Expectation

Une histoire ratée de rencontre entre deux femmes

Affiche : Expectation

Année de Production : 2011

Réalisation : Carol Winter

Scénario : Carol Winter

Avec : Sarah Anfora (Photographe), Olga Bespalenko (Lectrice), Thibault Fransioli (Homme)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage

Durée : 4 : 35 minutes

Titre Original : Expectation

Expectation : Résumé

Une jeune femme prend des photos dans la rue et se retrouve fascinée par une lectrice assise sur un banc. Elle prend quelques photos volées et revient le lendemain et le surlendemain pour la voir…

Une jeune femme prend des photos dans la rue et se retrouve fascinée par une lectrice assise sur un banc. Elle prend quelques photos volées et revient le lendemain et le surlendemain pour la voir...

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Sans intérêt.

Note des lectrices : 0.5 ( 1 votes)
19

Il est des avis que l’on sait difficiles à faire parce qu’ils vont demander un important travail d’argumentation. Celui-ci fait clairement partie du lot. Il est mauvais et je vous invite à ne surtout pas le regarder. Vous perdriez trois minutes de votre précieux temps. Mais, pour que vous me croyiez, je dois faire plus que dire cela, je dois argumenter mon propos.

Commençons par le jeu des actrices, inexistant et horrible. Je ne pensais pas qu’on pouvait mal jouer une personne prenant des photos mais si. Là, l’actrice tourne son appareil dans tous les sens et appuie sur le bouton comme si c’était une télécommande et qu’elle zappait comme une dingue. En plus elle a un appareil de compétition et elle ne regarde aucun cliché sur son écran tactile. Même les professionnels regardent ce qu’ils font, mince ! Ensuite sa partenaire dont le jeu se résume à sourire et à repousser un mec. Oui bon, on s’ennuie là.

Le scénario est quasi inexistant. C’est une femme qui voit une autre femme sur un banc et qui veut la revoir. Donc elle revient, la rereprend en photo et ensuite est déçue de ne pas la retrouver. Désolée mais vu de là, ça fait limite harceleuse. Il ne manquerait plus qu’elle tapisse sa maison de ses clichés et ce serait juste l’horreur.

Au final, j’ai été ravie que ce soit un film muet parce que vu le mauvais jeu des actrices et la nullité du scénario, je craignais vraiment la présence de dialogues. Cela aurait été un supplice intenable.

Franchement, même si le court-métrage est disponible gratuitement sur Internet, ne le regardez pas, cela n’en vaut pas le coup !

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre