Los Hombres de Paco : Episode 12 – Todos los planes de Lucas Fernandez

Episode de la série Los Hombres De Paco  (Saison 8)

Réalisateurs : David Molina Encinas, Fernando Gonzalez Molina
Scénaristes : Sara Antuña, David Barrocal, Marc Cistaré, Iván Escobar, Gorka Magallón, Esther Martínez Lobato, José Javier Reguilón, Tomás J. Salmerón, Patricia Trueba, Alberto Úcar

Résumé

Le mariage de Pepa et Silvia bat son plein. Alors qu’elles s’embrassent sous l’arche, devant leurs amis et collègues, Lucas apparaît. Il apporte des cadeaux aux deux jeunes femmes pendant que les mafieux italiens se mettent en position et encerclent la maison.

Silvia jette son bouquet, rattrapé par Rita. Montoya l’embrasse alors passionnément. Pepa jette le sien, rattrapé par Paco. Marina le regarde avec amour et Mariano lui dit qu’il a ses chances avec elle. À l’arrivée de Lucas, Sara se précipite vers lui et l’embrasse. Il a plein de choses à lui dire et elle aussi. En voyant le regard qu’elle jette à Aitor et l’attitude de ce dernier, Lucas comprend.

Tout le monde entre à l’intérieur de la maison pour fêter l’évènement. Paco et Mariano discutent dehors avec Lucas qui leur demande pourquoi ils n’ont pas répondu à ses appels. Ce dernier prend de leurs nouvelles et les invite à rejoindre le groupe. Il n’a pas perçu la gêne de ses amis.

Tout le monde s’est assis à table. Paco à côté des mariées, Sara prêt de lui. Aitor s’installe à côté de la jeune femme et quand Lucas arrive, il réalise qu’il est très loin de sa femme. Ennuyé, Paco laisse sa place à celui-ci et va s’asseoir à côté de Don Lorenzo.

Au commissariat, Blackman et Curtiz réfléchissent à la tentative de meurtre dont a été victime la femme de Bravante. Les forces de police sont toutes réunies pour protéger la jeune femme, témoin clé du procès.

Le repas de mariage de Pepa et Silvia est très tendu. Pepa essaie de détendre l’atmosphère en faisant parler Lucas de sa mission et ce dernier fait rire les convives pendant quelques secondes. Quand il tente de servir un verre de vin à Aitor, ce dernier quitte la table pour s’occuper du film. Il se rend dans la pièce voisine et Lucas le rejoint pour une discussion. Comprenant que tout se déroule très mal, Sara sort de la maison pour fumer une cigarette. Les mafieux italiens l’ont dans sa ligne de mire et le parrain, installé à proximité, est très satisfait de la situation.

Alors qu’Aitor est prêt à se battre, Lucas le serre dans ses bras. Sara marche derrière les arbres quand un coup de feu retentit. Elle se précipite derrière une voiture pour se protéger surprise. À l’intérieur, les convives ne comprennent pas ce qui se passe. Soudain la robe de Silvia se tâche de sang. Elle s’est fait tirer dessus. Lucas hurle à tout le monde de se coucher par terre et les Italiens débutent la fusillade.
Plusieurs serveurs meurent. Lucas et Aitor se précipitent dehors à la rescousse de Sara. Là, ils tuent plusieurs hommes, tout comme Pepa qui s’est servie de la mitraillette offerte quelques minutes plus tôt.  Lors d’une accalmie durant la fusillade, Pepa et Don Lorenzo descendent dans la cave avec Silvia. Cette dernière, grièvement blessée à l’abdomen, perd beaucoup de sang. Consciente, Silvia donne des indications à Rita pour qu’elle s’occupe d’un serveur touché à l’épaule. En effet, cette dernière s’est également réfugiée dans la cave.

Au rez-de-chaussée, Paco, Marina, Mariano, Povedilla, Kike, Nelson et Montoya s’organisent pour tenir le siège. Ils doivent économiser leurs munitions parce qu’ils sont très peu équipés. Les mafieux italiens ayant détruit l’antenne relais, ils réalisent qu’aucun renfort ne viendra les aider. Povedilla utilise une arme ancienne et le recul de cette dernière lui fait perdre l’équilibre. Il se cogne violement contre une table et se retrouve paralysé au niveau des membres inférieurs.

Malgré la douleur, Silvia donne des consignes à son père pour qu’il se charge de lui faire une anesthésie locale avant d’extraire la balle et de la recoudre. Pepa reste à ses côtés et lui serre la main, totalement perdue. Une fois l’anesthésie réalisée, Silvia guide son père pour qu’il fasse une incision. Tremblant, Don Lorenzo ne peut se résoudre à pratiquer l’intervention. Silvia s’évanouit alors devant une Pepa médusée et en pleurs.

À l’extérieur de la maison, Sara tente aussi d’appeler des renforts grâce à la radio. Elle se cache dans la voiture et tente de joindre le commissariat. Elle réalise malheureusement très vite que rien ne fonctionne. Lucas et Aitor, de leur côté, foncent à découvert pour se rapprocher de Sara et la secourir. Cette dernière leur crée une ouverture en fabriquant un cocktail molotov et en le jetant sur leurs assaillants. Lucas court alors pour se planquer derrière une voiture mais il se prend une balle dans la jambe. Aitor se précipite pour le secourir et l’aider à se mettre à couvert après avoir donné une arme à Sara qu’il a récupérée sur le corps d’un des mafieux.

Au commissariat, Blackman s’assure que la nouvelle juge chargée de la sécurité de la femme de Bravante n’est pas corrompue en l’enfermant avec lui dans l’ascenseur. Il lui fait subir un interrogatoire auquel elle résiste et la libère finalement devant un Curtiz armé qui n’a rien compris.

Don Lorenzo parvient à rassurer Pepa et à lui faire retrouver ses esprits en lui parlant. Pendant ce temps, Montoya, qui souffre visiblement beaucoup, réalise qu’il perd beaucoup de sang sur une blessure au flanc. Il dissimule cette plaie à Rita et au reste du groupe auxquels il parle juste d’une égratignure à la jambe. Après avoir reçu la bénédiction de Povedilla quant à sa relation avec Montoya, Rita rejoint ce dernier et parle avec lui.

Silvia ayant repris ses esprits, elle ordonne à son père de réaliser l’incision nécessaire pour la soigner. N’ayant pas le courage de le faire, ce dernier fait souffrir la jeune femme. Pepa qui serrait jusqu’à présent sa femme contre elle prend alors les choses en main. Elle inverse les rôles après avoir embrassé Silvia. Don Lorenzo réconforte sa fille pendant que Pepa réalise l’incision.

Pris d’une impulsion, Mariano sort de la maison en brandissant un voile de mariée et en hurlant qu’il veut négocier. Les mafieux le laissent passer jusqu’aux têtes pensantes, amusés par le policier. Ces derniers le déshabillent, lui mettent le voile sur les yeux et lui ordonnent de courir le plus loin possible s’il ne veut pas mourir rapidement.

Planqués derrière une voiture, Aitor et Lucas parlent de Sara. Ils s’avouent leur amour mutuel pour la jeune femme et leur besoin réciproque de la protéger et de la rendre heureuse. Aitor fait un garrot à Lucas avec sa cravate pendant que ce dernier lui montre l’arme contenue dans son coffre. Il s’empare de son téléphone satellite et appelle du renfort.

Pendant ce temps, au commissariat, Curtiz rattrape Blackman dans le garage et s’apprête à l’arrêter quand ce dernier lui explique enfin se qui se passe. La femme de Bravante a reçu une image sur son téléphone portable où elle a découvert que la mafia italienne retenait ses enfants prisonniers. Elle s’est donc emparée d’une arme et a tiré sur la femme chargée de sa protection. Ce qu’elle ignorait c’était que Blackman avait remis son gilet par balle à cette dernière durant leur entrevue dans l’ascenseur.

Après avoir semé ses poursuivants, Mariano se met en quête de secours, en caleçon et tee-shirt. De leur côté, Kike et Nelson ont l’idée d’utiliser les grands boucliers présents dans la salle de fête pour se protéger et récupérer une mitraillette pour se défendre. Ils sortent donc du bâtiment, protégés par ces derniers et arrivent à s’emparer d’une arme sous les yeux ébahis des autres policiers. Malencontreusement, alors qu’ils font marche arrière, Nelson se cogne contre une marche et perd l’équilibre. Il se fait alors cribler de balles et Kike, prêt à le protéger, se fait également tirer dessus. Les deux hommes meurent sur le coup.

Profitant de la diversion, alors que Paco et Marina rentrent les corps des morts dans la bâtisse, Lucas et Aitor tuent une grande partie de leurs assaillants. En bas, Pepa est toujours occupée à soigner Silvia. Cette dernière l’arrête soudain et lui fait comprendre qu’il n’y a plus rien à faire, qu’elle est en train de mourir.

Tout le monde se met alors à chanter une berceuse. Don Lorenzo et Pepa pour accompagner Silvia qui meurt dans leurs bras, Paco pour Kike, Rita pour Montoya qui est mort alors qu’il la serrait contre elle…

Les renforts arrivent soudain et arrêtent les derniers mafieux présents. Sara sort de sa cachette et se jette dans les bras de Lucas, faisant comprendre à Aitor que c’est son mari qu’elle a choisi. Paco quitte la maison de son côté, sous le choc, se remémorant les meilleurs moments passés avec ceux qui viennent de mourir…


Los Hombres de PacoLos Hombres de PacoLos Hombres de Paco

Retour à la fiche de présentation Los Hombres De Paco

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre