Une simple histoire d’amour : Interview de l’auteure Cécile Ansart

Une simple histoire d'amour enfin Céline Ansart

Interview accordée à Isabelle B. Price le 02 Décembre 2013 pour le site Univers-L.com.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lectrices et nous parler de votre parcours ?

Il n’y a pas grand-chose à dire.  J’ai un parcours basique : bac, fac et vie active ! J’ai évolué dans mon milieu professionnel au fil du temps et des déménagements,  le tout entre l’Ouest et la région parisienne. Aujourd’hui, je me suis posée et j’ai choisi la Bretagne, enfin…  elle m’a choisie plus exactement …

Comment est née l’idée du roman Une simple histoire d’amour ?

D’un regard puis d’une rencontre. L’idée est née dans la vraie vie ! J’ai juste eu besoin d’observer l’alchimie entre deux personnes que rien, sauf le hasard, ne prédestinait à se rencontrer. Ensuite par contre,  tout redevient roman, les personnages, leurs caractères etc. sortent tout droit de mon imagination.

Pourquoi avoir choisi de parler d’homosexualité féminine de cette manière, à travers la romance et le coup de foudre au premier regard ?

On en revient à la question précédente, je l’ai traitée ainsi car je l’ai observée ainsi… Le coup de foudre (qu’on y croie ou pas) est une des possibilités de rencontre qui existe alors j’ai choisie cette option pour ce qu’elle a de surprenant dans tous les domaines. Lorsque quelqu’un vous parle d’un coup de foudre, vous vous rendez vite compte qu’au final, pas grand-chose en apparence ne relie les protagonistes. Et pourtant, sur un simple échange, tout peut basculer, et c’est là tout l’intérêt !…  Après, j’écris avant tout ce que j’aime lire donc, j’avoue, les histoires d’amour peuplent ma bibliothèque en grande partie !

Combien de temps vous a-t-il fallu pour le rédiger ?

Je ne m’astreins à aucun rythme d’écriture. Du coup je peux ne pas écrire pendant des semaines voir des mois. Alors vous donner le temps de rédaction du roman, je n’en ai pas la moindre idée !… Pour celui-ci  je dirais cependant … très long à mon goût !

Les personnages de Lou et Anaïs sont très attachants. Comment leur avez-vous donné vie ? Ont-ils évolué avec le temps ?

En fait, lorsque je décide de mettre sur papier une histoire, les personnages se présentent en quelque sorte à moi.  Comme pour un casting de cinéma, sauf que là je n’ai pas le choix, c’est les personnages qui s’imposent et écrivent l’histoire. Je vais certainement vous sembler complètement à l’ouest, mais au final, il y a comme un échange entre mes personnages et moi. Ils sont « vivants » à part entière, je les vois évoluer au quotidien dans leur vie et je ne fais que retranscrire ce que je vois.  Un peu comme si je n’inventais pas leur vie… je rentre complètement dans leur monde et encore une fois, il y a vraiment cette sensation de partage. J’ai besoin d’aimer mes personnages et je crois que c’est peut être aussi cela qui vous les a rendu attachants.

Après pour ce qui est de leur évolution, elles sont comme tout le monde, c’est leur quotidien qui  les fait évoluer.  Pour être plus précise, je pense qu’Anaïs évidemment est celle qui va de manière flagrante passer à une autre approche de sa vie, en tout cas de manière visible pour l’extérieur. La question pour Anaïs est de savoir ce qui, au fond, la perturbe : est ce le fait d’être attirée par une femme ? Ou ne serait-ce pas plutôt les conséquences qui en découlent ? Le personnage est en fait assez ambigu là-dessus car on se rend compte très vite, qu’elle accepte la possibilité d’aimer Lou sans grande réticence, comme une évidence de ce qu’elle avait au fond d’elle. Je pense que, comme  beaucoup de jeunes homosexuels, elle sait très bien qui elle est mais en a fait abstraction sous l’influence de l’éducation, de la société etc. Lorsqu’elle tombe sous le charme de Lou, ce n’est que le monde extérieur qui va lui faire peur. Son évolution personnelle sera de faire face à cette peur vis-à-vis  du regard et du jugement d’autrui.

Pour ce qui est de Lou, je ne dirais pas qu’elle évolue ou pas. Elle reste celle qu’elle est. La description qui est faite au début du bouquin pourrait être la même à la fin. Elle a eu quelques aventures, comme beaucoup d’autres, mais lorsqu’elle fait le bilan, c’est d’abord sa relation avec Patricia qui ressort. Son physique lui permet de séduire mais ce n’est pas le but du jeu pour elle. Sa rencontre avec Anaïs va d’abord l’amuser mais au sens positif, c’est ce qui va l’amuser chez Anaïs ce premier soir qui va tout autant l’attirer. Mais à aucun moment elle ne joue avec les sentiments, elle reste fidèle à ce qu’elle est jusqu’à en devenir vulnérable s’il le faut.

Pourquoi avoir choisi ce titre « Une simple histoire d’amour » alors que justement ce n’est pas si simple entre Lou et Anaïs ?

Je n’ai pas choisi le titre comme un résumé de l’histoire mais plus comme cela aurait dû être si chacun se mêlait au fond de ce qui le regarde ! Si l’on prend le couple seul, ce n’est qu’une simple histoire d’amour. C’est le monde extérieur qui la rend compliquée…

La couverture de votre roman est très réussie. Elle est de vous ?

Oui, merci ! Pour celles qui ne connaissent pas, c’est une photo de la plage du sillon à St Malo. Deux raisons à ce choix,  la première parce que St Malo est une ville…indescriptible ! La deuxième était parce que les rangées de brise-lames qui protègent la digue sont ancrées depuis bien longtemps et que face à elles, les petits pions sont encore bien instables malgré leur envie de se tenir droits… Sorte de métaphore de notre société…

Qu’aimeriez-vous que les lecteurs retiennent de votre livre ?

Si les personnages savent les toucher ce sera un pari gagnant pour moi. Après, je ne suis pas militante au sens propre du terme et  je n’ai pas la prétention de vouloir faire passer quelque message que ce soit…

Quels ont été les retours de la part de votre famille ? De vos amis ? Des lecteurs ?

Les seuls retours sont ceux de parfaites inconnues.  Je n’écris pas pour forcément publier, et si je le fais, ce n’est pas pour être lue des personnes de mon entourage. Évidemment, si ma famille ou mes amis achètent, tant mieux ! Mais j’aime l’objectivité du lecteur lambda.  Les quelques retours, pour l’instant, sont plutôt positifs. Les lectrices ont apprécié le style et les personnages donc c’est déjà bien ! Après, l’appréciation de l’art est tellement subjective qu’on ne peut pas faire l’unanimité donc je m’attends aussi à lire des choses moins agréables !…

Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Oui j’ai autre roman en cours et j’espère être plus rapide à l’écrire !

Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?

Un best-seller !
Plus sérieusement… je dirais simplement que mon futur continue à être sur la lignée de mon présent,  parce que je fais partie des gens plutôt heureux !…

Retrouvez Céline Ansart sur son blog

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre