Nina Bouraoui

Nina Bouraoui

Biographie

Nina Bouraoui de son véritable nom Yasmina Bouraoui est une romancière née le 31 juillet  1967 à Rennes. Algérienne par son père, haut fonctionnaire international et bretonne par sa mère, iconographe, elle passe les quatorze premières années de son existence en Algérie, près des déserts Hoggar et Tassili. Sa famille vit en retrait, prise entre ses deux cultures et ne se mêle ni aux français ni aux algériens préférant rester entre « métisses ».

Enfant sauvage et réservée, Nina Bouraoui vit avec bonheur et intensité cette enfance au coeur du désert. Elle apprécie les moments passés avec sa mère et sa soeur mais prend très tôt conscience des regards des hommes sur son aînée. Cheveux courts, tenues vestimentaires androgynes, elle pratique des activités traditionnellement masculines et s’identifie rapidement à son père.

Très jeune Nina Bouraoui découvre le pouvoir de l’écriture qui deviendra son refuge. A 9 ans elle écrit sa première nouvelle qui sera une révélation. Elle trouve un exutoire, une échappatoire, un moyen de s’exprimer, d’être enfin elle-même.

Lorsqu’elle a 14 ans, Nina part avec sa famille passer des vacances en France. Le retour en Algérie sera impossible et ils s’installeront en Europe avec pour unique possession leurs valises estivales. Ils s’installent à Zurich, en Suisse puis à Paris, en France. Ce déracinement qu’elle n’avait pas prévu ni anticipé est un terrible déchirement pour la jeune fille mais également une renaissance. Elle découvre un nouvel environnement où elle apprend à vivre librement son homosexualité.

Elle décide de devenir écrivain et son premier livre, La Voyeuse Interdite, sorti en 1991 est couronné par le Prix du livre Inter la même année. A partir de là, Nina Bouraoui ne cessera d’écrire. Son neuvième roman, Mes Mauvaises Pensées remportera le Prix Renaudot en 2005. Les thèmes de prédilection de l’auteur sont le déracinement, l’amour, l’écriture, l’enfance et la célébrité.

Histoire d'un Coming-Out

Nina Bouraoui n’a jamais caché son homosexualité qui est au cœur de plusieurs de ses romans autobiographiques. Lors d’une interview avec l’Express pour la sortie de Poupée Bella elle a déclaré « Enfant, j’étais déjà folle des filles, et je trouvais cela normal. Je savais que j’étais différente, je me disais que je voulais être un garçon, que j’aimais les filles et que cela m’apportait beaucoup de plaisir. Adolescente, je suis allée jusqu’au bout, je n’avais peur de rien, je voulais mourir d’aimer. A 18 ans, à peine arrivée à Paris, j’ai regardé dans les programmes des sorties, j’ai lu «Katmandou, club féminin». J’y suis allée et j’ai embrassé une fille. Je me suis regardée dans la glace et j’ai pensé: «Et bien, ça y est, je le suis!» C’était réglé. »

Bibliographie

Appelez-moi par mon prénom (2008)
Avant Les Hommes (2007)
Mes Mauvaises Pensées (2005)
Poupée Bella (2004)
La Vie Heureuse (2002)
Garçon Manqué (2000)
Le Jour du Séisme (1999)
L’Âge Blessé (1998)
Le Bal des murènes (1996)
Poing Mort (1992)
La Voyeuse Interdite (1991)

AUTRES

Ecrit en 2007 « Immensité » et « Les Paradis » pour l’album D’Elles de Céline Dion.

Récompenses

Prix du Livre Inter en 1991 pour La Voyeuse Interdite.
Prix Renaudot en 2005 pour Mes Mauvaises Pensées.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre