La Lumière au Fond du Placard de Gami

La Lumière au Fond du Placard de Gami

Titre Français : La Lumière au Fond du Placard

Titre Original : La Lumière au Fond du Placard

Auteur : Gami

Date de Sortie : 01 Janvier 2013

Nationalité : Française

Genre : Bandes Dessinées & Comics

Nombre de Pages : 104 pages

Editeur : Dans l’Engrenage

ISBN : 978-2-915342-31-4

La Lumière au Fond du Placard : Quatrième de Couverture

La Lumière au fond du placard est un roman de Gami qui suit avec humour et poésie les pérégrinations d’une petite môme bleue au cours de son voyage initiatique, qui la conduira à découvrir un placard, tantôt refuge, tantôt prison, puis à l’explorer jusqu’à en percer le mystère.
Car si au début, l’obscurité paraît complète, elle distingue bientôt un rai de lumière… Et la porte s’ouvre parfaitement de l’intérieur. Il n’y a plus qu’à se préparer à la pousser, pour vivre enfin avec bonheur son homosexualité.

Placard : n. m. Recoin de mur fermé par une porte formant une armoire fixe. Métaph. Mise à l’écart, au secret.

La Lumière au Fond du Placard : Avis Personnel

Il est rare aujourd’hui de trouver des bandes dessinées traitant d’homosexualité féminine. Il est encore plus rare que ces bandes dessinées soient autobiographiques. La Lumière au Fond du Placard est la seule française que je connaisse. Autant dire que c’est quelque chose d’exceptionnel que je considère comme important. Les éditions dans l’Engrenage ont pris un risque et ont permis une belle visibilité à cette œuvre.

Pourtant, après la lecture de ce livre j’ai un avis mitigé. Je reconnais sincèrement que l’auteure a beaucoup d’idées et sait employer avec efficacité les métaphores quand il est question d’homophobie ou d’amour. Les textes sonnent justes et raisonnent en nous à leur lecture. Mais le classicisme des dessins et de l’histoire m’ont dérangée. Je ne suis pas une spécialiste du dessin mais, même si j’ai trouvé le personnage attachant, je n’ai pu m’empêcher de penser qu’il s’agissait de Martine en Bretagne. Il y a un côté daté et simple qui m’a lassée au fur et à mesure de ma lecture.

En ce qui concerne l’histoire, on commence quand l’héroïne accepte le fait qu’elle est homosexuelle et qu’elle le dit pour la première fois, à son miroir et à son chat. Puis on suit son évolution, de sa première copine rencontrée sur Internet à la rupture et à la rencontre de la femme qui partage sa vie et qui lui permet de s’assumer pleinement dans la société. Je n’ai rien contre l’aspect autobiographique et je pense que les lectrices seront nombreuses à se retrouver dans les différentes tranches de vie comme la première fois où Gami a tenu la main de sa copine dans la rue etc… Sauf que j’ai trouvé cela très (trop) classique et naïf. C’est mignon mais sans plus.

Et pourtant il y a de très beaux textes, parce que cette bande dessinée sait très bien jouer à la fois sur l’image et le texte sur des sujets profonds comme l’homophobie intériorisée, le placard, la marche des fiertés etc… À défaut de convaincre les adultes, j’ai tout de suite imaginé que cette bande dessinée pourrait aider des jeunes (collégiens ou lycéens) à comprendre ce qu’ils vivent et à ne plus se sentir aussi seuls. Peut-être que le meilleur public de cette bande dessinée sera au final les adolescents.

La Lumière au Fond du Placard : Extraits

Gami - La Lumière au Fond du Placard de Gami

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre