Los Hombres de Paco : Episode 05 – Un diagnóstico peregrino

Episode de la série Los Hombres De Paco  (Saison 7)

Réalisateur : Luis Azcárate
Scénaristes : Tomas J. Salmerón, José Javier Reguilón, Esther Martínez Lobato

Résumé

Au milieu de la nuit Mariano se précipite dans la chambre de Paco pour lui montrer ce qu’il vient de découvrir dans une revue médicale. Don Lorenzo présente tous les symptômes d’une tumeur cérébrale. Il arrive à convaincre son ami qu’il est temps d’agir afin de découvrir où se situe cette dernière.

Mariano et Paco réunissent donc leur équipe pour leur expliquer leur plan d’action. Ils doivent faire passer un scanner à Don Lorenzo pour pouvoir identifier le type de tumeur, sa localisation et en dernier recours pouvoir opérer le plus rapidement possible. Ils décident d’endormir Don Lorenzo, de se faire passer pour des médecins et de l’emmener à l’hôpital sans qu’il ne s’en rende compte.

Pepa arrive devant l’immeuble de Paco avec un sac à dos. Elle croise Sara qui lui demande ce qu’elle fait là. Elle répond qu’elle est venue demander l’asile politique à son frère. Sara lui explique que ce dernier est au commissariat et surtout qu’elle l’a vue avec Aitor. Pepa lui rétorque alors que c’est sa faute parce qu’elle a parlé de sa liste de donneurs à Silvia. Sara s’énerve, elle n’y est pour rien. Avant de repartir, Pepa lui demande alors de se souvenir de son attitude envers Lucas et de tout ce qu’elle a fait par amour pour lui.

Montoya réunit Curtiz, Rita, Povedilla et Nelson. Des explosifs ont été découverts dans plusieurs planques et le commissariat de San Antonio doit procéder au ratissage de la zone dangereuse. L’armée confie au groupe une chienne entraînée à détecter les explosifs et leur donne les règles très strictes qu’elle doit suivre. Tout commence mal quand la chienne est attirée par l’eau du tuyau d’arrosage. Au lieu de stopper le faible écoulement, Nelson ouvre le robinet à fond et Montoya, qui s’était emparé du tuyau, se retrouve mouillé de la tête aux pieds.

Rentrée chez elle, Sara se souvient de toutes les folies qu’elle a faites par amour pour Lucas. Elle rappelle donc Pepa et tombe sur son répondeur. Elle s’excuse pour son attitude. Elle n’avait pas le droit de la juger parce qu’elle a couché avec Aitor. Lucas étant absent, elle lui propose de s’installer provisoirement avec elle.

Déguisés en personnels médicaux, Paco, Mariano et Aitor endorment Don Lorenzo grâce à un aérosol anesthésiant. Ils le conduisent ensuite à l’hôpital.

Curtiz, qui ne supporte pas l’autorité de l’armée, décide d’aller promener la chienne avec son chien sans que Povedilla ne l’apprenne. Ce dernier prend en effet très à cœur son rôle de responsable. Curtiz et Nelson philosophent sur les relations amoureuses pendant que les deux chiens s’accouplent. Povedilla qui est parti à leur recherche se dépêche de séparer les deux animaux.

Dans les vestiaires du commissariat, Montoya sèche ses vêtements. Il enlève son caleçon et le met sous le séchoir à cheveux quand Rita entre soudain. La serviette que le policier avait attachée autour de sa taille tombe et Rita profite de son collègue entièrement nu. Elle commence à lui parler même s’il est mal à l’aise et lui prête finalement un uniforme de policier.

Quand Paco, Mariano et Aitor arrivent à l’hôpital, ils installent Don Lorenzo sur un lit et volent la fiche d’identification d’un autre patient pour l’amener au scanner. Soudain un médecin annonce qu’un accident ferroviaire vient de se produire et que tout le personnel est réquisitionné. Les trois policiers qui sont déguisés ne savent comment disparaître en toute discrétion. Mariano hurle plusieurs ordres aux infirmières et l’une d’entre elle lui demande de venir opérer un patient. Il ignore comment s’en sortir et laisse Paco et Aitor avec Don Lorenzo toujours endormi dans son lit. Alors que les deux hommes aident une femme qui s’est évanouie par terre, un brancardier part avec le commissaire. Quand Aitor se retourne, il réalise qu’il a perdu ce dernier.

Sara se filme faisant un strip-tease pour son mari. Silvia arrive pour lui rendre les affaires de Pepa. Elle se met à pleurer, ne sachant ce qu’elle doit faire maintenant qu’elle a rompu. Après cette confession, Pepa frappe à la porte de Sara. Silvia ouvre et lui referme la porte au nez avant de prendre son sac pour partir. Pepa entre dans l’appartement de Sara et se dispute avec Silvia. Sara joue les arbitres et les aide à se réconcilier.

À l’hôpital, Paco arrête Mariano juste avant que ce dernier n’opère un patient. Ils retrouvent Aitor qui leur explique qu’il a perdu Don Lorenzo. La panique commence.

Pepa explique à Silvia qu’elle l’aime et parvient à lui prouver la force de ses sentiments. Toutes les deux finissent par se réconcilier et s’embrassent en pleurant. Pepa et Sara quittent l’appartement et laissent Silvia qui prend le téléphone pour commander une pizza. Là elle tombe sur le message de Pepa adressé à Sara. Pepa lui parle de son erreur avec Aitor et lui demande de ne rien dire à Silvia.

Au commissariat, Povedilla tente de s’occuper de la chienne qu’on lui a confiée. Il veut s’assurer qu’elle n’est pas enceinte. Il urine donc sur le sol du garage pour qu’elle fasse de même et une fois qu’il a récupéré des urines, fait un test de grossesse. Montoya s’énerve contre le fait que Rita l’ait vu nu et fasse des réflexions. Elle lui rétorque que ce n’est pas un problème et pour mettre les choses à égalité quitte son haut devant lui.

Après avoir fouillé toutes les chambres de l’hôpital, Mariano, Paco et Aitor retrouvent finalement Don Lorenzo endormi et entouré de machines. Ils regardent les perfusions sans savoir comment réagir et réalisent leur erreur quand ils aperçoivent un sac rempli d’urine et relié à une sonde urinaire. Ils découvrent alors un pansement sur le ventre du commissaire et comprennent qu’il a été opéré.

À leur retour avec les pizzas, Sara et Pepa trouvent Silvia en pleurs sur le canapé. Cette dernière demande à Pepa si elle a couché avec Aitor et sa compagne reconnaît que oui. Silvia lui explique alors qu’elle sait qu’elle pourrait tout faire pour la reconquérir et qu’elle se laisserait finalement faire. Mais elle ne veut pas revivre la dépression qu’elle a déjà traversée. Elle demande à Pepa de la laisser partir et de ne plus rien tenter pour la reconquérir. Comprenant qu’elle a trop souffert, Pepa accepte, la serre dans ses bras et la laisse s’en aller.

Au commissariat, Nelson s’entraîne au tir. Curtiz et Povedilla sont à côté avec la chienne dont ils ont la garde. Nelson se bande alors les yeux pour tirer sur la cible en carton sans rien voir. Curtiz jette la balle de tennis, la chienne se précipite pour l’attraper et se retrouve dans le champ de tir. Nelson fait feu. La chienne meurt sur le coup. Les trois policiers sont désespérés et forment donc un cochon pour la remplacer. Quand Montoya les appelle pour amener l’animal sur une nouvelle planque, les trois hommes y vont, sûrs d’eux.

Don Lorenzo se réveille et Paco, Mariano et Aitor lui expliquent qu’il est à l’hôpital parce qu’ils s’inquiétaient pour lui. Ils voulaient qu’il se fasse examiner et les choses ne se sont pas déroulées comme ils l’espéraient. Don Lorenzo a eu une néphrectomie et Paco lui promet de lui donner son propre rein si jamais ce dernier vient un jour à en avoir besoin. Au lieu de s’énerver et de se mettre dans tous ses états, Don Lorenzo remercie son gendre parce qu’il a conscience d’avoir négligé ses problèmes de santé…


Los Hombres de PacoLos Hombres de PacoLos Hombres de Paco

Retour à la fiche de présentation Los Hombres De Paco

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre