Drifting Flowers

Le temps passe sur les vies…

Année de Production : 2008

Réalisation : Zero Chou

Scénario : Zero Chou

Avec : Yi-Ching Lu (Lily), Chih-Ying Pai (May), Sam Wang (Yen), Chao Yi-lan (Diego)

Nationalité : Taïwanaise

Genre : Drame, Romance

Durée : 1h 37min.

Titre Original : Piao lang qing chun

Drifting Flowers : Résumé

May a huit ans. Elle vit avec sa grande sœur, aveugle, qu’elle guide et accompagne lorsque cette dernière se rend au travail. Jing est en effet chanteuse dans un petit bar de Taïwan. C’est là que May rencontre pour la première fois Diego, une jeune accordéoniste aux allures de garçon. La gentillesse de Diego et son attention attirent tout de suite May qui tombe amoureuse… jusqu’à ce qu’elle découvre que Diego lui préfère sa grande sœur.

Lily est une femme âgée qui souffre de la maladie d’Alzheimer. Quand son ami et mari, Yen, lui rend visite, elle retrouve ses esprits l’espace d’un instant. La tragédie de sa vie lui revient. La disparition de son grand amour, Océan et la solitude que traverse Yen, atteint du sida. Tous les deux vont alors se retrouver liés par le passé et la maladie…

À l’époque où elle était adolescente, Diego était déjà un garçon manqué. Elle refusait les soutiens-gorges offerts par sa mère, préférant bander sa poitrine. Mal à l’aise dans sa famille, elle décide de la quitter pour être libre d’aimer une fille, un jour…

May a huit ans. Elle vit avec sa grande sœur, aveugle, qu’elle guide et accompagne lorsque cette dernière se rend au travail. Jing est en effet chanteuse dans un petit bar de Taïwan. C’est là que May rencontre pour la première fois Diego, une jeune accordéoniste aux allures de garçon. La gentillesse de Diego et son attention attirent tout de suite May qui tombe amoureuse… jusqu’à ce qu’elle découvre que Diego lui préfère sa grande sœur. Lily est une femme âgée qui souffre de la maladie d'Alzheimer. Quand son ami et mari, Yen, lui rend visite, elle retrouve ses esprits…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Touchant et réussi.

Note des lectrices : 2.85 ( 1 votes)
58

Drifting Flowers est le second film de la scénariste et réalisatrice taïwanaise, Zero Chou. À travers ce dernier, elle continue son travail d’exploration de la féminité et du genre grâce à  des personnages féminins forts et amoureux. Parce que le fil conducteur de ces trois histoires qui se télescopent, c’est avant tout l’amour.

May a beau n’avoir que 8 ans, elle est amoureuse passionnément et totalement de Diego. Cette fille qui s’habille comme un homme, qui a les cheveux coupés comme un homme, qui marche comme un homme mais qui est bel est bien une femme. Elle est séduite par la personnalité de Diego, son anticonformisme et l’attention sans arrière-pensée qu’elle lui porte. Mais Diego est avant tout amoureuse de Jing, la sœur aveugle de May.

Jing fait tout pour garder la garde de sa sœur, mais l’assistante sociale ne cesse de lui faire remarquer que May serait mieux dans une famille d’accueil. Alors que Diego et Jing se rapprochent, May fait une crise de jalousie qui brise le cœur de chacun.

J’ai vraiment apprécié la manière dont la jalousie enfantine pouvait aller loin et se montrer dangereuse et destructrice. J’ai aimé l’ambiance qui se dégageait de cette première partie au point où le fait d’abandonner ces héros au profit d’autres a été difficile. Et pourtant, on se prend également vite d’affection pour Lily, ce personnage fort et bouleversant qui est d’une justesse rare pour un film. Ces pertes de mémoire, ces moments de soudaine lucidité, et ce réalisme sans concession. L’actrice est tout simplement époustouflante. Elle amuse ou émeut avec une facilité déconcertante.

Et enfin, retour au personnage de Diego. J’avoue que là, j’ai mis très longtemps à comprendre, parce que je ne voyais pas le lien. Si May adulte croisait Lily dans le train à notre époque, c’était logique que l’on passe de l’une à l’autre. Mais c’était quoi, soudain, ce retour dans le temps pour nous parler de l’adolescence de Diego ? Là j’avoue, cette incohérence temporelle m’a gênée et m’a empêchée de pleinement apprécier le film même si la fin, un peu trop rose pour être crédible, était assez jolie.

J’avoue que ces trois histoires même si elles sont reliées entre elles par le désir, l’homosexualité, la découverte de soi et de ses sentiments, m’ont donné le sentiment de ne pas vraiment avoir d’unité. J’ai regretté Spider Lilies que j’avais trouvé plus poétique et abouti d’un point de vue narratif.

À vous de juger.

Drifting Flowers : Extraits

MAY : T’es un garçon ou une fille ?
DIEGO : Qu’est-ce que tu en penses ?
FEMME : May, ta soeur t’attend !
DIEGO : Jing est ta soeur ?
MAY : Oui. Oh je vois. Tu es une fille, non ? Mais tu ne ressembles pas à une fille…
DIEGO : Pourquoi pas ?
MAY : Je ne sais pas comment le dire…

MAY : Frangine, le nouvel accordéoniste ressemble à un garçon mais c’est une fille…
JING : Elle semble très grande.
MAY : Oui et tout le monde l’appelle Diego.
JING : Ne l’appelle pas comme ça, c’est impoli. Tu devrais l’appeler « madame ».
MAY : Mais ça fait bizarre. Elle ne ressemble pas à une « madame ».
JING : Comment ça ?
MAY : Elle a les cheveux très courts et elle s’habille comme un garçon.
JING  : Vraiment ?
MAY : Ouais.

LILY : Syndrome de l’immunodéficience… humaine. C’est quoi cette maladie ?
YEN : Une maladie incurable.
LILY : Tu vas mourir ?
YEN : Oui, si je tombe malade.
LILY : Alors tu devrais prendre tes pilules.
YEN : Ça me rend trop malade de les prendre ! Ça me donne la nausée et je vomis ! C’est de la torture ! Pourquoi est-ce que je devrais souffrir autant ? La vie n’a plus de sens désormais.
LILY : Pourquoi ça ? Je suis là moi, non ?
YEN : Tu ne sais pas que tu es malade aussi ?
LILY : Bien sûr que je le sais. Tu me dis toujours de prendre mes cachets.
YEN : Parfois tu es tellement lucide !
LILY : Oui… Et je me souviens très bien du passé.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre