Los Hombres de Paco : Episode 08 – Héroes

Episode de la série Los Hombres De Paco  (Saison 8)

Réalisateur : David Molina Encinas
Scénaristes : Patricia Trueba, David Barrocal, Sara Antuña, Tomas J. Salmerón, José Javier Reguilón, Esther Martínez Lobato, Iván Escobar, Gorka Magallón, Alberto Úcar, Marc Cistaré

Résumé

Tout le monde est réuni au bar Los Cachis pour fêter le retour des héros, Paco, Mariano et Aitor qui sont tirés d’affaire. Paco remercie tous ses collègues et Pepa prend la parole pour annoncer qu’elle va épouser Silvia. Don Lorenzo commence par s’énerver avant de les réunir et de prouver à chacun qu’il accepte totalement cette union. Une fois tout le monde parti, Paco et Mariano boivent un dernier verre. Ils se font soudain braquer par un membre de la mafia. Ce dernier s’apprête à les tuer quand un autre membre de la mafia italienne l’assomme avec une chaise. Jota explique à Mariano et Paco qu’il est policier et qu’il est infiltré dans la famille pour démanteler le réseau. Il leur demande de garder le secret et de lui tirer dessus afin qu’il ne soit pas suspecté. Les deux hommes sont contraints d’obéir.

Le lendemain matin, le commissariat voit arriver le commandant Salgado. Mariano Panique à l’idée de revoir celle qu’il a déçue mais cette dernière n’est pas là pour parler de leur histoire. Elle est venue pour remettre de l’ordre dans le commissariat après le rapport des Affaires Internes. Elle a besoin d’explications sur l’arrestation de Vottorio. Marina réunit Paco, Mariano et Don Lorenzo dans un bureau et leur présente l’agent Jota qui les a sauvés la veille et qui est infiltré dans la famille depuis plus de 6 ans. Elle leur montre l’organigramme de la famille qu’ils ont réussi à reconstituer. Ils n’ont touché qu’un pion sur l’échiquier, rien de plus. L’objectif du CNI est de démanteler l’organisation en totalité en atteignant celui qui tire les ficelles, « El Gordo » dont ils ignorent tout de l’identité. Jota explique à toutes les personnes présentes que « El Gordo » possède une liste d’hommes à abattre. Sur cette liste figurent Paco et ses hommes. Ils sont tous en danger de mort.

Pendant ce temps, Silvia amène son traitement à Aitor, chez Sara. Elle se charge de vérifier qu’il n’a pas de séquelles de son empoisonnement et montre sa robe de mariée à sa nièce. Aitor est touché de voir à quel point Sara est heureuse. Alors que la jeune fille raccompagne Silvia, cette dernière lui fait part de sa liste d’invités. Elle annonce Lucas et Aitor avant de réaliser ce que cela signifie pour Sara. Celle-ci lui dit de ne pas s’inquiéter pour elle. Elle ignore ce qu’elle fait et où elle va mais elle ne peut plus rien arrêter.

En quittant le commissariat, Paco appelle Aitor pour lui annoncer la situation. Il lui explique que leurs vies à tous sont en danger et lui demande de veiller sur Sara et de ne pas la quitter des yeux. Aitor accepte. À côté de lui, Sara que même le retour de Lucas ne parvient à arrêter, lui propose de l’épouser durant un faux mariage, uniquement entre eux. Aitor dit oui et alors qu’elle va se changer et mettre sa robe de mariée, s’empare de son arme à feu et sécurise l’appartement. Une fois certain que tout est en ordre, il peut se charger des préparatifs du mariage.

Au commissariat, Povedilla, Curtiz, Quique et Rita voient arriver le réalisateur Santiago Segura. Ce dernier demande de l’aide. Il reçoit des lettres de menaces et des messages anonymes pour l’empêcher de réaliser la quatrième partie de la saga cinématographique « Torrente ». Les policiers pensent qu’il fait cela pour se faire de la publicité surtout quand le commissariat est pris d’assaut par des journalistes.

Alors qu’il boit un verre avec Mariano, Paco reçoit un appel du numéro 2 de la mafia. Il reste très calme et va parler de ce coup de téléphone à Jota sans rien dire ni à Mariano ni à Marina. Jota lui confirme que malgré toutes ses années passées dans l’organisation, il ne connaît pas l’identité de cet homme. Il l’encourage à accepter le rendez-vous. Afin de protéger les siens, particulièrement Sara, Paco décide de s’y rendre sans en informer ses collègues et amis.

Pendant que Sara met la robe de mariée et se prépare à partager un moment de pur bonheur avec Aitor, Paco se change et met son costume pour aller à la rencontre d’un homme qui menace sa famille. Il laisse sa carte de police et son arme dans son vestiaire et appelle Sara pour lui dire qu’il l’aime et lui explique l’origine de son prénom d’après un film qu’il a vu avec sa mère.

Vêtue de la robe de mariée de Silvia, Sara retrouve Aitor qui porte un costume de Lucas. Ils s’installent face à face devant la télévision. Là, Aitor allume cette dernière et il apparaît, habillé comme un prêtre, prêt à les bénir.

Au commissariat, tout le monde s’interroge sur la disparition de Paco et s’inquiète. Pendant ce temps ce dernier suit les instructions du numéro 2 de l’organisation grâce au téléphone qu’il a dissimulé sous un banc public sur lequel le policier s’est assis. Jota annonce de son côté à Don Lorenzo et au reste des collègues de Paco qu’il est parti seul à un rendez-vous avec un mafioso. Don Lorenzo s’énerve et Pepa perd son sang froid. Elle braque son arme sur la tête de Jota en lui demandant où se trouve son frère. Salgado est obligée d’intervenir pour la désarmer. Paco, lui, est monté derrière une moto conduite par un inconnu qui l’amène au rendez-vous.

Chez Sara, Aitor et elle écoutent le prête Aitor en vidéo qui déclare que si quelqu’un dans cette pièce a des raisons de s’opposer à ce mariage qu’il se lève maintenant ou se taise à jamais. À cet instant précis le téléphone de Sara se met à sonner. C’est Lucas. Elle raccroche, refusant de répondre mais il rappelle durant l’échange des alliances en bonbon. Au troisième appel, alors qu’Aitor lui demande de répondre à Lucas, Sara s’énerve et jette son portable par terre. Il se casse en plusieurs morceaux et Sara demande à Aitor de l’embrasser.

Alors qu’ils sont en train de manger, Curtiz, Quique et Rita voient arriver Santiago Segura blessé. Devant lui, un jeune homme menotté tenu par deux policiers l’insulte. Les menaces étaient bien réelles. Rita s’approche de Santiago et lui propose de s’occuper de ses blessures.

Paco se retrouve face au numéro 2 de l’organisation qui menace sa famille, Sara en premier lieu. Il lui demande de tuer un homme en échange de la vie de sa fille.

Chez Sara, Aitor et elle mangent leur banquet de mariage en riant. Ils partagent leur glace quand le portable d’Aitor se met à sonner. C’est Lucas qui souhaite parler à Sara. Aitor ment en déclarant qu’il ne se trouve pas avec la jeune femme et Lucas lui explique qu’il va bientôt revenir à San Antonio. Sara regarde Aitor et lui dit que cela n’a pas d’importance. Elle compte terminer ce qu’ils ont commencé. Elle l’entraîne dans la chambre à coucher où elle l’embrasse tout en le déshabillant. Là, ils font l’amour pour la première fois.

De retour au commissariat, Paco explique à Don Lorenzo l’ordre qui lui a été donné. Le commissaire commence par s’énerver parce qu’il est parti seul, sans la moindre aide mais Paco lui fait comprendre qu’ils ont un plus gros problème sur les bras. Salgado promet alors de l’aider. Paco fait alors sortir Don Vittorio Palezze de prison, l’amène à l’extérieur et menace de lui tirer une balle dans la tête pendant que son complice, Lazzo, toujours au commissariat, prend Santiago Segura en otage afin de s’évader.

Sara se réveille dans les bras d’Aitor et panique en réalisant ce qu’elle vient de faire. Le jeune homme la retrouve alors dans le salon et la rassure sans la brusquer.

Jota retrouve Paco et l’empêche d’exécuter Don Vittorio en le tuant à sa place. Choqué que le policier ait pu abattre ainsi un homme de sang froid, Paco se jette sur lui et commence à le frapper au visage. Jota se relève en souriant quand il se fait soudain tirer dessus d’un endroit indéterminé. Au commissariat, Lazzo a pris Curtiz et Segura en otage. Il les a dissimulés avec lui sous un drap et compte sortir en profitant du fait que les policiers présents ne prendront jamais le risque de blesser les deux hommes. Après avoir observé les traces de pieds des hommes, Rita réussi à voir que le criminel se dissimule au centre et tire une balle qui l’atteint en pleine poitrine…


Los Hombres de PacoLos Hombres de PacoLos Hombres de Paco

Retour à la fiche de présentation Los Hombres De Paco

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre