Caroline Fourest

Caroline Fourest

Biographie

Caroline Fourest, née le 19 septembre 1975, est une essayiste, journaliste, éditorialiste, scénariste et réalisatrice française. Se revendiquant humaniste, laïque, féministe et lesbienne, elle travaille principalement pour la presse écrite et la radio mais intervient ponctuellement dans certaines émissions télévisées.

Ses jeunes années

Caroline Fourest est née à Aix-en-Provence, où elle est restée une partie de son enfance, en étant scolarisée dans le privé. Jeune adolescente, sa famille déménage à Paris où elle continue ses études dans un établissement public de la capitale.

En 1993, détentrice d’un Bac Économique et Social, elle poursuit sa scolarité à la Sorbonne pour effectuer un Deug d’Histoire, puis un DESS de Sciences Politiques. Elle sort donc diplômée de l’EHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales) en 2003.

Sa carrière

En parallèle de ses études, Caroline Fourest commence à travailler dès 1994. Elle effectue ses débuts dans le journalisme pour la chaîne télévisée France 3, avant d’écrire pour le magazine étudiant Transfac, un gratuit tiré à 200.000 exemplaires. Par la suite, ses articles pour d’autres titres tels que Têtu et l’Événement du Jeudi lui valent d’obtenir sa carte de presse dès l’âge de 20 ans.

En 1996, elle rencontre Fiammetta Venner, une jeune politologue qui partage notamment ses idées antiracistes et féministes. Une réelle complicité personnelle et professionnelle naît entre les deux femmes, qui collaboreront à de très nombreuses occasions.

L’année suivante, elles participent toutes les deux à un ouvrage collectif à l’origine du livre Les femmes et l’extrême droite ; suivront des conférences dans plusieurs villes de l’hexagone, en collaboration avec divers réseaux antifascistes, antiracistes et féministes.

Toujours en 1997, Caroline Fourest et Fiammetta Venner décident de créer leur propre revue, dans laquelle elles souhaitent publier le résultat de leurs enquêtes et différentes analyses, le tout portant essentiellement sur le droit de choisir. Intitulée Prochoix, cette revue se vend dans les manifestations féministes et antifascistes et parle notamment de laïcité, ainsi que des droits de la femme et des homosexuels.

C’est en 1998 que le duo écrit son premier livre, Le guide des sponsors du FN et ses amis, qui retrace leur enquête sur le financement du parti de l’extrême droite. Il leur vaudra quelques ennuis à sa sortie, et notamment de nombreuses menaces émanant des militants du Front National.

Seule ou en collaborant avec d’autres auteurs, Caroline Fourest a écrit de nombreux essais sur l’intégrisme religieux (chrétien, juif et musulman), le multiculturalisme et l’extrême droite. Ses écrits lui ont notamment valu le prix National de la Laïcité en 2005.

De 2005 à 2009, elle est chroniqueuse pour Charlie Hebdo et soutient le journal lors du scandale soulevé par les caricatures de Mahomet. Elle a témoigné pendant le procès pour défendre le droit au blasphème, qui n’a rien à voir avec le racisme ou l’antisémitisme.

En 2008, elle débute sa carrière sur les ondes ; elle passera quatre ans sur France Culture, où elle assure une chronique matinale de quarante minutes, avant de passer sur France Inter. La même année, elle débute une chronique hebdomadaire dans le journal Le Monde, qu’elle poursuit encore aujourd’hui.

En 2010, c’est avec Taslima Nasreen que Caroline Fourest publie Libres de le dire, ouvrage qui reprend leurs conversations et réflexions sur leurs combats respectifs. Ce livre a contribué à appuyer la demande de renouvellement de visa indien de Taslima Nasreen, appuyée par l’Ambassade de France en Inde. Il a été prolongé de quelques mois suite à la couverture médiatique dont l’écrivaine a bénéficié à l’occasion de la publication de cette œuvre.

En 2011, elle écrit et publie, à nouveau avec Fiammetta Venner, une biographie non autorisée de Marine Le Pen. Ce livre était destiné à mettre un terme à la campagne de dédiabolisation de la candidate du FN.

Concernant ses projets, elle vient de signer les textes d’une bande dessinée, La vie secrète de Marine Le Pen, en collaboration avec le dessinateur Jean-Christophe Chauzy. À quelques semaines des présidentielles, nul doute que cette œuvre fera du bruit. Un nouveau livre et un reportage seraient également en préparation.

Histoire d'un Coming-Out

Caroline Fourest ne cache pas son homosexualité et en parle librement à chaque fois qu’elle est interrogée sur le sujet, même si elle ne s’épanche pas sur sa vie de couple.

En 1998, elle s’engage avec Fiammetta Venner, sa compagne, dans une bataille pour le PaCS ; à l’époque, elle est journaliste pour le magazine Têtu et présidente du Centre Gay et Lesbien. Lors d’une émission de Michel Field, Michel Pinton – initiateur d’une pétition de maires contre le PaCS organisée par des proches de l’Opus Dei – réitère ses propos, en déclarant que les homosexuels n’ont pas à pouvoir s’unir puisqu’ils ne peuvent pas faire d’enfants. Présente dans le public, Caroline Fourest prend la parole et lui demande s’il compte installer des “détecteurs” pour empêcher les couples hétérosexuels stériles d’aller se marier en mairie.

Bibliographie

2012 : La vie secrète de Marine Le Pen, avec Jean-Christophe Chauzy (Drugstore)
2011 : Marine Le Pen, avec Fiammetta Venner (Grasset)
2010 : Libres de le dire, avec Taslima Nasreen (Flammarion)
2010 : Les nouveaux soldats du pape (Panama)
2009 : La dernière Utopie : Menaces sur l’universalisme (Grasset)
2008 : Le livre noir de la censure, collectif dirigé par E. Pierrat (Seuil)
2007 : Le choc des préjugés : l’impasse des postures sécuritaires et victimaires (Calmann-Lévy)
2006 : La tentation obscurantiste (Grasset)
2004 : Frère Tariq, discours, stratégie et méthode (Grasset)
2003 : Tirs croisés, La laïcité à l’épreuve des intégrismes juif, chrétien et musulman, avec F. Venner (Calmann-Lévy)
2003 : Face au Boycott (Dunod)
2001 : Foi contre choix, la droite religieuse et le mouvement prolife aux États-Unis (Golias)
1999 : Les anti-PaCS ou la dernière croisade homophobe, avec F. Verner (ProChoix)
1998 : Le guide des sponsors du FN et de ses amis, avec F. Venner (Raymond Castells)
1997 : Les femmes et l’extrême droite, collectif dirigé par C. Lesselier et F. Venner (Golias)

FILMOGRAPHIE

Court-Métrage

Safia et Sarah

Documentaire

Marine Le Pen, l’héritière
Des petits soldats contre l’avortement
La bataille des droits de l’Homme
Hymen : Certifiées vierges

Caroline Fourest

Répondre