Revoir Julie

Comment déclarer sa flamme à son amie d'enfance

Affiche : Revoir Julie

Année de Production : 1998

Date de Sortie : 1999

Réalisation : Jeanne Crepeau

Scénario : Jeanne Crepeau

Avec : Dominique Leduc (Julie), Stéphanie Morgenstern (Juliet)

Nationalité : Canadienne

Genre : Comédie

Durée : 1h 32min.

Titre Original : Revoir Julie

Revoir Julie : Résumé

Juliet est une jeune femme qui fait des listes de choses à faire. Elle a réalisé tout ce qu’elle avait inscrit sur la dernière en date sauf « Revoir Julie ». Julie était son amie d’enfance. Elles se sont connues lorsqu’elles avaient quinze ans et se sont perdues de vue après le déménagement de Juliet.

Juliet se remémore le passé et décide de se mettre en quête de Julie. Julie qui fut son premier amour, qui reste un souvenir magnifique chargé d’émotion. Elle rêve de ces retrouvailles, les fantasme et finalement choisit de partir à la recherche de son amie.

Elle la retrouve à la campagne, dans la maison de sa mère. Rien ne semble avoir changé. Malgré les années qui se sont écoulées, les deux jeunes femmes retrouvent leur complicité d’autrefois. Elles se redécouvrent et Juliet avoue son amour à Julie.

Juliet est une jeune femme qui fait des listes de choses à faire. Elle a réalisé tout ce qu'elle avait inscrit sur la dernière en date sauf « Revoir Julie ». Julie était son amie d'enfance. Elles se sont connues lorsqu'elles avaient quinze ans et se sont perdues de vue après le déménagement de Juliet. Juliet se remémore le passé et décide de se mettre en quête de Julie. Julie qui fut son premier amour, qui reste un souvenir magnifique chargé d'émotion. Elle rêve de ces retrouvailles, les fantasme et finalement choisit de partir à la recherche de son amie. Elle la…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Des retrouvailles bavardes...

Note des lectrices : 3.13 ( 5 votes)
48

Un film québécois à tout petit budget qui n’aurait pas vu le jour si les membres de l’équipe n’avaient pas accepté de différer une partie de leur cachet. Il raconte une histoire simple, belle, universelle.

La réalisation est lente, douce et s’attache plus aux regards et aux gestes qu’aux paroles. Les actrices sont simples et crédibles et les décors sont principalement extérieurs. Pas de grande histoire à rebondissements multiples, uniquement une déclaration d’amour pudique et tendre.

Julie avoue ses sentiments à Juliet d’une manière magnifique et jamais vue. Même si l’absence d’argent se fait sentir du début à la fin, ce long métrage reste touchant et parfois amusant. A voir pour oublier les grosses productions Hollywoodiennes.

Revoir Julie : Critiques Presse et Récompenses

Prix du Public – Festival Cinéffable

Revoir Julie : Extraits

JULIE  : Alors, raconte-moi. Qu’est-ce que tu deviens ? Qu’est-ce que tu fais ?
JULIET  : Rien, je vieillis.
JULIE  : Ah ?
JULIET  : Oui, je t’assure. Et franchement, ça me convient bien.
JULIE  : Et tes parents ?
JULIET  : Bien, ils vont bien. Ils consacrent beaucoup de temps à vieillir aussi mais plus rapidement que moi.
JULIE  : Et ton frère ?
JULIET  : Lui aussi il va bien, oui. Je te remercie. Il est marié et apparemment heureux.
JULIE  : Apparemment ?
JULIET  : Oui, heureux je crois. Mais je le connais si peu au fond. Qui suis-je pour savoir vraiment s’il est heureux. Sommes-nous heureux vraiment ? Apparemment, il l’est.
JULIE  : Et toi ?
JULIET  : Oh, moi. J’ai soif.
JULIE  : À par vieillir, qu’est-ce que tu fais ?
JULIET  : Rien.
JULIE  : Rien ?
JULIET  : Enfin, presque rien. Un petit pas grand-chose quoi.
JULIE  : Quoi ?
JULIET  : Je fais de la radio. J’ai une chronique dans un morning show.
JULIE  : Un morning show ? Quel courage. Tu te lève tôt pour faire pas grand-chose, toi.
JULIET  : Oh, oui !
JULIE  : Et ça parle de quoi ?
JULIET  : Heu, j’essaie de refaire trois fois par semaine la démonstration de l’hypothèse malheureusement fort peu répandue qu’en toutes occasions dans la vie, il vaut mieux rester couché.
JULIE  : Tiens.
JULIET  : J’aurais préféré faire rien, vraiment rien du tout, totalement rien, rien de rien mais je n’y arrive pas toujours. Quelquefois, je suis secouée de violents spasmes d’activité. Je fais des listes de choses à faire et je les fais même. Et après, je me sens si mal que je dois fixer mes orteils pendant trois jours pour m’en remettre. Et après seulement, je peux retourner à la radio pour raconter des histoires.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

2 commentaires

  1. Avatar

    Lun 31 Oct 2011 14:24

    tiens je me rends compte que je n’avais pas donné ma review sur ce film.

    pour ma part, j’étais quelqu’un mitigée… ce n’est pas que j’ai détesté mais je n’ai pas adoré non plus.

    on passe l’essentiel du film avec ces 2 femmes qui finalement se retrouvent, mais j’ai trouvé qu’il manquait un petit qqch… comme vous en fait (ce qui est noté plus haut).

    mais je l’ai trouvé quand même bien et pis bon, moi et le Canada 😎

    donc, à voir au moins 1 fois!

  2. Avatar

    On ne peut décrire ce film sans parler des interludes documentaires! Le petit budget se fait sentir, et franchement j’ai lutté pour le regarder jusqu’au bout!
    Heureusement, il y a son pull!!! 😉

Répondre