Jenni Olson

Jenni Olson

Biographie

Jenni Olson, de son nom complet Jennifer Louise Olson est une réalisatrice, auteure et productrice américaine. Elle est née le 06 Octobre 1962 à Falcon Heights, dans le Minnesota où elle passe toute son enfance. Elle poursuit ses études à l’Université du Minnesota et en sort diplômée quelques années plus tard. À cette époque, déjà très impliquée au niveau de la visibilité LGBT, elle crée, en 1986, alors qu’elle est toujours étudiante, le Festival du Film Gay, Bi & Transgenre de Minneapolis/St.Paul. Il se nomme tout d’abord Laverder Image en hommage au livre de Vito Russo, The Celluloid Closet.

C’est à partir de l’année 1986, alors qu’elle est seulement âgée de 24 ans, que Jenni Olson commence à faire des recherches importantes sur les films LGBT. Elle collectionne, compile des documents, que ce soit les films et documentaires en eux-mêmes, leurs bandes annonces ou les affiches de ces derniers. Cette passion fait très rapidement d’elle, au fil des ans, une spécialiste de l’histoire du cinéma LGBT.  Son travail est d’ailleurs reconnu et sert de support à certains enseignants.

En 1992, après avoir été renvoyée de la compagnie Frameline à laquelle elle appartenait jusqu’à présent, Jenni Olson déménage pour San Francisco et obtient un travail de conservatrice invitée pour le Festival International du Film Gay et Lesbien de San Francisco avant d’être nommée co-administratrice aux côtés de Mark Finch. Après plus de trois ans passés à effectuer ce travail, Jenni Olson quitte son emploi pour co-fonder le site internet PlanetOut.com. Elle devient la responsable du site au niveau du divertissement et du e-commerce en parallèle de ses mêmes fonctions sur le site Gay.com.

C’est à cette époque qu’elle crée, pour PlanetOut.com, la section PopcornQ basée sur son livre, The Ultimate Guide to Lesbian & Gay Film and Video. Cette section comprenait une liste très riche de films gays et lesbiens. Elle disparaîtra avec la refonte du site PlanetOut.com.

L’année 1997, Jenni Olson participe au Festival du Film de Sundance et organise, avec Morgan Rumpf, un petit brunch visant à réunir les participants queer. Ce petit évènement devient régulier et se reproduit toutes les années jusqu’à prendre de plus en plus d’ampleur. En 2001, le Festival du Film Gay et Lesbien de Los Angeles Outfest sponsorise ce dernier en le qualifiant « de premier évènement de l’industrie gay et lesbienne durant Sundance ».

En 2005, Jenni Olson, écrit et réalise le film The Joy of Life qui est très bien reçu par la critique et reçoit deux prix : Le Meilleur Exploit Artistique en 2005 au Festival Outfest et le Meilleur Scénario Américain en 2005 à Newfest.

En 2006, Jenni Olson devient la Directrice du Marketing pour l’entreprise Wolfe Video/Wolfe Releasing.

Histoire d'un Coming-Out

Jenni Olson n’a jamais caché son homosexualité et a très tôt décidé de s’investir au niveau de la visibilité gay, lesbienne, bisexuelle et transsexuelle. Elle est aujourd’hui une militante reconnue pour son engagement auprès des personnes LGBT.

Filmographie

RÉALISATRICE

575 Castro St. (2009)
The Joy of Life (2005)
Bride of Trailer Camp (2001)
Afro Promo (1997)
Blue Diary (1997)
Trailers Schmailers (1997)
Trailer Camp (1995)
Homo Promo (1993)
She’s Safe!: A Curated Package of Woman-to-Woman Safer-Sex Videos (1993) (V)

PRODUCTRICE

575 Castro St. (2009)
This Way Out (2004)
By Hook or by Crook (2001)
The Offering (1999)
Jodie: An Icon (1996) (TV)

SCÉNARISTE

575 Castro St. (2009)
The Joy of Life (2005)

REMERCIEMENTS

Loving Annabelle (2006)
Paragraph 175 (2000)
Hide and Seek (1996) (TV)
Celluloid Closet (1995)

ELLE-MÊME

The Times of Vito Russo (2010)
Fabulous! The Story of Queer Cinema (2006)
Hide and Seek (1996) (TV)
Jodie: An Icon (1996) (TV)

BIBLIOGRAPHIE

The Queer Movie Poster Book (2004)
Ultimate Guide to Lesbian & Gay Film and Video (1996)

Jenni Olson

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre