Sexe, Mensonges et Quiproquos de Tyne O’Connell

Sexe, Mensonges et Quiproquos de Tyne O'Connell

Titre Français : Sexe, Mensonges & Quiproquos

Titre Original : Sex, Lies & Litigation

Auteur : Tyne O’Connell

Date de Sortie : 17 Avril 2000

Nationalité : Britannique

Genre : Humour, Roman d'Amour

Nombre de Pages : 316 pages

Éditeur : J'ai Lu

ISBN : 2-290-30041-1

Sexe, Mensonges & Quiproquos : Quatrième de Couverture

” L’ennui avait tué notre révolution dans l’œuf. Nos rêves de vengeance étaient aussi dénués de vie que les derniers sandwichs qui traînaient sur le chariot, tout comme mes espoirs d’union avec Julian. ” Sois réaliste, ma fille, il a certainement trouvé une autre robe rouge à inséminer “, me dis-je. ”

Elle est avocate, elle doit prononcer sa plaidoirie, elle a pris trop d’ecstasy et l’avocat général n’est autre que son ancien petit ami qui l’a amenée à détester les hommes. Pour Evelyn, la journée commence mal. D’autant que ce n’est pas facile non plus de vivre avec un couple de lesbiennes qui comptent sur vous pour trouver un donneur de sperme idéal ! C’est sûr que son éducation chez les sœurs Lorette ne l’avait pas préparée à ça !

Qu’à cela ne tienne, Evelyn est enfin en route pour la vraie vie !

Née en Australie, élevée chez les soeurs, Tyne O’Connell a parcouru le monde en vendant des pierres précieuses. Elle vit aujourd’hui à Londres. Sexe, Mensonges et Quiproquos est son premier roman.

Sexe, Mensonges & Quiproquos : Avis Personnel

Difficile de donner un avis sur ce livre tant au final, l’effet qu’il laisse est partagé. Tout commence avec une héroïne à la Bridget Jones qui accumule les problèmes et qui tente de soigner un chagrin d’amour en maudissant tous les hommes. Elle vit avec Charles et Sam, un couple de lesbiennes qui passe son temps à faire des soirées où l’alcool coule à flots. En bref, c’est la vie de jeunes adultes britanniques qui ont réussi à avoir de bons boulots et qui maintenant en profitent.

Oui mais très rapidement, Evelyn devient moins drôle que Bridget Jones. On comprend dès les premières minutes que Julian, son apollon, est gay. Oui mais elle totalement sous le charme et nous on s’ennuie à ne pas pouvoir lui dire que c’est évident. Il y a juste l’histoire avec l’ex que je n’avais pas vue venir mais, la fin bâclée de leur relation m’a plutôt déçue même si l’idée de base était plus que surprenante et agréable.

Pourquoi parler d’un livre centré sur une hétéro trentenaire sur le site ? Parce que cette fille à pour colocataires et meilleures amies deux lesbiennes. Deux lesbiennes qui au départ s’avèrent très sympathiques jusqu’à ce qu’elles deviennent des psychopathes à la recherche de sperme pour avoir un enfant. Là, tout d’un coup, j’ai trouvé ça beaucoup moins marrant. Et pourtant elles sont bourrées d’humour ces filles. Elles ont de la ressource, sont indépendantes et ne se laissent pas marcher sur les pieds mais leur désir d’enfant les rend difficilement crédibles, tout en exagération.

Les portraits sont parfois très justes et drôles, parfois lourds et ennuyeux. Je vous laisse juger. J’avoue cependant que le rôle le plus réussi de la meilleure amie lesbienne dans un bouquin hétéro de poche est tenu par Harlan Coben dans Ne le Dis à Personne… Là, c’est trop gros. C’est drôle mais long. Je vous laisse seuls juges.

Sexe, Mensonges & Quiproquos : Extraits

« La soirée du lendemain me semblait à des années-lumière. Je m’assis sur une des chaises en fer noir avec un grand dossier. Le plateau en verre de la table était recouvert de préservatifs, de pipettes et de caissettes en papier. On aurait dit un jeu bizarre, dans le genre « Barbie chez le chimiste fou ». Il était temps de tirer la chasse sur cette amitié féminine régénérante.
J’avais besoin de conseils intraveineux.
– Qu’est-ce que tu en dis, Evy ? Tu as v les pipettes ? demanda Sam en soulevant les divers instruments. Elles sont couettes, hein ? C’est Lia et Adrienne qui nous les ont données ! s’exclama-t-elle en me tendant une poignée de préservatifs.
Je reculai comme s’ils avaient déjà servi.
Loin d’être découragée, elle déposa le tout sur mes genoux.
– Elles ont utilisé la méthode de la pipette, elles aussi. Oh, Evy, je suis impatiente de voir combien de sperme tu vas réussir à rapporter ! s’écria-t-elle, agitée comme un enfant qui attend d’ouvrir son cadeau de Noël.
Elle rassembla des morceaux de concombre dans son verre.
– En tout cas, tout ce que tu auras à faire, c’est de le mettre comme ça, dans les capotes, dit-elle en déposant du concombre dans un préservatif.
Je commençais à me sentir bizarre.
– Et là, tu fais un nœud comme ça, fit-elle en nouant le caoutchouc. Et après tu nous l’apportes et nous on met tout ça dans la pipette et hop, dans le col de l’utérus, et voilà ! Un jeu d’enfant.
Elle avait expliqué le tout avec des gestes dont je me serais volontiers passé. Charles l’approuvait du regard, pareille à un homme qui regarde son épouse accoucher. Ma Mâchoire raclait la moquette comme un aspirateur.
C’était exactement ce qu’il ne me fallait pas. Je venais de voir ma fête se transformer en Sodome et Gomorrhe. Le ventre de Candida se faire sonder par une perruque. On m’avait menacée de faire éclater le scandale en tant qu’habitante de Lesbos. J’avais passé les vingt dernières minutes à regarder un barbare urbain gratter les croûtes de son animal scrofuleux. Et maintenant, ça. Je me sentais défaillir. Outre l’assaut du destin sur ma vie, j’avais terriblement faim. » (Pages 194-195)

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre