Suite à leur dernier défilé, la Manif Pour Tous est en déficit

la manif pour tous

Je suppose qu’on est tous globalement d’accord pour dire que se réjouir du malheur d’autrui, ce n’est pas super. Mais se réjouir du déficit financier de la Manif Pour Tous est-il vraiment mal ?

Dimanche 16 octobre, les partisans de la Manif Pour Tous se sont regroupés à Paris pour rappeler leur existence. Mais, pour assurer la sécurité des 20 000 participants, ils ont dû débourser 300 000 euros.

Ce week-end, la présidente de l’association, Ludovine de la Rochère, a fait circuler un appel à l’aide, qui a été relayé par différents sites soutenant les actions de la Manif Pour Tous, ainsi que par un utilisateur de Twitter se réjouissant du déficit de l’association. Le message de Ludivine de la Rochère dit :

Les attaques inouïes dont nous sommes en ce moment victimes (montages d’images pour décrédibiliser la manif [ndlr : si vous voulez mon avis, pas besoin de montage pour les décrédibiliser, m’enfin…], attaque de notre QG, insultes…) attestent de l’inquiétude de nos opposants qui constatent que nous sommes immensément nombreux à ne rien lâcher !

Mais vous le savez, tout événement de cet ampleur a un coût très important. En outre, l’énorme dispositif de sécurité qu’il était indispensable de mettre en place pour la sécurité de tous ont beaucoup augmenté le budget, qui était au final de 300 000 euros.

La conséquence est un déficit, à ce jour, d’un peu plus de 100 000 euros.

Nous vous appelons à l’aide pour nous aider à combler ce déficit : nous sommes dans l’urgence parce que nous devons vraiment éviter des frais supplémentaires liés à d’éventuels retards de paiements !

Alors, certes, se réjouir du malheur d’autrui est mal, mais ce n’est qu’un petit malheur et puis disons que c’est l’exception qui confirme la règle.

A propos de Lou Morin

Lou Morin
Traductrice Anglais/Français

Répondre