Esthétique & Filatures de Lisa Mandel et Tanxxx

Esthétique & Filatures de Lisa Mandel et Tanxxx

Titre Français : Esthétique & Filatures

Titre Original : Esthétique & Filatures

Auteur : Lisa Mandel (scénario), Tanxxx (dessin)

Date de Sortie : 22 septembre 2008

Nationalité : Française

Genre : Bandes Dessinées & Comics

Nombre de Pages : 124 pages

Éditeur : KSTR

ISBN : 978-2-20300399-6

Esthétique & Filatures : Quatrième de Couverture

Si jeune, et Marie nourrit déjà un certain nombre de regrets. Elle aimerait par exemple que sa mère ne soit pas morte, la laissant seule avec son père dans une ferme familiale où la vie n’est pas de tout repos. Est-ce là que son caractère renfermé et volontiers mélancolique trouve son origine ? Dans la fréquentation d’un père qui, lui-même mal dans sa peau, en vient à se choisir une femme russe sur Internet, comme d’autres achètent une voiture ou un original de Franquin ? Peut-être. Toujours est-il que l’arrivée de Tatiana marquera le début d’une nouvelle vie pour Marie, éloignée de cette figure paternelle envahissante, mais qui n’en est pas simple pour autant.

Esthétique & Filatures : Avis Personnel

J’avais adoré le premier livre de Lisa Mandel, Princesse aime Princesse. Quand je l’ai contactée pour l’interviewer, c’est elle qui m’a parlé de sa dernière œuvre en tandem avec la dessinatrice Tanxxx, Esthétique & Filatures. J’ai réussi à me procurer cette bande dessinée et j’ai accroché dès la couverture. Cette couverture en noir et blanc avec ce rouge qui flashe, qui attire le regard et emprisonne par son jeu d’ombre et de lumière des personnages, qui a un petit côté film noir. Je me suis aussitôt lancée et j’avoue bien volontiers que je n’ai pas relevé le nez avant la dernière page.

Esthétique & Filatures est une bande dessinée superbe à posséder impérativement dans sa bibliothèque, à côté de Princesse aime Princesse. Pas parce que les deux scénarios sont de Lisa Mandel mais parce que le thème principal est ici aussi, la difficulté pour une jeune lesbienne de se faire une place dans le monde. Bien évidemment, ce n’est pas que cela et c’est ce qui fait toute la richesse de cette bande dessinée, mais c’est la question centrale.

L’histoire noire à l’humour grinçant est portée par ses deux personnages principaux attachants et en quête d’amour. D’un côté nous avons la jeune Marie, très réaliste qui déclare dès l’aveu de son crime à Adrienne « Je pense pas qu’on était amoureuses en vérité je crois qu’on se consolait. » concernant sa relation avec Tatiana, sa belle-mère. De l’autre on a Adrienne, qui a surpris son mec au lit avec une autre femme et qui lui a dit « Faisons comme s’il ne s’était rien passé… Je vais ressortir et quand je reviendrai, cette pouffe aura disparu… » avant d’apprendre que ce dernier voulait la quitter pour la pouffe en question… Deux femmes fortes au caractère bien trempé qui vont vivre des aventures totalement incroyables et s’en sortir grâce à leur amitié.

Pour résumer en quelques mots l’histoire, le père de Marie l’a surprise au lit avec sa femme, Tatiana, une russe achetée et épousée grâce à Internet. Furieux, il a tiré sur les deux femmes mais Marie s’est interposée et a été blessée à la main avant de repousser son père qui est tombé sur le coin de la table et s’est ouvert la tête. Réalisant leur crime, les deux femmes se sont enfuies mais Tatiana a lâchement abandonné Marie sur le bord de la route, continuant seule sa route en mobylette. Arrivée en ville, Marie a rencontré une femme ivre qui titubait sur le trottoir après s’être vautrée dans son vomi et a proposé de l’aider à rentrer chez elle. C’est ainsi que l’adolescente a croisé Adrienne et s’est installée dans sa vie…

L’ambiance est très sombre grâce au dessin de Tanxxx. Un dessin sublime en noir et blanc qui ne sombre jamais dans l’excessif et qui offre parfois des moments très drôle. La musique qui devient réelle à travers le duo de chanteurs, au début, en est l’exemple flagrant. Les séquences s’enchaînent parfois très vite mais même le côté osé n’est jamais gratuit ou de mauvais goût à cause de cet humour salvateur distillé avec parcimonie ça et là.

Une belle histoire, à posséder parce que là encore l’homosexualité est banalisée de manière toute simple et anecdotique. Je crois qu’il n’y a rien de plus militant qu’une œuvre qui ne cherche pas à l’être.

Il est à noter que cette bande dessinée a obtenu le prix Artemisia de la bande dessinée féminine et le prix de la Meilleure Bande Dessinée adaptable au cinéma. J’attends avec impatience le scénario qui rendra hommage comme il se doit à ces héros et à cette histoire…

Esthétique & Filatures : Extraits

Esthétique et Filatures

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre