Les Prédateurs

Histoire de vampires

Année de Production : 1983

Date de Sortie : 13 Juillet 1983

Réalisation : Tony Scott

Scénario : Ivan Davis, Michael Thomas

Avec : Catherine Deneuve (Miriam Blaylock), David Bowie (John Blaylock), Susan Sarandon (Sarah Roberts), Cliff De Young (Tom Haver), Beth Ehlers (Alice Cavender), Dan Hedaya (Lieutenant Allegrezza), Rufus Collins (Charlie Humphries)

Nationalité : Britannique

Genre : Fantastique & Science-Fiction

Durée : 1h 35min.

Titre Original : The Hunger

Les Prédateurs : Résumé

Les Prédateurs se déroule à New York dans les années 1980. Miriam et John sont un couple de vampires âgés de plusieurs centaines d’années. Miriam a en réalité plus de 3000 ans. Autrefois, elle a promis la vie éternelle à son mari avant de le transformer. Aujourd’hui, afin de survivre et de rester jeunes, tous les deux se nourrissent du sang frais de leurs victimes. Seulement John découvre un jour qu’il est atteint d’un processus accéléré de vieillissement. Il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre.

Afin de comprendre ce qui lui arrive et pour retrouver sa jeunesse, il consulte le docteur Sarah Roberts, une gérontologue renommée. Contre toute attente, lorsque Miriam rencontre la jeune femme, elle est attirée par celle-ci et en tombe bientôt amoureuse.

Les Prédateurs se déroule à New York dans les années 1980. Miriam et John sont un couple de vampires âgés de plusieurs centaines d'années. Miriam a en réalité plus de 3000 ans. Autrefois, elle a promis la vie éternelle à son mari avant de le transformer. Aujourd'hui, afin de survivre et de rester jeunes, tous les deux se nourrissent du sang frais de leurs victimes. Seulement John découvre un jour qu'il est atteint d'un processus accéléré de vieillissement. Il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. Afin de comprendre ce qui lui arrive et pour retrouver sa jeunesse,…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Un film lesbien devenu culte.

Note des lectrices : Soyez la première !
73

Un film d’horreur glacé à l’atmosphère froide et surannée. Une histoire de vampires bien loin de Buffy puisque dans ce long métrage ces monstres peuvent se déplacer à la lumière du jour, se voir dans les miroirs, être pris en photo et ne pas vivre toute l’éternité en fin de compte.

Pas de combat, d’effets spéciaux fantastiques (à part les cadavres qui, pour voir qu’ils ont plus de 20 ans, se portent relativement bien) et d’action pur. The Hunger est beaucoup plus psychologique, lent et pas si horrible que cela pour un film d’horreur. On a déjà eu plus peur.

Une chose pourtant sort de l’ordinaire. Il s’agit de la relation amoureuse entre Miriam et Sarah. Dès qu’elle la voit, Miriam est attirée par Sarah. Et il lui faut quelqu’un pour remplacer son mari et partager une partie de son éternité. Le début de leur histoire est montré d’une manière très intéressante et intense. Sarah est poursuit par Miriam, elle la voit alors qu’elle n’est pas là et elle entend le téléphone sonner alors que personne ne l’appelle. Les deux jeunes femmes sont attirées l’une par l’autre et cette attirance n’est pas niée, elle est soulignée pour justifier leur liaison.

La scène d’amour est sublime pour voir que nous sommes en 1983 et qu’il devait être plutôt risquer de montrer deux femmes faisant l’amour. C’est esthétique, sexy et chaud. Catherine Deneuve et Susan Sarandon sont parfaites.

Petite information inutile mais à souligner, à cette époque là, la cigarette était un accessoire incontournable et classe comme le prouve les images. Les acteurs doivent fumer dans 75 % des plans au moins.

Au final, The Hunger est un film noir et sophistiqué dont l’intrigue sombre et mortifère est captivante. Le casting prestigieux est parfait et l’histoire, intéressante et complexe. A voir pour connaître l’un des monuments du cinéma fantastique des années 1980 même si le film reprend le cliché de la criminelle et diabolique bisexuelle.

Incontournable.

Les Prédateurs : Critiques Presse et Récompenses

Echec commercial et critique lors de sa sortie en salle, en 1983, The Hunger est devenu aujourd’hui, un film incontournable du cinéma fantastique des années 80.

Nomination aux Academy of Science Fiction, Fantasy & Horror Films en 1984 dans la Catégorie Meilleurs Costumes pour Milena Canonero.

Nomination aux Academy of Science Fiction, Fantasy & Horror Films en 1984 dans la Catégorie Meilleur Maquillage pour Dick Smith et Carl Fullerton.

Les Prédateurs : Extraits

MIRIAM  : Ca va ?
JOHN  : Mes cheveux tombent… J’ai lu ce livre. Pourquoi ces livres sont-ils si mal écrits ?
MIRIAM  : Je viens de là-bas. Ils ne savent rien. Ils supposent.
JOHN  : J’ai combien de temps ? Combien en a-t-il fallu aux autres ?
MIRIAM  : Je ne sais pas.
JOHN  : Tu dois te rappeler. Il y a longtemps, mais ça ne s’oublie pas. Combien a-t-il fallu, pour Lollia ?
MIRIAM  : Une semaine… Quelques jours. J’ai oublié. Elle ne dormait plus. Elle se nourrissait, mais elle ne dormait plus.

SARAH  : Qu’est-ce que vous jouez ?
MIRIAM  : “Lakmé”, de Delibes. Lakmé est la fille d’un noble Brahmane. Elle a une esclave, Mallika. Dans un jardin merveilleux, elles chantent, tandis que leur barque glisse sur la rivière.
SARAH  : C’est une chanson d’amour ?
MIRIAM  : Elle est chantée par deux femmes.
SARAH  : On dirait une chanson d’amour.
MIRIAM  : Alors, c’en est une.
SARAH  : Vous me faîtes des avances, Mme Blaylock ?
MIRIAM  : Miriam.
SARAH  : Miriam ?
MIRIAM  : Pas que je sache, Sarah.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre