Les Chroniques de Wôrjan de Muriel B. Intem

Les Chroniques de Wôrjan de Muriel B. Intem

Titre Français : Les Chroniques de Wôrjan

Titre Original : Les Chroniques de Wôrjan

Auteur : Muriel B. Intem

Date de Sortie : 05 Mars 2012

Nationalité : Française

Genre : Erotique, Science-Fiction & Fantastique

Nombre de Pages : 352 pages

Éditeur : Artalys

ISBN : 978-2-9538569-3-4


Interview(s) :

Interview de Muriel B. Intem pour le site Univers-L.com

Les Chroniques de Wôrjan : Quatrième de Couverture

Wôrjan, un monde sauvage mais évolué, où la magie règne depuis toujours. Une terre où le mal guette la moindre faille, depuis les abîmes, pour surgir et affirmer son pouvoir. Cependant, les dieux sont aussi présents, et dans le maelström du temps, une légende qui devait défier les siècles prend un jour le visage d’une jeune humaine, Maelya, prêtresse et guerrière. Elle sera celle qui chassera les démons et équilibrera la balance du bien et du mal, celle qui unifiera les différents peuples. Mais en mettant son propre bonheur en péril, car elle est avant tout une femme sensuelle qui rêve d’amour. Aura-t-elle le courage d’affronter son destin ?

Poétesse née, Muriel B. Intem a commencé sa carrière littéraire à seize ans par une seconde place dans un concours de Seine-et-Marne. Elle a ensuite publié dans des revues telles que La Dixième Muse. Avec Les Chroniques de Wôrjan, elle nous livre l’une des rares aventures de la fantasy érotique, avec une sensibilité toute féminine.

Les Chroniques de Wôrjan : Avis Personnel

Je vais avoir l’air ridicule de commencer ma critique par cet aveu mais comme le ridicule ne tue pas, je l’écris quand même. J’ai passé tout le roman à me demander si Les Chroniques de Worjân était un livre d’aventure de type heroic fantasy ou alors un livre érotique. Et j’ai été totalement incapable de trancher. Jusqu’à ce que je fasse cette fiche et que je lise noir sur blanc, au début et à la fin du livre que c’était un roman de « fantasy érotique ». Ah ben tout s’explique en fait. C’est les deux à la fois. Ce que j’avais compris en même temps. Mais l’important qu’il faut retenir c’est qu’il n’y a pas de choix à faire. C’est juste les deux à la fois.

Que dire ? C’est l’histoire d’une jeune femme blonde au corps de rêve qui non contente d’être extrêmement séduisante est aussi très intelligente. En quelques années, après un grave traumatisme, elle devient une puissante magicienne grâce au meilleur ami de son père décédé. Bref, l’histoire en elle-même n’a rien de surprenant. Une héroïne sans famille qui trouve refuge auprès d’un vieil homme qui partage avec elle ses connaissances, on connaît. L’intérêt de cette partie-là réside principalement dans la quête d’amour et les rencontres sexuelles de l’héroïne.

Sauf que c’est vrai que côté passages érotiques, à la moitié du livre on se dit qu’on a vu toutes les configurations et que maintenant on tourne un peu en rond. Limite je faisais le décompte. Ah elle a couché avec un homme et une femme en même temps, juste une femme, juste un homme, la moitié d’un village pendant une orgie… Bref, ça a beau être bien écrit et facile à lire, c’est comme tout, quand il n’y a plus d’action et plus de nouveauté, on se lasse.

Pourtant l’histoire est plutôt bien faite. J’ai bien aimé le côté fantasy même si, il faut le reconnaitre, c’est parfois un peu facile. Elle ne se creuse pas trop la cervelle pour trouver les solutions notre héroïne. Ça lui tombe quand même un peu tout cuit dans le bec. En même temps c’est normal, c’est une grande prêtresse, Maelya. Et puis c’est pas franchement ce qui nous intéresse. Parce que c’est surtout la mythologie de ce pays de Worjân qui est captivante. Et force est de reconnaître qu’elle est bien construite. Les elfes, les nains, les mages, le monde en lui-même est très cohérent et réaliste. On croit à cet univers parallèle. Personnellement je me suis laissée happer par ce monde fait de créatures imaginaires de chevaliers et de châteaux forts.

Il y a indubitablement des points faibles à ce roman mais le tout bénéficie d’un monde parallèle crédible et d’une écriture fluide et facile. Si vous recherchez de l’érotique aventure ou du fantasy avec du sexe, foncez. Si vous attendez plus, vous risquez d’être déçu.

Les Chroniques de Wôrjan : Extraits

« Eileen était perdue dans ses rêves. L’adolescente venait d’avoir seize ans et ces derniers temps, elle se posait de nombreuses questions sur les changements qui se faisaient en elle. Elle était devenue femme, physiologiquement du moins, voilà une année. Couvée par ses parents et ayant peu d’amis, elle ne connaissait des relations aux autres que celles d’une enfant, tant auprès de ses camarades de jeu que du peu d’adultes qui l’entouraient. Or, depuis déjà quelques miris, elle se sentait étrange, attirée par un besoin de tendresse et de caresses inexplicables dicté par ses sens.
Son corps longiligne et nu, sur le lit de bois qu’elle occupait, s’étira dans une pose lascive. Sa chevelure blonde aux reflets roux et dorés lui descendait jusqu’aux reins et s’étalait sur le drap tissé de soie bleue. Cela donnait d’elle une image angélique. Son corps légèrement hâlé, aux courbes parfaites et sa poitrine déjà bien développée, ses hanches larges témoignaient de sa maturité physique et lui donnaient un peu plus que son âge. Elle était belle. C’est plus flagrant encore lorsqu’elle était éveillée. Son regard d’émeraude parsemé de paillettes d’or et ourlé de longs cils blonds fascinait la plupart de ceux qui la croisaient. Elle avait un côté à la fois fort et fragile qui donnait envie de la protéger tout en imposant le respect. Mais son sourire éclatant, sur des lèvres superbement dessinées, à la fois mutin et enjôleur, lui donnait tout son charme. C’était là son plus grand atout.
Dans son sommeil, une de ses mains vint caresser sa poitrine ferme et douce. » (Pages 17-18)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre