ce qu’il y a de plus banal. Le véritable engagement du film réside justement dans cette réalité. Rendre deux femmes ordinaires lesbiennes est encore risqué de nos jours.

La bible sur la table de nuit, les adolescents en prise avec leur libido, la peur des parents d’élèves, les professeurs désabusés entretiennent la monotonie ambiante de ce lycée de province. Mais un jour, l’amour frappe. Deux femmes tombent amoureuse et toute une ville, des centaines de vie sont bouleversées par ricochets. C’est plutôt bien montré. Surtout les réactions homophobes des professeurs, élèves et parents d’élèves.

Certains éclairs de joie, d’amusement et de lumière illuminent ce long-métrage plutôt triste dans son ensemble. Le basketball en est un, l’amour un autre. Il est impressionnant de voir comme Carly rayonne après sa nuit avec Dinah et comme elle est métamorphosée. Son mari lui-même ne peut le nier et est obligé de le reconnaître.

Au final, le film est intéressant et loin d’être convenu. Mais la fin est à mon sens TROP TOUT ! C’est-à-dire qu’on n’en demandait pas autant et que le happy end dégoulinant de bons sentiments est exagéré. Mais ce défaut est vite oublié au profit du reste. J’ai particulièrement apprécié la douceur et la gentillesse de l’ex-mari trompé. C’est un homme absorbé par sa passion pour les mathématiques qui s’est installé dans une routine sécurisante et qui voit sa femme changer sans qu’il ne puisse intervenir. Il réalise trop tard qu’il l’a perdu mais ne devient ni aigri, ni injuste, ni vengeur, ni homophobe. Il explique d’ailleurs d’une manière sublime et magistrale à ses étudiants la raison du licenciement des deux femmes et n’en devient que plus respectable. Val, la fille aînée en pleine crise d’adolescence, m’a quant à elle prodigieusement agacée mais je pense que c’est personnel. Je crois que j’étais comme ça, moi aussi, à l’époque.

Rafraîchissant, amusant, touchant et rassurant. Un film à voir pour réaliser qu’il n’y a pas d’âge pour aimer ni une seule façon d’aimer. Incontournable.

Éclosion Tardive : Critiques Presse et Récompenses

Vainqueur au Lone Star Film & aux Television Awards en 1996 dans la Catégorie Meilleure Actrice pour Dee Hennigan et Connie Nelson.

Nommé au Festival du Film de Sundance en 1996 dans la Catégorie Grand Prix du Jury pour Julia Dyer et Gretchen Dyer.

Éclosion Tardive : Extraits

« Toutes les grandes choses et actions ont un début ridicule. »

DINAH  : L’amour est éphémère. Les mathématiques sont éternelles. L’amour est arbitraire. Les maths sont constantes. L’amour est fugace. Les mathématiques sont disponibles dans cette salle, quand vous serez prêts.

CARLY  : Un problème ?
VAL  : Non.
CARLY  : On dirait que tu as un problème.
VAL  : De quel genre ?
CARLY  : Je ne sais pas.
VAL  : S-E-X-E. C’est pas aussi bon qu’on le prétend. C’est pas comme dans les films. C’est plutôt bizarre. Comment s’y prendre, tu vois ?
CARLY  : Je vois.
VAL  : Il devrait y avoir des cours. C’est pas aussi simple que ça en a l’air.
CARLY  : C’est vrai.
VAL  : Il y a les maladies, la grossesse, plein de trucs à éviter. C’est à la vie ou à la mort chaque fois que tu le fais. Pour être franche, maman, c’est un désastre. Ça devait tout résoudre.
CARLY  : Ça paraissait être le moment. Le sexe fera toujours partie de ta vie. Même lorsque tu auras mon âge.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre