Lesbiennes Kâma Sûtra de Kat Harding

Lesbiennes Kâma Sûtra de Kat Harding

Titre Français : Lesbiennes Kâma Sûtra

Titre Original : The Lesbian Kama Sutra

Auteur : Kat Harding

Date de Sortie : 02 Mai 2011

Nationalité : Britannique

Genre : Erotique

Nombre de Pages : 141 pages

Éditeur : Éditions Contre-dires

ISBN : 978-2-84933-188-0

Lesbiennes Kâma Sûtra : Quatrième de Couverture

Depuis sa première traduction qui a vu le jour au XIXe siècle, le Kâma Sûtra a acquis une renommée grandissante en Occident. L’influence qu’il exerce sur la vie et l’amour est toujours considérable.
Utilisant judicieusement tous les aspects érotiques du texte désormais classique, l’auteur aborde le Kâma Sûtra sous un angle neuf, sans édulcorer l’esprit de l’original, en adaptant ses préceptes à la sexualité des lesbiennes.
Véritable guide de l’amour lesbien, cet ouvrage convie à un merveilleux voyage érotique, de l’art de rencontrer une partenaire en passant par le plaisir, la sensualité et la réalisation de fantasmes, dénués de toutes sortes d’inhibitions. Les très belles représentations d’œuvres d’art, les dessins érotiques qui l’illustrent font de ce guide un ouvrage raffiné et sensible.
Un véritable hymne à l’amour entre femmes…

KAT HARDING, née au Pays de Galles, est écrivain et journaliste. Elle a contribué à de nombreuses publications sur l’homosexualité et la politique, en matière de sexualité et de santé.

Lesbiennes Kâma Sûtra : Avis Personnel

Il est très difficile de donner un avis sur ce livre en ce sens où c’est le premier centré sur le Kâma Sûtra que je critique sur le site et parce que c’est très éloigné de ce que je m’imaginais. Dans l’imaginaire commun, quand vous entendez parler du Kâma Sûtra, hétéro ou homo, peu importe en fait, vous imaginez comme moi je suppose, un livre rempli de dessins ou de photographies diverses et variées représentant une multitude de positions sexuelles (certaines dont vous n’aviez même pas idée) le tout accompagné d’un texte explicatif sur le plaisir fourni, les gestes à faire ou à ne pas faire etc., etc. C’est comme cela que je m’imaginais la chose.

Force est donc de reconnaître que soit j’ai une imagination débordante et débridée qui m’a conduite dans la mauvaise direction, soit c’est ce livre qui s’est fourvoyé. Au vu d’autres commentaires de lectrices qui ont été désappointées et déçues comme moi, je pense que c’est malheureusement la seconde option qui doit être privilégiée. Lesbiennes Kâma Sûtra n’est pas un livre sur le Kâma Sûtra lesbien, désolée de vous l’annoncer. Sur 141 pages, seulement 33 (en comptant les dessins qui prennent parfois une page entière) abordent effectivement la question centrale à travers un chapitre intitulé « Faire l’amour ». À l’intérieur, tout est regroupé comme s’il fallait se débarrasser de ces questions rapidement : l’automasturbation, la masturbation mutuelle, l’orgasme féminin, l’éjaculation féminine, le sexe oral, le sexe anal, les jouets sexuels et mêmes les piercings.

Et ça passe vite, très vite. Surtout que l’auteure passe son temps à insister sur le fait que chaque femme est unique, que ce qui plaît à l’une ne plaît pas forcément à l’autre, qu’il faut être à l’écoute et qu’il faut communiquer. Et ce paragraphe dans chaque section, ça prend rapidement beaucoup de place. Vous allez donc me demander ce que raconte le reste du livre, je le sens. Eh bien il raconte à sa manière ce qu’est une lesbienne. Un rapide historique sur le fait qu’elles ont toujours existé, ensuite le passage étrange sur comment rencontrer d’autres homosexuelles puis des paragraphes sur le « coming out », la bisexualité et j’en passe.

Les MST ont leur place dans un tel livre tout comme le sexe sans risque. Mais je ne vois pas le rapport entre le Kâma Sûtra et le coming out. Le coming out c’est le coming out, c’est un autre livre. J’ai eu le sentiment que ce travail surfait donc sur une demande de la part du public lesbien tout en ne sachant pas véritablement cibler le propos souhaité. On se retrouve donc avec une œuvre brouillon qui certes propose parfois de belles images ou reproductions de tableaux ou de lithographies mais oublie son titre.

Si vous recherchez un véritable livre sur le Kâma Sûtra pour découvrir de nouvelles formes de plaisir avec votre partenaire, passez votre chemin, ce n’est pas celui que je vous recommande du tout.

Lesbiennes Kâma Sûtra : Extraits

« Il est pratiqué depuis la plus lointaine antiquité, dans le monde entier, et pendant des milliers d’années, dans les cultures les plus diverses, des images d’amour entre personnes du même sexe ont été faites.
Chacun veut voir une représentation de sa propre vie – et nul plus que les lesbiennes et les homosexuels, surtout quand on veut leur faire croire qu’ils sont est une erreur, et, pire, qu’ils n’auraient jamais existé.
Nombreuses sont celles qui, parmi nous, se souviennent de leur adolescence, de leur attirance vers une autre femme, et de leur désarroi parce qu’elles ne savaient que faire de cette émotion. Rappelez-vous votre confusion, votre sentiment de vulnérabilité. Puis ce fut la frustration, parce que vos amies, vos pareilles, ne ressentaient pas les choses de cette façon ; elles fréquentaient les garçons, mais vous n’osiez pas leur parler de la fille qui vous faisait rêver, parce qu’elles auraient pu vous rejeter, se détourner de vous, à cause de cela. Selon mon expérience, et je ne peux pas m’imaginer que je sois la seule dans ce cas, c’est alors que des images étaient désespérément recherchées – une histoire dans un magazine, un livre ou même un programme TV – qui pourrait, un instant, refléter ce que l’on sent, apprendre que d’autres femmes ont le même sentiment. Pour moi, il était important de savoir que je n’étais pas la seule à avoir une émotion puissante, bien qu’il n’y eût personne à qui en parler. C’est pourquoi les images d’intimité entre femmes sont importantes pour nous ; parce qu’elles illustrent des siècles de sexualité, d’amour et de relations entre femmes. Elles nous montrent que nous avons toujours existé. La visibilité est un aspect important de la validation de l’identité lesbienne. » (Pages 18-19)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre