Episode 122 – L’Acharnement

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Luzi reproche à Sophie d’avoir laissé tomber Timo pour aller avec un autre mec. Sophie demande alors à Timo de la croire pour Bea, car elle a rencontré une personne en Australie qui la conforte sur ce qu’elle dit. Timo déclare aimer Luzi, ce qui rend Sophie malheureuse.

Bea ne comprend toujours pas le témoignage de Sophie. Son avocat estime qu’elle n’aurait jamais dû rencontrer Jens. Elle a peur à présent que si l’on ne retrouve pas ce dernier, elle n’ait plus aucune chance de sortir de prison. Son avocat lui conseille d’être le plus crédible possible quand on l’interrogera. Il préfère aussi qu’elle ne lui cache plus aucune chose de son passé.

Le commissaire vient rencontrer Gotting pour l’interroger sur l’intégrité de Bea. Le directeur hésite, car il ne veut pas enfoncer plus encore sa collègue.

Bea avoue avoir eu une relation avec un élève, mais qu’au départ elle ne savait qu’il l’était. Elle a d’ailleurs mis fin à cette relation immédiatement après l’avoir su. Pour son avocat, il vaudrait mieux que cette affaire ne s’ébruite pas.

Gotting confie au commissaire le nom de l’élève en question : Ben Bergman. Il pense que Bea a profité de cet élève, enfin c’est ce que disent les « rumeurs »…

Caro trouve dégoûtant que Timo et Luzi s’embrassent dans le couloir. Luzi, voyant le commissaire, lui assure que Bea est la meilleure des profs ; selon elle, elle ne peut pas être une meurtrière et Sophie est une menteuse. Le commissaire lui suggère de les laisser s’occuper de cette affaire. Ben apprend alors que Bea est en prison.

Michael téléphone à l’avocat, qui lui apprend que les choses ne s’engagent pas bien pour Bea. Mais il ajoute qu’il a cependant réussi à lui faire avoir une visite.

Ben se demande quelles preuves Sophie peut bien avoir. Luzi pense qu’elle n’en a aucune, mais Timo lui reproche de ne pas lui avoir laissé le temps de dire quelque chose. Caro affirme que Sophie ne lui a rien dit. Ben veut trouver une solution pour aider Bea. Timo demande à Luzi d’arrêter de s’en prendre à Sophie ; il trouve que celle-ci a un comportement bizarre. Luzi quant à elle, comprend que Sophie ne dorme pas chez sa mère, car celle-ci est encore pire que sa fille. Mais ils arrêtent leur conversation, Gotting arrivant pour commencer son cours.

Caro appelle Ben pour savoir où il se cache, mais elle n’obtient pas de réponse. Elle tombe alors sur Sophie. Elle voudrait bien savoir ce que celle-ci a trouvé en Australie pour mettre Bea en prison. Mais Sophie voudrait juste que Caro lui prête 5 euros, ce que fait cette dernière. Elle voudrait aussi pouvoir dormir chez elle, car elle ne le peut pas chez sa mère. Caro refuse, car elle n’est pas chez elle, elle n’est qu’une invitée ; elle refuse d’autant plus que Ben ne le voudrait pas.

Gotting annonce que chaque élève qui est dans la classe des meilleurs « A » utilisera pour ses cours son propre ordinateur portable. Luzi trouve cela injuste car justement le sien ne fonctionne plus. Il lui conseille de s’en acheter un nouveau, mais Luzi ne veut pas avoir de crédits à contracter, juste pour passer le bac.

Karin voit ses produits ménagers être changés aussi. Luzi est en colère car elle va devoir aller dans la classe des « B », simplement car elle n’a pas d’ordinateur portable. Karin refuse que sa fille contracte un crédit et décide d’aller voir immédiatement Gotting. Le directeur lui explique que c’est une simple évolution et que tous les parents sont d’accord avec lui pour donner plus de chance à leurs enfants. Il lui conseille de rechercher une autre école pour Luzi.

Piet et Myriam attendent Michael au Saal 1. Il leur apprend qu’il n’y a pas de preuves formelles contre Bea et qu’il est essentiel qu’elle témoigne pour prouver sa crédibilité. Myriam pense que le témoignage de Sophie peut être mis à mal si on apprend qu’elle a fait du chantage à sa mère. Mais pour  Michael, il y a toujours le problème Jens qui est introuvable, ainsi que le faux témoignage de Gabriele. L’avocat lui a aussi dit que Bea  avait droit à une visite. Il leur propose de choisir entre eux deux car ils sont de sa famille. Myriam et Piet veulent cependant que ce soit Michael qui y aille.

Ben arrive en trombe devant le commissaire pour lui redire que Bea est innocente et que Sophie est une menteuse. Il lui apprend que Sophie a fait du chantage sur sa propre mère. Mais dès que Ben lui donne son nom, le commissaire comprend qu’il est l’élève avec qui Bea a eu une liaison.

Sophie grelotte sur un banc quand Timo la rencontre. Elle ne veut pas rentrer chez elle pour entendre les reproches de sa mère. Timo ne reconnaît plus la Sophie qu’il a aimée. Cette dernière le supplie cependant de la laisser dormir chez lui ; selon elle, il le lui doit bien, car elle s’est tout de même forcée à intégrer le STAG et à devenir amie avec ses membres. Alors que lui en profitait pour flirter avec Luzi. Il accepte de la loger une seule nuit, mais à la condition que personne ne soit mis au courant.

Ben nie avoir eu une relation avec Bea. Le commissaire suppose que Bea savait que Ben avait des problèmes (il s’était fait renvoyer de plusieurs écoles) et en a profité. Ben reconnaît alors que Bea est la meilleure personne qu’il ait rencontrée.

Luzi est au téléphone avec Emma car elle s’inquiète que Timo ne soit pas encore là. Ce dernier arrive en retard et, comme excuse, lui raconte qu’il devait aider ses parents. Luzi s’excuse pour son comportement envers Sophie et lui promet de ne plus agir de la sorte.

Ben sort du bureau du commissaire et dans le couloir aperçoit Bea. Ils se regardent sans rien dire. Bea ne veut pas être interrogée sans son avocat. Mais le commissaire voulait juste voir de ses propres yeux si elle pouvait avoir eu une liaison  avec son élève. Les regards qu’ils se sont échangés lui indique qu’il y a de grandes chances que cela ait été le cas. Il lui demande alors de lui dire si elle a vraiment eu une liaison avec son élève.


Hand Aufs Herz - Episode 122Hand Aufs Herz - Episode 122Hand Aufs Herz - Episode 122

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre