Le Pacte du Sang : Interview de l’auteure, Ali Vali

Gillery's Little Secret : Interview Ali Vali

Interview accordée au site Adventice.com en 2008

Merci d’avoir écrit ce très beau livre Le Pacte du Sang, premier de vos romans traduit en français. Qu’est-ce qui vous a conduit à l’écriture ?

En fait, c’est un pari que j’ai fait avec moi-même. Je venais de finir un très bon livre et je me suis demandée si je serais capable d’écrire une histoire qui tienne debout. J’ai posté ma première histoire on-line et c’est à partir de là que j’ai vraiment commencé à écrire les histoires que j’avais en tête. Grâce à cela, j’ai eu la chance de rencontrer des lecteurs formidables et de travailler avec Radclyffe entre autres. En tant qu’écrivaine, je ne pouvais rêver mieux.

Pourquoi avoir écrit sur le thème de la trahison et de la fuite ?

Tout d’abord, je voudrais remercier mes éditrices d’avoir donné une chance à ce livre, justement à cause du sujet. Dans Le Pacte du Sang, j’ai voulu explorer un sujet qui m’a toujours fascinée : le monde du crime organisé. Il offrait de nombreuses possibilités pour développer le personnage de Cain. C’est aussi bien sûr une histoire d’amour même si cette histoire est difficile.
Ce qui m’a intéressée dans le personnage d’Emma, pourquoi elle a fait ce qu’elle a fait à Cain, m’a permis d’écrire une romance peut-être moins traditionnelle et qui cassait les codes du genre. Dans une grande majorité de romances, les personnages se rencontrent et tombent amoureux – et je suis d’ailleurs une grande fan de ce genre d’histoire ! Cependant, dans ce livre, à cause de la trahison d’Emma et parce qu’elle s’est enfuie après avoir vécu une vie merveilleuse avec Cain, j’ai dû faire tout un travail pour assurer le lecteur qu’un avenir était possible entre elles.
Emma a quitté une femme qui est à la tête d’une famille qui gère des affaires pour le moins discutables et ce d’une manière parfois violente. J’ai voulu qu’Emma soit volontaire et courageuse dans ses choix. Evidemment, en quittant Cain, elle quitte aussi son fils, ce qui complique beaucoup les choses pour elles deux.
Sa décision fait souffrir Cain et cela m’a permis de la montrer sous un autre jour et plus seulement sous les traits de la tête pensante d’une famille mafieuse. C’est aussi une femme qui aime sa famille et qui a le sens de l’honneur, qui souffre comme n’importe qui d’autre. Cela permet d’équilibrer les deux personnages qui finissent par nous ressembler et qui nous montrent toute une palette d’émotions au travers de leurs différences.

Vous pensez que la fuite est parfois la solution dans des situations difficiles, ou bien vaut-il mieux affronter les problèmes en face ?

Tout dépend du problème à affronter et qui lui fait face. Cain n’a pas le choix, elle doit affronter les problèmes avec détermination sans quoi son inaction serait perçue comme de la faiblesse par ses ennemis. Pour Emma, c’est différent.
Elle était jeune quand elle a rencontré Cain et sa décision de fuir est peut-être le résultat de son évolution et de son apprentissage de la vie. Elle doit un jour faire face à des événements qu’elle ne peut accepter moralement et qu’elle ne peut ignorer, à ce moment-là, peu importe son amour pour Cain. Elle doit fuir pour finalement trouver le courage de se retourner et de lutter pour retrouver ceux qu’elle aime. A mon avis, si elle ne fait pas tout ce parcours, ça l’affaiblirait dans le déroulement de l’histoire. Elle doit choisir comment sera sa vie et faire ce choix seule, elle doit trouver la force d’accepter Cain telle qu’elle est et comprendre les choix qu’elle a faits pour que sa famille soit en sécurité. C’est tout le fondement de cette histoire, ce n’est pas qu’une romance, cela parle d’engagement dans une relation. Emma doit vouloir être avec Cain pour que le lecteur l’accepte dans ce rôle.

Il y a quelque chose de vous dans les personnages ?

Je crois que la seule similarité est l’amour de la famille et l’amour des chemises blanches bien repassées. J’essaie de mettre autant de moi que possible dans mes personnages. Mais si vous venez à La Nouvelle-Orléans, vous découvrirez qu’elles vont dans des restaurant et des bars que nous fréquentons. Ma partenaire fait des recherches sur le terrain quand je commence un nouveau livre. Justement cette semaine, nous avons passé un bon moment à visiter le Quartier français pour trouver les endroits qui apparaîtront dans mon prochain livre. L’autre similarité, c’est l’amour des femmes. Quel que soit le personnage que je décrive dans mes livres, je veux que chaque femme y trouve un peu d’elle-même.

Comment vous est venu l’idée de ce roman ?

Comme pour beaucoup de mes histoires, celle-ci est née d’un concept, d’une idée générale. J’ai commencé à écrire une cinquantaine de pages et j’ai dû le mettre de côté pour faire autre chose. Il a fallu près de deux ans avant que je le finisse. Je l’ai repris, j’ai relu ce que j’avais fait et j’ai voulu savoir ce qui arrivait après, j’ai continué et je l’ai fini. C’est le genre de livre qu’il faut beaucoup réécrire tout au long du processus d’écriture pour que chaque pièce du puzzle s’ajuste parfaitement à la fin. Mais finalement, ce sont les personnages qui m’ont raconté leur histoire.

Il y a quelque chose que vous aimeriez dire à vos lecteurs français ?

Quelqu’un m’a demandé récemment de lui raconter une journée qui a vraiment compté dans ma vie. Difficile de répondre d’abord, puis une journée particulière m’est revenue. Quand ma partenaire et moi avons fait notre premier voyage en France, nous avons loué une voiture pour nous promener dans les vignobles. Nous étions ensemble depuis sept mois et c’était nos premières vacances ensemble. Cette journée avait très bien commencé mais, après quelques heures, nous étions complètement perdues et nous avons fini dans un petit village à la terrasse d’un café où nous avons mangé le meilleur pâté que j’ai jamais mangé, avec du pain français et une bouteille de vin. La serveuse a pris un verre avec nous et nous a expliqué avec une patience d’ange comment retrouver notre chemin.
Ces sept mois sont devenus 23 ans, alors quand j’ai découvert que le livre serait traduit en français, j’étais vraiment ravie. J’allais être lue dans un endroit où j’avais vécu l’un des meilleurs moments de ma vie. Nous avons de nouveau visité votre beau pays, et pas seulement visité, nous avons aussi rencontré des Français et c’est ce qui nous a poussées à revenir en France. J’espère avoir avec ce livre l’occasion de revenir et peut-être de rencontrer mes lecteurs lors d’une séance de signatures.

J’espère que vous aimerez ce roman, et j’aime avoir l’occasion de discuter avec les lecteurs, donc si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un mail. Merci de m’avoir donné l’occasion de répondre à vos questions et de parler du Pacte du Sang.

Merci à vous d’avoir répondu.

Interview Originale sur Adventice.com

Ali Vali

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre