interview de Laura Innes, l’interprète de Kerry Weaver

Interview liée à la série Urgences

Laura Innes

Interview accordée à Ileane Rudolph pour le Site Internet TVGuide.com le 11 Janvier 2007

C’est un au revoir au dernier (enfin presque) membre original du casting d’Urgences. Ce soir Kerry Weaver enlève sa blouse et quitte le Cook County de Chicago pour des régions plus chaudes (la Floride) pour donner  des informations médicales sur une prestigieuse chaîne de télévision. Laura Innes, qui a joué le rôle de ce docteur colérique pendant 11 saisons et demi, nous explique pourquoi elle a besoin d’un départ brusque, de ses années sur cette longue série à succès, et évoque ses projets.

Dites nous que ce n’est pas vrai ! Après presque 12 ans, le docteur Kerry Weaver quitte le County General pour de bon ?

Oui. Il y a des discussions pour qu’elle revienne un peu l’année prochaine mais on verra.

De cette façon ?

Il y a  l’idée d’intégrer son nouveau travail sur une émission médicale dans une histoire. Une partie de cela a à voir avec le fait que l’année prochaine pourrait être la dernière année d’Urgences mais la série marche si bien, je ne sais pas ce qui va se passer.

Les producteurs ont gardé votre départ secret. Tout le monde s’est dit « Quoi !?! » quand Weaver a été virée. Pourquoi autant de silence ?

On avait décidé d’en faire simplement une surprise. Ce n’était peut-être pas la meilleure décision, mais c’était une bonne histoire de le faire arriver comme cela aurait pu se produire dans la réalité.

C’est resté un peu vague la semaine dernière. La fille de mon collègue, qui est une très grande fan, a dit après avoir vu l’épisode, qu’elle pensait qui vous alliez rester dans les parages d’une façon ou d’une autre.

Non. Je suis dans l’épisode de cette semaine et j’ai quelques scènes d’adieu plus importantes pour conclure cela. Je vais en quelque sorte vider mon casier. Alors plus qu’un épisode pour moi et, comme je l’ai dit, peut-être quelques uns l’année prochaine, mais je leur ai dit « On verra si ça sonne bien. »

Pourquoi partez-vous au milieu de la saison ?

Il y a d’autres histoires importantes qui vont arriver et … [Aaron Sorkin est entré dans la pièce à ce moment là]. Je suis vraiment désolée, je dois parler à mon patron quelques minutes. [Laura Innes revient cinq minutes plus tard.] Je vais réaliser un épisode de Studio 60 pour lui.

Déjà passé à autre chose. On a l’impression que d’autres personnages de la série pourrait partir à la fin de l’année ?

C’est une possibilité. Il y a de nombreuses discussions avec les acteurs concernant ce qu’ils veulent faire. Ils sentaient que si jamais il devait y avoir un autre départ, il valait mieux me faire partir tôt.

Depuis combien de temps votre départ est-il planifié ?

Nous avons commencé à en parler il y a déjà un an. Durant les deux dernières années, je n’ai fait que la moitié des épisodes, et j’ai un arrangement pour la réalisation avec John Wells [Le créateur de Urgences]. Donc je jouais moins. Cet été nous avons parlé de ce qui allait se passer.

De qui est venue l’idée de vous faire partir ?

C’était plutôt une idée mutuelle, une de ces choses qui vous fait vous sentir comme si vous manquiez d’air. C’est terriblement difficile de quitter cette série parce que c’est une joie incroyable de jouer dedans. Mais c’est comme s’il était temps, n’est-ce pas ? Je leur ai juste dit « je ne veux pas être maladie ou mourir. » Je ne veux pas véhiculer le message qu’une femme qui a eu cette histoire de handicap et d’homosexualité soit maintenant tuée. J’ai dit « Donnons lui une fin heureuse. » Donc je suis heureuse pour ça.

Est-ce pour cette raison que Weaver a été opérée et a pu finalement jeter sa béquille ?

Ca donnait le sentiment que le personnage avait perdu un peu de sa dureté et avançait dans la vie.

Vous ne plaisantez pas. Elle obtient un poste à la télévision et trouve une splendide petite amie.

Je sais. Weaver doit être géniale au lit ! Toutes ses petites amies étaient si sexy. J’ai définitivement mis la barre très haut en matière de lipstick-lesbian.

En parlant de petite amie sexy, est-ce que vous regardez Elizabeth Mitchell qui interprétait votre première petite amie dans Lost ?

Elle n’est pas géniale ? Vous ne savez jamais dans quelle direction elle va aller. [Son personnage] est une affreuse et superbe femme.

Au fil des ans, Weaver a été décrite comme abrasive, épineuse, intensément ambitieuse et déloyale. Etait-ce amusant de jouer une salope ?

Je ne la voyais pas de manière si négative parce que si je l’avais fait, je l’aurais joué comme une personne mauvaise. Mais je me rappelle qu’au début, j’étais dans un grand magasin et j’ai entendu une femme dire « Oh, je veux juste la gifler ! ». C’est là que j’ai réalisé que ce personnage allait rendre tout le monde fou. C’est la Reine de l’Enfer ce qui est amusant à interpréter. Mais juste au moment où vous voulez vraiment lui tirer dessus, ils proposaient une histoire poignante où elle montrait toute son empathie comme quand je pratique le langage des signes avec cette petite fille sourde.

Retour à la fiche de présentation Urgences

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre