Restons Groupés

A la decouverte de l'autre

Année de Production : 1998

Réalisation : Jean-Paul Salomé

Scénario : Bruno Dega, Jean-Paul Salomé

Avec : Emma de Caunes (Claire), Samuel Le Bihan (Mathias), Bruno Solo (Jeff), Bernard Le Coq (Jean-Michel), Estelle Larrivaz (Suzy), Judith Henry (Elvira), Hubert Koundé (Aimé), Bruno Lochet (Gwenaël), Antoinette Moya (Lyliane), Claire Nadeau (Nicole), Michel Robin (Raymond)

Nationalité : Française

Genre : Comédie

Durée : 1h 41min.

Titre Original : Restons Groupés

Restons Groupés : Résumé

Dans Restons Groupés, plusieurs français partent en voyage organisé aux États-Unis pour visiter l’Ouest américain. La brochure stipule qu’il s’agit d’un voyage de rêve de la Californie à Las Vegas en traversant également les parcs nationaux et les sites grandioses. Tout aurait pu être parfait si l’agence Dream Tour, leur Tour Opérator n’avait pas fait faillite.

Les touristes et le guide se retrouvent donc seuls, abandonnés et sans argent au pays de l’oncle Sam. Mathias, au courant de la situation, essaye de ne pas gâcher les vacances du groupe mais rapidement les choses s’aggravent. Il n’est pas prêt à affronter ce type de catastrophe.

Petit à petit, malgré leurs différences, tous ces individus vont se rapprocher et faire faces aux difficultés.

Dans Restons Groupés, plusieurs français partent en voyage organisé aux États-Unis pour visiter l'Ouest américain. La brochure stipule qu'il s'agit d'un voyage de rêve de la Californie à Las Vegas en traversant également les parcs nationaux et les sites grandioses. Tout aurait pu être parfait si l'agence Dream Tour, leur Tour Opérator n'avait pas fait faillite. Les touristes et le guide se retrouvent donc seuls, abandonnés et sans argent au pays de l'oncle Sam. Mathias, au courant de la situation, essaye de ne pas gâcher les vacances du groupe mais rapidement les choses s'aggravent. Il n'est pas prêt à affronter…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Une comédie ratée.

Note des lectrices : Soyez la première !
31

Un film simple, français, au budget moyen. Il ne se prend pas au sérieux et c’est ce qui le rend visible. Le scénario est mince et semble se contenter de placer des personnages caricaturaux dans des situations difficiles à l’autre bout du monde. Le ton est décalé comme ces touristes français en plein cour des Etats-Unis.

Les personnages sont stéréotypés et ont un rôle défini du début à la fin du film. Elvira fait partie du lot. Elle est homosexuelle parce qu’il fallait un personnage gay. C’était nécessaire voir obligatoire dans ce panel peu représentatif de la population française.

Elvira n’est pas agréable, c’est le moins que l’on puisse dire. Dès le début, elle fait la gueule, fume cigarette sur cigarette, répond de manière agressive et s’oppose au reste du groupe. Tout le monde la déteste parce qu’elle leur gâche leurs vacances. Et puis elle avoue qu’elle est lesbienne et qu’elle s’est fait larguer. Et là, son attitude devient plus compréhensible. Elle souffre.

Bien sûr, pour pimenter son séjour, il fallait qu’elle essaye de draguer les seules autres jeunes femmes qui l’accompagnent à savoir Suzy et Claire. C’est chose faite. Mais toutes les deux restent insensibles à son charme. Il fallait qu’elle tente sa chance, c’était nécessaire et prévisible. Totalement prévisible.

Enfin, malgré tout, quelques passages font sourire et s’avèrent même plutôt amusants. Mais l’ensemble du film est inégal et au final, celui-ci est loin d’être inoubliable.

Restons Groupés : Extraits

CLAIRE  : Voyage en Amérique, premier jour. Prise de contact avec le groupe et c’est déjà la déprime. Deux vieux communistes qui semblent vouloir virer leur cuti mais qui résistent encore, une maniaco-dépressive qui se trimballe un black en guise de tranquillisant, deux chtimis qu’ont gagné leur voyage dans Bonux, heu, les deux beaufs de rigueur, champions du monde du divorce et des conneries sous vide, et l’asocial de service qui se trimballe partout avec sa boite de galettes bretonnes comme si c’était son chien. J’allais oublier le guide. Pour le physique c’est du super, pour le cerveau, c’est du sans plomb.

AIME  : Faut pas lui en vouloir, elle est un peu stressée en ce moment, elle s’est fait plaquer trois jours avant le départ alors forcément, elle est un peu… moi je suis que le remplaçant de service.
ELVIRA  : Non mais puisqu’on en est aux confidences, autant aller jusqu’au bout. Alors pour tous ceux qui fantasmaient sur mes nuits d’amour avec mon bel étalon noir ben c’est raté. Moi la première chose que je regarde chez un homme, c’est sa femme. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, la salope qui m’a plaquée est partie avec un mec. C’est bon ?

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre