A Woman Reported

Une femme qui s’apprête à faire son jogging est agressée…

Affiche : A Woman Reported

Année de Production : 2004

Réalisation : Christine J. Russo

Scénario : Kelly Hankin

Avec : Moira Kelly (la femme traquée), Kasi Brown (la petite amie)

Nationalité : Américaine

Genre : Court-Métrage, Drame

Durée : 5 : 00 minutes

Titre Original : A Woman Reported

A Woman Reported : Résumé

Une femme qui s’apprête à faire son jogging en forêt est agressée par deux hommes. Elle parvient à s’enfuir mais ces derniers la prennent en chasse…

Une femme qui s’apprête à faire son jogging en forêt est agressée par deux hommes. Elle parvient à s’enfuir mais ces derniers la prennent en chasse…

L'avis d'Univers-L

Scénario/Réalisation
Casting
Lez/Bi Quantité
Lez/Bi Qualité

Résumé : Fort et réussi à découvrir.

Note des lectrices : Soyez la première !
75

Il y a des courts-métrages, comme celui-ci, qui vous secouent plus que vous ne vous y attendez. Et pourtant tout commence de manière tellement jolie. Une superbe femme que vous identifiez rapidement comme étant Moira Kelly, la mère de Lucas Scott dans la série Les Frères Scott, vient de garer sa voiture. Elle est au téléphone avec sa petite amie qui semble tout juste réveillée. La conversation est légère, intime, agréable. Le soleil brille, la décapotable n’en fait pas trop… Bref, la vie est belle.

Et puis soudain deux hommes dont nous ne verront jamais le visage, ce qui les rend encore plus ordinaires et généralistes, arrivent et la plaquent au sol par derrière. Leurs propos prouvent clairement qu’ils agissent ainsi parce qu’elle est homosexuelle et toute l’horreur de l’homophobie et de la violence vous est alors jetée au visage.

Notre héroïne s’enfuit et la traque débute. Une course pour sauver sa vie entrecoupée de flash-backs doux et très softs. Au début je me suis dit qu’elles auraient pu s’embrasser dans les flash-backs. Et puis ensuite j’ai simplement apprécié la beauté du réveil, le matin, quand on peut simplement observer la femme qu’on aime et qu’on sourit, comme une imbécile, juste parce qu’on est heureuse. Là je me suis dit que ce petit moment avait plus de poids que n’importe quel baiser.

La fin avec le commentaire du présentateur radio est très bien trouvée parce qu’à ce moment-là on perçoit aussi toute l’horreur du non-dit et du silence. Une femme a été agressée, dans le parc, ce matin mais on ignore pourquoi. Si on sait mais on le tait.

Un court-métrage sublime, à voir impérativement.

A Woman Reported : Critiques Presse et Récompenses

Sélection Officielle au Festival du Film de Sundance.

A Woman Reported : Extraits

LA FEMME TRAQUÉE  : (au téléphone) T’es séchée et habillée ? Quelle allumeuse… Non, juste du café. Je t’aime aussi. Fais attention à ce que tu dis ! D’accord, à plus tard.

AGRESSEUR 1 : Qu’est-ce qu’il y a ? Elle est plus là, ta copine ?
AGRESSEUR 2 : Debout, salope !

REPORTEUR RADIO : Information locales. Une femme a été attaquée par deux hommes dans un parc tôt ce matin. Les agresseurs sont de type européen et de corpulence moyenne. Les enquêteurs n’ont pas déterminé la cause de l’agression. Informations nationales. Les chefs d’État se sont rencontrés pour discuter des initiatives de paix contre la violence généralisée. Le président a fait le serment “d’enrayer le climat de haine qui règne dans le monde actuel”. La qualité de l’air est suspecte pour les populations à risques, mais les autres pourront profiter de cette belle journée.

A propos de Isabelle B. Price

Isabelle B. Price
Créatrice du site et Rédactrice en Chef. Née en Auvergne, elle s’est rapidement passionnée pour les séries télévisées. Dès l’enfance elle considérait déjà Bioman comme une série culte. Elle a ensuite regardé avec assiduité Alerte à Malibu et Les Dessous de Palm Beach avant l’arrivée de séries inoubliables telles X-Files, Urgences et Buffy contre les Vampires.

Répondre