Episode 229 – L’enlèvement

Episode de la série Hand Aufs Herz  (Saison 1)

Le téléphone de Ben continue de sonner et bien entendu celui-ci ne peut pas répondre.

Deux hommes (style motards) rentrent alors dans la pièce où il se trouve. Ils pointent un couteau sur lui et Ben commence à prendre peur et à hurler sous le sparadrap mis sur sa bouche. Un des hommes prend une photo de Ben avec son portable. Ils lui disent fermement de se taire. Ils mettent le téléphone dans une enveloppe et s’en vont.

Béa se rappelle que Stephan lui a dit que Ben était parti pour l’Australie alors que Piet trouvait que Ben au Chulos avait l’air d’attendre quelqu’un.

Miriam félicite Piet pour son excellente ratatouille. Ils se sourient, leurs visages se rapprochent mais à ce moment-là Lara rentre pour chercher son portable qu’elle avait oublié. Elle s’éclipse plus ou moins discrètement laissant ses parents un peu tranquilles. Piet explique à Miriam que Lara a surement un rendez-vous avec un petit ami. Devant la surprise de Miriam, il raconte qu’en fait il ne sait pas si elle en a un. Il lui propose alors de faire quelque chose qu’ils n’ont pas fait depuis longtemps.

Michael rejoint Béa dans la salle des profs. Elle lui affirme que tout va bien mais qu’en ce moment tout est un peu trop pour elle. Elle n’a pas de nouvelles de Ben. Michael lui propose son aide si elle en a besoin. Elle refuse gentiment. Après le départ de Michael, Béa songeuse voudrait bien savoir où Ben se cache.

Miriam et Piet jouent à un jeu de cartes. Piet est heureux car il sait qu’il a gagné. Mais Miriam lui fait remarquer qu’elle l’a laissé gagner car elle sait comment il est quand il perd. Piet propose une autre partie mais Miriam préfère rentrer chez elle. Elle le remercie pour cette magnifique soirée. Il va lui chercher son manteau. Il embrassera Lara pour elle. Mais au moment de partir ils se regardent intensément dans les yeux et Miriam se penche pour embrasser Piet. Le manteau tombe et ils continuent de s’embrasser avant de partir vers la chambre.

Le lendemain matin, Karin amène une lettre à Stephan qui était déposée devant la porte. Il ouvre et découvre un papier journal entourant un téléphone portable. Karin se doute que quelque chose ne va pas et reste un peu derrière Stephan. Celui-ci regarde la vidéo et voit son fils avec un sparadrap sur la bouche essayant de parler. Karin s’approche pour savoir s’il s’est passé quelque chose. Stephan lui confie que Ben a été enlevé.

Jenny rentre au lycée tout en tapotant sur son portable. Emma court vers elle.

EMMA : Jenny ! Tu es là, je croyais qu’on se retrouvait à la machine à café. Comment tu te sens aujourd’hui ? Tu as pu dormir ?
JENNY : Emma je ne veux pas parler de mes parents.
EMMA : Peut-être que tu devrais en parler, ça te ferait du bien, je sais.
JENNY : Ah oui ? Et comment tu sais ça, tu sais lire dans mon esprit ? Ou peut-être que l’avion de tes parents s’est aussi écrasé dans la Manche, je ne pense pas. Emma quand je dis que je ne veux pas en parler, c’est que je ne veux pas en parler. C’est si difficile à comprendre ?!
EMMA : Tout ça n’est tout simplement pas bon.
JENNY exaspérée met sa tête en arrière : Emma s’il te plaît laisse-tomber.

Jenny s’en va un peu énervée, laissant Emma seule.

Stephan attend un appel des ravisseurs pour la rançon. Karin lui conseille d’appeler la police mais il refuse catégoriquement. Il veut aussi qu’elle ne parle de ça à personne. Quelqu’un sonne à la porte et Stephan répète à Karin de surtout ne rien dire. Pendant que Karin va ouvrir, Stephan regarde encore une fois la vidéo avec Ben. C’est Béa qui est là, elle ne peut pas croire que Ben soit parti en Australie sans lui dire au revoir. Pour Stephan, Ben est parti en Australie parce qu’il ne voulait plus parler à Béa et que là, lui non plus ne veut plus lui parler. Il lui demande de sortir de chez lui. Karin raccompagne Béa à la porte.

Un ravisseur amène quelque chose à manger et à boire à Ben. Il lui enlève le sparadrap sur la bouche et lui demande de manger. Mais Ben lui montre qu’avec les poings liés ça va être difficile. Il lui demande une cuiller alors le ravisseur crache dans le plat de Ben. Ben le nargue alors en lui disant que son père ne cèdera pas à ce chantage. Le ravisseur le menace alors en lui serrant les joues. Quand celui-ci quitte la pièce, Ben réussit avec son pied à ramener vers lui un bout de verre (du verre qu’il avait fait tomber). Il arrive à le mettre derrière son dos pour essayer de libérer ses mains.

Béa téléphone de nouveau à Ben et n’obtient que le répondeur. Elle lui dit qu’elle aimerait savoir où il est et qu’elle l’aime.

Stephan confirme à Karin qu’il n’y a toujours aucunes nouvelles de Ben mis-à-part Béa qui essaie en permanence d’appeler sur le portable de son fils. Le téléphone sonne alors, ce sont les ravisseurs. Ils lui demandent cinquante mille euros en petites coupures et pas numérotées. D’autres instructions lui seront données plus tard et il ne doit pas appeler la police sinon son fils sera mort.

Au Chulos Piet commence à jongler et à danser (sur une chanson de Esa Noche « Café tabuca »).
Pendant ce temps Miriam est perdue dans ses pensées. Alors que Caro lui réclame des papiers, elle lui répond machinalement sans la regarder. Franck amène une lettre à Miriam et lui fait remarquer assez amusé qu’elle a écrit Franck Piet au lieu de Franck Peters.

Ben réussit enfin à se détacher. Il se passe la main sur ses poignets assez endoloris. Soudain un kidnappeur entre dans la pièce. Ben remet se mains derrière son dos. Ben lui réclame une pizza, le ravisseur lui fait un doigt d’honneur en partant. Ben se lève avec un peu de difficultés et se dirige vers la porte.

Jenny est assise sur les marches, perdue dans ses pensées. Emma arrive avec deux tasses à la main, s’assoit à côté d’elle et met une tasse devant les pieds de son amie.

JENNY : Je ne veux pas de café.
EMMA : Ce n’est pas du café, c’est du chocolat avec de la chantilly. Bodo a suggéré que pendant le festival d’été, on fasse une sorte de « best of STAG ».
JENNY (qui ne regarde pas Emma depuis le début) : Pas une mauvaise idée.
EMMA : Je suis désolée, j’étais une idiote. Les gens sont différents. Certains se jettent sur la bouteille quand ils ne sont pas bien, d’autres en parlent beaucoup et toi tu veux juste gérer ça par toi-même. Je le comprends maintenant. Je ne peux pas te dicter comment tu devrais faire ton deuil. Je veux juste que tu saches que je serais toujours là pour toi. (Jenny se retourne vers Emma) Toujours, au cas où tu voudrais en parler un jour.
JENNY : Merci.
EMMA : Je t’aime.

Jenny se penche vers Emma et l’embrasse.

Béa donne un cours de maths mais a du mal à rester concentrée car son regard est toujours porté vers son portable posé sur son bureau. Son téléphone sonne, Béa donne vite fait un exercice aux élèves et regarde qui vient de l’appeler. C’est Ben qui lui a envoyé un SMS : « Chère Béa, désolé d’être parti comme ça, mais je ne pouvais plus le supporter. C’est mieux que nous ne nous voyons plus du tout. Ben ».

Ben sort de la pièce et se retrouve dans un couloir. Il aperçoit un ravisseur en train de réparer une moto puis deux autres discuter dans le couloir. Il se cache un peu. Puis il veut de nouveau avancer quand il reçoit un gros coup sur la tête qui l’assomme.

Qui vient d’assommer Ben ?


Hand Aufs Herz - Episode 229Hand Aufs Herz - Episode 229Hand Aufs Herz - Episode 229

Retour à la fiche de présentation Hand Aufs Herz

A propos de Nathalie Danel

Avatar
Chroniqueuse et Traductrice Allemand

Répondre