Episode 210 – Jenny conseillère en « drogues »

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Héléna est enfermée dans la chaufferie et appelle Ben pour qu’il lui ouvre. Pendant ce temps Ben va retrouver Béa dans le grenier. Elle s’étonne de le voir si souriant et lui demande ce qu’il a bien pu faire avant. Mais Ben pense plus à l’embrasser qu’à lui révéler ce qu’il a fait.

Héléna prend son téléphone et se promet qu’il ne refera pas ça une nouvelle fois avec elle.

Béa et Ben sont allongés quand celle-ci croit entendre un bruit. Elle craint qu’Héléna ne les ait suivis. Mais Ben la rassure en lui affirmant qu’il n’y a aucunes chances. Soulagée, elle embrasse de nouveau Ben.
Héléna n’a pas de signal avec son téléphone.

Miriam veut parler avec Ronnie car elle pense que c’est lui qui a les places de football. Il avoue plus ou moins mais pensait qu’elles étaient à Miriam et qu’elle n’aimait pas le football. Celle-ci lui explique que c’était pour des clients et ce n’était pas pour le plaisir. Il se dit désolé pour son frère. Mais Franck arrive et il n’est pas content. Il déclare que plus jamais Ronnie n’aura de billets gratuits. Ronnie lui explique alors que ce n’est pas sa faute car sa secrétaire les a laissés trainer comme des gadgets publicitaires. Franck lui dit qu’à présent Miriam sera sa personne de confiance et que dès qu’il viendra au studio il devra passer par elle. Même pour aller pisser il devra lui demander l’autorisation.

Sophie est au téléphone et dit à son interlocuteur qu’elle vient bientôt. Elle dit à Jenny que c’était Ronnie. Jenny n’y croit pas et se demande si Sophie l’a bien écoutée. Sophie a compris que Jenny était une ex junkie et que maintenant elle ne prenait plus de drogues. Mais Jenny croit que Sophie est déjà en attente de sa prochaine prise. Sophie nie et déclare ne pas être une junkie. Elle sait que ce qu’a vécu Jenny était difficile mais elle, elle va bien. Jenny lui rétorque que Ronnie l’utilise et ne l’aime pas. Mais Sophie n’y croit pas et sait que Ronnie l’aime. Avant de partir, Sophie lui explique qu’elle sait ce qu’elle fait et qu’elle n’a pas besoin d’une conseillère en drogue.

Caro prend contact par téléphone pour « vendre » Luzi Beschenko comme une ambassadrice pour animaux. Elle remarque ensuite que Ronnie boit une bière et lui demande s’il a demandé l’autorisation à Miriam. Ronnie lui dit de ne pas se croire si importante mais celle-ci lui rétorque qu’elle ne fait que son travail. Elle lui raconte aussi qu’il ne fait qu’attendre qu’on lui dise « bien Ronnie » mais ça ne se passera jamais car il a fait trop d’erreurs pour y avoir droit. Il la traite de fouteuse de merde. Mais Caro ne se démonte pas en lui disant que ce n’est que la vérité et que Sophie ne va pas tarder à voir quel idiot il est. À ce moment là, Sophie arrive et Ronnie lui dit que Caro est une pute et que son frère est un fils de pute.

Héléna donne de l’argent au gardien pour que personne ne sache où il l’a retrouvée. Il promet de ne rien dire ce qui fait dire à Héléna qu’il est l’un des rares à comprendre son travail. Elle donne ensuite rendez-vous à Béa dans son bureau. Ben arrive et dit à Béa qu’on a l’impression qu’Héléna n’a pas dormi de la nuit. Béa veut savoir ce que son petit ami a fait. Celui-ci lui confirme juste s’être arrangé pour qu’elle les laisse tranquilles.

Ronnie va voir un pote à lui et lui remet un sachet de drogue. Mais au moment de payer Ronnie refuse car il voudrait que son ami lui rende un autre service. Il lui explique que quelqu’un de méchant a besoin d’une correction et qu’il pense qu’il est le bon spécialiste pour ça.

Jenny trébuche sur une marche et fait tomber ses cours.

JENNY : Ah merde !
TIMO : Hey, qu’est-ce que tu dirais de parler ou quelque chose comme ça ?
JENNY : Eh bien, dis aux escaliers de s’adapter à mes chaussures.
TIMO : Je voulais plutôt parler d’Emma.

Jenny finit de ramasser ses cours.

TIMO : Je pense que tu devrais vraiment parler avec Emma.
JENNY : Et de quoi exactement ?
TIMO : Euh je ne sais pas, peut-être du fait qu’il ne se passe rien avec Sophie.
JENNY : Ah, j’aurais dû savoir que ça allait être le dernier potin de l’école.
TIMO : Jenny ! Emma se sent très mal depuis votre dispute, OK ? Et elle m’a juste parlé parce qu’elle ne pouvait pas le faire avec toi. Hey, elle est hors d’elle car elle ne sait pas ce qu’il se passe avec toi, bon sang.
JENNY : Timo, j’ai vraiment essayé de lui parler et de tout lui expliquer mais…
TIMO : Eh, je te crois qu’il n’y a rien entre Sophie et toi, mais je pense que tu devrais vraiment parler ouvertement et de façon honnête à ta copine de ce qui se passe avec toi. C’est clair que sinon elle va s’imaginer d’autres choses. Fais moi confiance simplement, va voir Emma et parle avec elle. Au passage, ce conseil était gratuit.

Héléna finit de se mettre du rouge à lèvres quand Béa entre dans son bureau. Elle lui fait remarquer que si elle ferme la porte doucement ce n’est pas le cas de son élève préféré avec la porte de la chaufferie. Elle lui raconte qu’elle a eu du temps pour penser quand elle était enfermée. Elle a décidé pourtant de ne rien faire et de ne pas continuer à les espionner. Elle pense que si elle avait eu une aventure avec un prof, elle aurait agi comme Ben. Béa n’en croit pas ses oreilles. Mais Héléna lui dit qu’ils auront du mal à garder ça secret et que si un jour ça se sait, elle devra malheureusement quitter Pestalozzi et sa carrière sera terminée.

Jenny s’approche du banc où est assise Emma. Elle s’assoit près d’elle.

JENNY : Je suis désolée, je sais que mon comportement doit te sembler complètement étrange.
EMMA : Oui on peut dire ça.
JENNY : Je veux que tu saches que je n’ai vraiment rien eu avec Sophie, vraiment.
EMMA : Je sais mais pourquoi tu ne peux pas me dire ce qui se passe, alors ? Je ne comprends tout simplement pas. Tu restes avec Sophie au Chulos, le jour d’après tu ne viens pas à l’école, tu n’appelles pas. Ensuite je la trouve dans ton lit parce qu’elle ne se sentait pas bien. Tu n’es pas responsable pour elle.
JENNY : Emma, Sophie ne se sentait pas bien, je voulais juste l’aider. Je voulais l’aider parce que… je sais… parce que…
EMMA : Tu n’es pas sa conseillère de drogue après tout. Elle devrait juste arrêter de prendre cette merde. Personne ne la force à en prendre.
JENNY : J’aurais dû la laisser là-bas, toute seule ?
EMMA : Si tu n’es pas attirée par Sophie, alors pourquoi tu t’occupes d’elle ?
JENNY : C’est compliqué.
EMMA (à voix haute) : Alors explique-moi s’il-te-plait ! De n’importe quelle manière mais essaye ! Je suis quand même ta petite amie ou tu veux passer tes soirées avec une Sophie complètement droguée, qui au moins ne pose aucune question ?

Emma se lève et s’en va.

JENNY : Emma tu n’as aucune idée de quoi tu parles.

Ben et Béa se retrouvent dans une salle du lycée. Béa est en colère à cause du tour que Ben a joué à Héléna, celle-ci sait pour eux. Mais Ben lui indique qu’elle n’a pas de preuves, de plus elle n’a qu’à s’occuper de ses affaires. Mais pour Béa ce n’était pas une raison pour l’enfermer car maintenant elle veut lancer une rumeur qu’il y a quelque chose entre eux. Et elle sait qu’une rumeur peut vite se propager. Elle en tire les conséquences et dit à Ben qu’il ne faut plus désormais qu’on les voie ensemble.

Miriam finit de superviser l’installation technique au Chulos. Sébastien essaie encore de la convaincre pour le Costa Rica mais Miriam ne se laisse pas attendrir. Caro et Franck arrivent à leur tour. Il explique que le groupe ne s’est pas réjoui de ne pas avoir de tickets de foot mais que ça a été. Sophie et Ronnie sont aussi là un peu derrière. Ronnie ne veut pas manquer ce spectacle. Il lui promet que ce soir il va vraiment se passer des choses.

Les « Big time rush » sont arrivés, Franck les accueille en anglais et leur fait visiter l’endroit où ils vont chanter. Sophie trouve que Ronnie est nerveux car, soit il regarde la porte d’entrée, soit il consulte son portable. Ronnie lui affirme que ce n’est pas une autre fille que c’est juste le business. Elle espère qu’il ne s’est pas mis encore dans une belle « merde ». Il lui promet des surprises quand ils seront seuls.

Béa est seule chez elle et Ben est au grenier. Il lui écrit un texto : « Où es-tu ? » Elle se dit que ça ne peut pas aller. Il lui renvoie un message : « Désolé, tu me manques ». Béa lui répond à voix haute qu’à elle aussi il lui manque.

Les « Big time rush » chantent sur scène « Boyfriend ». Ronnie désigne une personne à un copain qui vient d’arriver. Ce copain va prendre sous son nez le portable de Franck. Ce dernier le suit à l’extérieur. Il réclame son téléphone mais son emprunteur le jette plus loin. Franck s’en va le ramasser mais là, deux autres types veulent lui « parler », puis deux autres. Il est entouré par quatre types dont un avec une batte de baseball.

Franck pourra-t-il échapper à la correction qui l’attend ?


Hand Aufs Herz - Episode 210Hand Aufs Herz - Episode 210Hand Aufs Herz - Episode 210

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre